Crémiers Parisiens II

Cremerie-10nv (Barrière Paris)

Barrière.J. 15 boulevard Voltaire, Paris 11ème (Source Photos : Bibliothèques Municipales Spécialisées). Les Julie et Charles-Hubert Poissonnard, décrits par Jean Dutourd dans son livre "Au Bon Beurre" étaient loin d'être une minorité durant cette période sombre de l'occupation.Tantôt collaborateurs, tantôt résistants, ils profitaient de cette guerre pour s'enrichir et se mettre définitivement à l'abri du besoin. En 1941, un certain nombre de crémiers étaient poursuivis d'ailleurs pour avoir employé des procédés frauduleux liés aux bons et tickets, refusant certains tickets préférant vendre au marché noir, bien plus lucratif. Sans oublier les fraudes liées au poids, au mouillage du lait, aux marchandises avariées etc.. Heureusement, ces pratiques honteuses cesseront après guerre. Aujourd'hui, une nouvelle génération et de nombreux jeunes choisissent le métier de crémier, et vous parlent avec beaucoup d'aisance de leurs fournisseurs, de qualité, et du choix des meilleurs fromages souvent fabriqués au lait cru, histoire de se différencier des grandes surfaces et des magasins à succursales.

75-Trezel-11nv (rue Jacquard 3)

TRÉZEL. D. 3, Rue JACQUARD, PARIS 11ème.

Barnabot-cp1nv (123 rue Oberkampf)

BARNABOT Henri. 123, rue Oberkampf, Paris 11ème (Source Photos : Bibliothèques Municipales Spécialisées). Henri Barnabot Henri est né le 27 août 1889 à le Perchay (Val-d’Oise 95). Mobilisation de la classe de 1909. Incorporé le 1er octobre 1910, il rejoint le 13ème régiment de hussards. Il est Maréchal des Logis de la réserve le 24 septembre 1912, rappelé au service actif le 03 août 1914, pour répondre à l’ordre de mobilisation générale. À lire le Bulletin municipal officiel de la Ville de Paris (04 JANVIER 1909) on apprend que la famille Barnabot a demandé une dérogation à la loi sur le repos hebdomadaire, et obtient un avis favorable. Ainsi on peut lire "62. — Avis favorable à une demande de dérogation à la loi sur le repos hebdomadaire. M. Evain, au nom de la Commission des dérogations. — Messieurs, j'ai l'honneur de vous demander d'émettre, conformément à vos décisions antérieures, un avis favorable à la demande de dérogation à la loi sur le repos hebdomadaire présentée par M. Barnabot, crémier, 123, rue Oberkampff (cédule D) « Les conclusions de la Commission sont adoptées » (1908, P)

75-Sautereau-nv (Paris-12)

SAUTEREAU, CRÈMERIE, 8 RUE ÉMILE GILBERT, PARIS 12ème.

Trayssac-P12nv (23 rue d'Aligre)

La maison Trayssac, spécialisée dans la vente de beurre, oeufs et fromages, ainsi que d'herbes cuites était située 23, rue d'Aligre, à Paris dans le 12ème arrondissement. Même de nos jours, les parisiens connaissent Aligre pour son marché. Malgré des dégradations importantes, la place a malgré tout conservé son charme. Cette belle carte postale des années 1910, provient de la collection JMG, que nous remercions.

 

Moria-Hoff-P13 (117 Nationale)

75-Dreuillaud (rue Delambre arrdt-14)

DREUILLAUD [RUE DELAMBRE, PARIS 14ème]

Fichant-P14nv (284 bvd Raspail)

FICHANT.T. CRÈMERIE, 284 BOULEVARD RASPAIL, PARIS 14ème.

Lecointre-15nv (rue Commerce)

LECOINTRE LOUIS [CRÉMERIE DU COMMERCE, 3, RUE DU COMMERCE, PARIS 15ème][COLLECTION PRIVÉE] En ce début des années 1900, Louis Lecointre est à la tête de cinq crémeries parisiennes situées dans de beaux quartiers bourgeois ou populaires, et surtout des rues où le passage est très important. La maison principale est celle de la rue du Commerce (15ème). Les autres adresses étaient situées : 77, rue Cambronne, Paris 15ème, rue Daguerre n° 49, Paris 14ème, rue Surcouf numéro 18, Paris 7ème, et 3, rue de Suez, Paris 18ème. Louis Lecointre a été membre du Jury hors concours, comme indiqué sur la devanture de sa crémerie.

Cremerie-P15nv (94 Commerce)

ANDRÉ, CRÈMERIE 94, RUE DU COMMERCE, PARIS 15ème (Coll JMB) En activité en 1909.

Beaudet-P15nv (26 rue du Commerce)

BEAUDET. L. [CRÉMERIE, 26 RUE DU COMMERCE, PARIS 15ème] [COLL JMB]

Margueritat-P15 (squ Desaix nv)

MARGUERITAT, SQUARE DESAIX, PARIS 15ème.

 

 

 

 

Barus fils1nv (20 rue de Chaillot)

BARUS-LIGER [20, RUE DE CHAILLOT, PARIS 16ème] Les vendeurs ambulants de la crémerie Barus et fils, à l'angle du 20, rue de Chaillot et du 16, rue Georges Bizet, photo vers 1910 (collection Geismar). Monsieur Barus fut des années 1920 jusqu'aux années 1940, vice-président du Syndicat de la Crémerie Française, puis élu président de ce syndicat en 1943.

Crèmerie-750nv (Barus 1) Crèmerie-752nv (Barus 2) Crèmerie-754nv (Barus 4) Cremerie-756nv (Barus 6) Crèmerie-758nv (Barus 8)

75-Renguet (Pergolese 16nv)

RENGNET. A. CRÉMERIE 36, RUE PERGOLÈSE, PARIS 16ème]  Connue aussi sous la dénomination "Grande Crèmerie Glacière de l'avenue du Bos". Spécialité de crème fouettée et de fromage à la crème, beurre, oeufs, fromages et glace à rafraîchir. Il existait dans le passé deux sortes de crèmeries : celles où l'on consommait sur place et celles où l'on s'approvisionnait en beurres, oeufs, fromages et lait. À bien lire les enseignes on distingue les crémiers glaciers (voir plus haut CPA) et les simples crémiers. Les premiers relèvent de la profession des pâtissiers, on y trouve chez eux de la crème fouettée ou non consommée en dessert, tandis que chez le crémier B.O.F. on trouve aussi des salaisons, herbes cuites comestibles, confitures etc.

Cremerie-25nv (lait Ranelagh)

La Crèmerie LAITERIE DU RANELAGH était située 101, rue de Passy, Paris 16ème.

Raulhac 75nv (crèmerie 31, rue Duret de 1906)

CRÈMERIE RAULHAC, Adresse : 31, rue Duret, Paris 16ème. [PHOTO DE 1906]

 

 

Cremerie 30nv Poulain

POULAIN.J. CRÈMERIE, 99 RUE DES DAMES, PARIS 17ème.

 

 

Le 18ème arrondissement de Paris est situé au nord de la capitale, limitrophe avec les communes de Saint-Ouen et Saint-Denis et contigu avec les 17è,9è,10è et 19ème arrdt. À partir de 1875 jusqu'en 1919 est érigée la basilique du Sacré-Coeur. Montmartre devient un lieu de dévotion mais surtout l'un des lieux préférés des artistes de l'époque, séduits par l'ambiance villageoise et la douceur des lieux. C'est au pied de la butte que naîtra le célèbre Moulin-Rouge. Les lieux de fête se multiplient. 200 cabarets y sont répertoriés dans les années 1930.

Bouvet-P18nv (30 rue Ramey)

BOUVET, CRÈMERIE, 30 RUE RAMEY, PARIS 18ème

Malauzat-cp1nv (61 rue Ramey-1)

MALAUZAT. P. CRÈMERIE 61, RUE RAMEY, PARIS 18ème. C'est en 1859, que la commune de Montmartre est rattachée à Paris. En 1865, la partie nord de l'ancienne chaussée de Clignancourt est renommée rue Ramey. Une rue accueillante et commercante va voir le jour. Proche de Barbès, la rue est mal fréquentée pendant de nombreuses années avant que de jeunes couples de parisiens ne s'y installent attirant avec eux, restaurants et boutiques branchées. Malauzat activité de crémier attestée en 1909, avec cette histoire d'une jeune fille à peine agée de 16 ans, Louise Couturier, employée chez M. Malauzat, crémier, 61, rue Ramey, qui disparaîssait dans de mystérieuses circonstances. Partie depuis le 1er août, on perd complètement sa trace à huit heures et demie du soir. Elle se trouvait à cette heure-là en visite chez une de ses anciennes patronnes, Mme Aubart, crémière, 8. rue de l’Echiquier. Depuis cette date, on est sans nouvelle de cette jeune fille. Ses parents, domiciliés 8, rue de la Chapelle, sont dans la désolation. La jeune fille était habillée, au moment de son départ, d’un costume tailleur bleu marine et était coiffée d’un chapeau noir. De taille moyenne et assez forte, elle avait les cheveux noirs. Activité attestée en en 1910 aussi, suite à une demande de dérogation à la loi sur le repos hebdomadaire de la part de M. Malauzat.

Paris-2170nv (Malauzat 01) Paris-2172nv (Malauzat 02)

Cremerie-P18nv (50-Pl-Tertre)

CRÈMERIE, 50 PLACE DU TERTRE, PARIS 18ème]

P19

Cremerie-P20nv (65 la Réunion)

CRÈMERIE, 65 RUE DE LA RÉUNION, PARIS 20ème.

Date de dernière mise à jour : 15/10/2020