Laiterie Coopérative du Canton de Bléré (37)

37 blere coopnv

C’est en 1909, qu’un groupe d’agriculteurs de la région, va fonder la Laiterie Coopérative du Canton de Bléré. Premier dirigeant connu Monsieur Léopold Marquis, à partir de 1916. Le Conseil d’Administration sera présidé à partir de 1924, par Monsieur Girard.

Très tôt, la Laiterie Coopérative de Bléré va adhérer à l’Association des Laiteries Coopératives de Touraine et Anjou. Cette fédération, fondée en 1909, allait jouer un rôle important en maintenant l’union entre les coopératives, en leur donnant des directives sur les méthodes de fabrication et les installations, en prenant en main leur défense pour les questions fiscales, de transport,  ainsi que dans les affaires liées à la réglementation du travail. La Coopérative de Bléré était aussi adhérente à l’Association des Laiteries des Charentes et du Poitou.

C’est grâce à un outillage moderne et perfectionné pour l’époque, qui lui permet de fabriquer et de livrer des beurres extra-fins en pains de 250 grammes, mottes de 5 et 10 kilogrammes, ainsi que des camemberts de choix, dont la principale marque est alors « Le Blérois » que cette laiterie a pris une certaine importance ; Elle transforme en moyenne 15000 litres de lait quotidiennement. Les beurres pasteurisés et les camemberts extra-fins sont sa principale fabrication. Ses expéditions se font dans toutes les régions de France.

37 coopblere1nv 37 coopblere2nv

37 coopblere3nv 37 coopblere4nv

Usine en ruine, fin d'une époque, la laiterie Coopérative de Bléré de nos jours (Photos M. Gousseau)

En 1933, la laiterie Coopérative de Bléré, lance une étude en vue de l’agrandissement de la fromagerie. Le devis s’élève à 18.000 francs. Les demandes d’autorisations administratives sont immédiatement lancées. En octobre 1934, lors d’une réunion du Conseil Général d’Indre-et-Loire, on apprend que les travaux d'aménagement de la fromagerie entreprise par la Société coopérative de laiterie de Bléré sont terminés, que le montant des travaux s’est élevé à 91.542 Francs et surtout que le montant de la subvention payée par l'État est de 9.154 Francs, soit dix pour cent de la facture.

En 1937, une demande est présentée par la laiterie coopérative de Bléré, pour l’étude d’un projet d’agrandissement de porcherie. L’étude de ce projet semble très avancée. En 1939, Construction d’une porcherie pouvant loger 200 animaux. Montant du devis 164.000 francs. Les travaux sont exécutés et terminés, le taux de la subvention attribuée est de 20 pct. Avec toutes ces aides et les exonérations d'impôts dont bénéficiaient les coopératives, on comprend mieux pourquoi les laiteries dites industrielles, appartenant à des entrepreneurs particuliers étaient désavantagées par rapport à leurs concurrentes coopératives.

La Laiterie Coopérative de Bléré obtiendra tout au long de son existence de nombreuses récompenses aux concours et expositions, comme par exemple le Concours Général Agricole de Paris, où elle sera récompensée de plusieurs médailles d’argent en 1926, d’un prix d’honneur et de médailles d’or, en 1929 etc…

Indreloire 1201nv blere 01 Indreloire 1200nv blere 01 Indreloire 1210nv blere 03

Indreloire 1206nv blere 02 Indreloire 1205nv blere 02

Dans les années 1950, toujours en activité, la laiterie comptait parmi ses fabrications : Le Beurre pasteurisé, le Camembert, les fromages de Chèvre, et la Caséine. Les marques les plus connues étaient : Camembert « Le Blérois » &  Camembert « Le Marquis » cette dernière marque était un clin d’oeil et un hommage à son premier Président Monsieur Léopold Marquis.

[Camembert-Museum le 15 avril 2016]

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 15/04/2016

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.