Vieux-Rouen-Sur-Bresle

En 1883, Marie Adolphe Antoine Borel de Bretizel (1846-1917), officier des Gardes Mobiles de la Somme et Maire du Vieux-Rouen-sur-Bresle, acquiet un domaine agricole de 170 hectares. Il y istalle une briqueterie ainsi qu’une beurrerie. En 1905, la laiterie beurrerie est louée à Monsieur Archambault, ingénieur agronome et à son beau frère Monsieur Leclerc. Le développement de l'affaire s'accentue malgré l'accaparement poursuivi par les trusts laitiers dans les alentours. Finalement, la société des fermiers réunis rachète le droit au bail et donne à M Archambault, professionnel du lait, un poste d'administrateur dans la société. Après la Grande Guerre, la beurrerie est reprise par les Fermiers Réunis.

DIMANCHE 23 FÉVRIER 2020:   25 nouvelles factures de fromageries ajoutées ce jour. Aller dans documents puis factures. Histoire de la fromagerie Mansois et Lemancel à Orbec, par Joëlle Chéruel-Philippe. Première mise à jour de notre liste des fromageries de la SOMME (80), et nouveaux Codes des fromageries du Territoire de Belfort, contribution de M & Mme Gérard. Découvrez l'histoire de la fromagerie MORICE Charles à Ouilly-le-Vicomte, par notre ami Michel Lebec

Morice charles ouilly 146nv Morice-Charles (Ouilly 141nv) Morice Charles (Ouilly-149nv) (Coll PL)

MORICE Charles Antoine [Lessard-et-le-Chêne 14] par Michel Lebec.

Charles Antoine MORICE, fabricant de toile, est né en 1806, à Fresnay-le-Samson, près de Vimoutiers (61). Le 8 mai 1832 il épouse à Champosoult (61) Adèle Marguerite Paynel, fermière sur cette commune. Elle est la fille de Jacques François Paynel et de Jeanne Marie Anne Feuillet. Assiste à ce mariage, entre autres, Thomas Auguste Paynel, frère de Jacques, fermier sur la commune, âgé de 49 ans. Adèle Paynel est née le 12 novembre 1810 à Camembert (61). Jeanne Marie décède en 1815 et Jacques François en 1817 à l'âge de 38 ans. C'est l'oncle et aussi parrain, Thomas Auguste Paynel, époux de Marie Harel, qui élève Adèle jusqu'à sa majorité.

De cette union naît Charles Augustin en 1836 à Saint-Georges-en-Auge, près de Livarot (14). Quelques années plus tard, le couple s'installe sur la ferme du Quesnot à Lessard-et-le-Chêne (Calvados). Étant déclarée fermière à Camembert, avant son mariage, Adèle a pu apprendre la fabrication du camembert, avec ses cousins, chez sa tante, Marie HAREL, et mettre en application, à la ferme du Quesnot, son savoir-faire dans les années 1840. Elle a, ainsi, créé, la première fromagerie du Calvados fabricant du camembert. Charles Augustin Morice prend pour épouse, le 15 juin 1863 à Coupesarte, Marie Julie Alexandrine Buquet, fille de Marcel Eugène Buquet et d’Anne Julie Bourgogne habitant cette commune mais, tous deux, originaires de Montviette, près de Livarot (14).

Les époux Morice/Paynel quittent le Quesnot, fin des années 1865, pour aller sur une propriété, ''Le Manoir'', qu'ils viennent d'acheter sur la commune de Ouilly-le-Vicomte, près de Lisieux (14). Ouilly-le-Vicomte était appelé pendant la révolution : Ouilly-la-Nation ou Ouilly-l'Union. Malheureusement, Charles Antoine décède le 1er mars 1870. Les ''Morice'', de Lessard, et les ''Buquet'' de Coupesarte figurent parmi les principaux expéditeurs de fromage à la gare de Lisieux en 1874 comme les ''Bourgogne'' de Montviette. Le couple a quatre filles: Augustine née en 1864, Adèle Marie en 1865, Émilienne en 1876 et Lucie en 1882.

Vers 1883/1885, la famille MORICE quitte Lessard pour Ouilly-le-Vicomte, sur la propriété de leurs parents et continue la fabrication de fromage. La ferme du Quesnot est reprise par le couple CANET/BERTHAUME, dont nous aurons l’occasion d’y revenir. Sur l'étiquette, plus haut, nous pouvons lire :  " Fromagerie du Manoir  fondée en 1832" L'on peut penser qu'il est fait référence aux ''Bourgogne'', de Monviette, fromagers depuis des décennies.

Adèle Marie épouse, en 1884, Louis Fernand Paynel, son cousin, fils de Louis Léon Paynel, frère d'Adèle. Louis Fernand est déclaré grossiste de fromage, au Havre (76) et Louis Léon rentier. Adèle Paynel, épouse Morice, décède en 1885, à l'âge de 75 ans. Lucie, prend pour époux, en 1908, Léon Chardon, marchand de charbon à Brionne (27) . Cette même année de 1908, Charles décède à l'âge de 72 ans. En 1889, Mme veuve Morice obtient une belle médaille d’argent à l’Exposition Universelle de Paris. En 1892, M. Morice participait à des scrutins municipaux et régionaux, dont nous n’avons pu déterminer avec exactitude les résultats.

Selon le Journal d'Honfleur, dans la nuit du 20 au 21 juin 1893, le feu a dévoré une maison appartenant à M. Morice, fabricant de fromages à Ouilly-le-Vicomte. L'immeuble incendié, servant d'habitation à son gardien, M. Jules Gérard, était situé à une distance d'environ 25 mètres de la ligne du chemin de fer de Lisieux à Pont-l'Evêque. Le feu s'étant déclaré dans les combles , sans aucune cause connue, il n' y a rien d'impossible à ce qu'il ait été mis à la toiture en chaume par une flammèche échappée d'une locomotive : c'est une hypothèse admissible . Le surveillant de nuit du chemin de fer, apercevant le toit en flammes , s'est empressé d e réveiller M. Gérard et sa famille et d'appeler au secours. M. Gérard a perdu une partie de son mobilier évalué à 150 francs et non assuré. Pour le propriétaire, M. Morice, les pertes s'élèvent à 6000 francs, couvertes par l'assurance jusqu’à concurrence de 5000 francs. (Ref le journal d’Honfleur du 1er juillet 1893)

Le 30 avril 1895, Émilienne épouse Gustave Arsène Degournay, épicier sur la place Thiers à Lisieux (14). Ils ont  Jean en 1896 et Pierre en 1898 qui ne connaîtra pas son père décédé le 19 octobre 1897. Comme son beau-père, Gustave fait référence, sur son étiquette, à l'année 1832, année de création de la fromagerie. La fromagerie doit cesser toute fabrication autour des années 1900. Émilienne se remarie quelques années plus tard. Elle décède le 6 juin 1944 à Lisieux, jour du débarquement des alliés en Normandie.

Michel Lebec [Camembert-Museum, le 23 janvier 2020

MANSOIS LISON ET LEMANCEL PIERRE [LA MONDIÈRE, ORBEC 14] par Joëlle Chéruel-Philippe

ORBEC (mot d’origine scandinave qui signifie « rivière à truites ») est une charmante commune de 2240 h nichée dans une vallée traversée par la rivière "l’Orbiquet" et le petit ruisseau "la Vespière". Beaucoup de maisons en colombages ou à pans de bois construites au milieu du xv siècle subsistent. Le vieux manoir, dont la construction remonte à 1568, abrite le Musée municipal. Des venelles pavées sont longées de petits ruisseaux enjambés par des ponts. Une champignonnière de 8000 m² servit aux habitants d’Orbec pendant la Seconde Guerre mondiale (1939/45) abritant près de 2127 personnes ; elle est utilisée de nouveau pour la culture des champignons de Paris et des shiitakes. Orbec est surtout connue des tyrosémiophiles grâce à la fromagerie Lanquetot, depuis 1919. Celle-ci produit annuellement 4000 tonnes de camemberts, 200 tonnes de livarots et 400 tonnes de brins de paille. La fromagerie a été reprise par Lactalis en 1991, mais elle garde le nom de Lanquetot. Elle emploie à l’heure actuelle plus d’une centaine de personnes.

Éric Lemancel est né le 24 mars 1966 à Lisieux. Il possède un B.E.P.A. Il rachète les parts de ses frères et sœurs de la ferme de ses parents "La Mondière" à Orbec (14) en 1986. Puis Éric Lemancel crée une E.A.R.L. en 1995. Il fait entrer son fils Pierre Lemancel dans cette E.A.R.L. en 1995.

Pierre Lemancel est né le 2 mars 1994 à Lisieux. Il va au collège Notre Dame à Orbec (14) puis au lycée agricole "Le Robillard" à Lieury (14). Il prépare un B.T.S. productions animales au lycée agricole des Fondettes (37).

Photo lison mansois

Lison Mansois est née le 29 avril 1995 à Blois (41). Elle suit ses études au collège et au lycée en Terminale Scientifique puis elle entre au lycée agricole des Fondettes (37) pour un B.T.S. productions animales. Elle poursuit ses études à l’I.U.T. de Tours (37) et obtient une licence "Développement et valorisation des produits d’élevage". Lison effectue un stage de 4 mois en fin d’études pour valider sa licence. Ce stage se déroule à la fromagerie "La biquetiere" chez Léa et Vincent Cureaudeau à Tortisambert (14). C’est là que Lison a le déclic concernant son futur métier : fabriquer des fromages "normands". Elle cherche un employeur qui peut lui enseigner cette formation. Henri et René Barbot à Survie (61) réunissent tout ce qu’elle cherche. C’est Henri Barbot qui initie Lison à la fabrication des fromages et cela la conforte encore plus dans sa volonté de posséder un jour sa propre fromagerie.

Lison rejoint la ferme de la famille Lemancel exploitée par Pierre son compagnon et son père Éric, elle voit là l’opportunité de créer son propre emploi et faire ce qui la passionne, la fabrication de fromages avec " la vente directe" car elle aime le contact et parler de son métier. Lison Mansois et Pierre Lemancel investissent dans un local dédié à la chaîne de fabrication, un laboratoire tout à côté de la nouvelle étable et la salle de traite. Le lait arrive directement de la traite à la fromagerie. Au bout de la fromagerie se trouve une petite pièce dédiée à la vente directe de produits locaux comme du miel, du cidre, du jus de pomme et un comptoir réfrigéré pour les fromages et la crème.

Image- 2 (13989 Mondière)

Le 1er janvier 2019, Lison Mansois entre dans l’EARL. Pierre et Éric Lemancel.

Le lait pour la fabrication des fromages provient de la ferme "La Mondière", même société que la fromagerie c’est-à-dire l’E.A.R.L. Lemancel. Cette ferme a une superficie de 85 ha en propriété et location. Elle est constituée principalement de prairies naturelles, 18 ha sont réservés à la culture du maïs pour l’ensilage. Les vaches sont nourries aussi avec du tournesol, colza, luzerne achetés à la coopérative ou à d’autres agriculteurs. La production laitière est assurée par un troupeau de 60 vaches laitières exclusivement de races normandes. Ces vaches sont sélectionnées de génération en génération depuis 1946 par la famille Lemancel.

Fabrication : Lison Mansois et Pierre Lemancel utilisent environ 800 l de lait par semaine pour les trois types de fromages. Le surplus de lait de la ferme est vendu à la fromagerie Lanquetot à Orbec (14) pour des fromages A.O.P. Chaque semaine le nombre de camemberts est de 200, le nombre de livarots (220 gr) est de 150 et le nombre de pont-l’évêque (220 gr) est de 160, enfin 20 l de crème conditionnée en pot de 25 cl. En mai 2019 le pont-l’évêque et le livarot ont obtenu le label A.O.P. Le camembert l'obtiendra aussi en décembre 2019. Lison et Pierre sont pour l’instant les deux seuls employés. En pleine expansion depuis sa création en janvier 2019, la fromagerie commence à être connue par le bouche à oreilles.

Lamondiere 2 Mondiere-1 (Eveque 01) Mondiere-3nv (livarot 03) Mondiere-4 (camembert)

L’aspect extérieur de la fromagerie est très avenant. Le frère de Pierre, François Lemancel (photographe) a effectué avec un ami un Tour de France soutenu par le C.N.I.E.L. de 50 A.O.P. de tout l’hexagone. Il a ainsi photographié chaque fromager(ère) dans sa fabrication spécifique tels que le reblochon, le saint-nectaire, le neufchâtel, la tomme des Vosges etc. Ces photos sont d’un format de 0,90 sur 1,50 mètres en noir et blanc ce qui accentue encore plus leur authenticité ; elles sont affichées sur toute la façade de la fromagerie et elles créent ainsi un univers dans l’air du temps.

Distribution : Vente directe à la ferme : tous les vendredis et samedis de 17 h à 19 h, Marché de Bernay (27) le samedi matin, Restaurant : l’Orbecquoise Orbec (14), Epicerie : l’Ambassade des producteurs Broglie (27).

Facebook : ferme de la Mondière. Carte touristique : www. routedesfromagesdenormandie.fr Mail & tél : lison.mansois@live.fr  (06 50 01 83 29)

Entretiens : Lison Mansois, Pierre Lemancel, Éric Lemancel juillet, août, octobre 2019. (2) Photos noir et blanc : François Lemancel. (3) Sources : le Pays d’Auge mai-juin 2019 n°3 page 28 Benoit Noël, Michel Lebec (étiquettes) (4) Orbec : terre de traditions : office du tourisme du Pays de l’Orbiquet. 14290 Orbec.

Joëlle Chéruel-Philippe [23 février 2020, Camembert-Museum]

 

 

 

:

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 25/02/2020