Coopérative Laitière du Lude, Clamat (72)

Usine le lude 72

LAITERIE COOPÉRATIVE DU LUDE [LE LUDE] [72]

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

C‘est au tout début du 20ème siècle, que la famille Gillon, créa une importante beurrerie, rue des Quais, sur les bords du Loir, au Lude. Cette même famille, était propriétaire aussi de la laiterie d’Avoine en Indre et Loire, et de la laiterie de La Pellerine en Maine et Loire. À cette époque, l’usine du Lude transformait quotidiennement de 12000 à 13000 litres de lait. Elle était dirigée alors par François Souchu, un Aubignanais qui en deviendra le directeur à partir de 1906. C’est en 1911, que Monsieur Henri Nau, un natif de Chigné dans le Maine et Loire va lui succéder en tant que directeur de laiterie et de beurrerie. En 1913, un groupe d’agriculteurs, va fonder la Coopérative Laitière du Lude, en rachetant l’usine à la Société d’Importation Alimentaire (famille Gillon). Le ramassage du lait va alors s’élargir et s’étendre à 16 communes aux environs du Lude, et passer à plus de 37000 litres de lait par jour. L’Illustration Economique et Financière, dans son numéro de décembre 1926, consacré à la Sarthe, nous apprend que l’usine fonctionne à l’électricité, grâce à deux moteurs de 14 chevaux, qu’elle est équipée de 4 écrémeuses de 3000 litres chacune, d’une écrémeuse de 5000 litres, d’une grande cuve isolée pour la fermentation des crèmes, et d’une vaste installation frigorifique avec chambres froides. La production journalière est d’environ 1700 kilos de beurre, un produit d’une qualité irréprochable. Le petit lait que les sociétaires ne reprenaient pas pour les besoins de leur élevage servait à fabriquer de la caséine.

lude-001.jpg Lude-002.jpg Lude-003.jpg Lude-004.jpg lude-005.jpg

En 1919,le directeur de l’usine du Lude était Monsieur Honoré Coiffard. Son fils Gérard Coiffard lui succédera en 1946, et Patrice Coiffard que nous remercions et à qui nous devons toutes ces informations dirigera Le Lude à partir de 1971.

Liste des Présidents de la Coopérative Laitière du Lude : Monsieur Loriot de 1913 à 1942/ Monsieur Michel Bouchenoire de 1942 à 1949/ Monsieur Maurice Voisin de 1949 à 1972/ Monsieur Lucien Meunier de 1972 à 1987/ Monsieur Raymond Buron à partir de 1987.

 

Le Travail Récompensé : Voici une liste des médailles obtenues au Concours Général Agricole de Paris, sur différents produits commercialisés par la Laiterie Coopérative du Lude, Clamat : Médaille d’Or (Beurre pasteurisé, Paris : 1931) Médailles d’Argent (Beurre pasteurisé, Paris : 1923,1924,1925,26,27,28,29,53) Médaille de Bronze (Beurre pasteurisé, Paris : 1964) Médaille d’Or (Lait aromatisé Chocolat, Paris : 1973) Médailles d’Argent (Lait aromatisé Chocolat, Paris : 1964,1978) Médaille de Bronze (Lait aromatisé Cacao, Paris : 1984)  Médaille d’Or (Lait aromatisé Café, Paris : 1968) Médailles d’Argent (Lait aromatisé Café, Paris 1969,1971) Médaille de Bronze (Lait aromatisé Café, Paris : 1966) Médailles d’Or (Édam français étuvé pasteurisé 40 %, Paris : 1968,1970) Médaille d’Argent (Édam français étuvé pasteurisé 40 %, Paris : 1969) Médaille d’Or (Édam français 1/2 étuvé pasteurisé 40 %, Paris : 1966) Médaille d’Or (Édam en pain pasteurisé 40 %, Paris : 1970)  Médaille d’Or (Édam français tendre pasteurisé 40 %, Paris : 1971) Médailles d’Argent (Édam français tendre pasteurisé 40 %, Paris : 1968,1974)
Médailles de Bronze (Édam français tendre pasteurisé 40 %, Paris : 1967, 1972) Médaille d’Argent (Mimolette tendre pasteurisée 40 %, Paris : 1966) Médaille de Bronze (Mimolette pasteurisée 40 %, Paris : 1967) Médaille d’Argent (Gouda pasteurisé 48 %, Paris : 1966) Médaille d’Or (Lait en poudre spray écrémé, Paris : 1969) Médaille d’Or (Lait en poudre spray 26 %, Paris : 1970) Médaille de Bronze (Lait en poudre spray 26 %, Paris : 1969)

En 1970/1971 la Coopérative Laitière du Lude devient la Centrale Laitière Maine, Anjou Touraine, plus connue sous le nom de la « CLAMAT » par suite de la fusion avec la laiterie d’Ambilou-Pernay en Indre et Loire et la laiterie de La Pellerine en Maine et Loire. Les années 1960/70 et nous voilà à l’époque des regroupements et des concentrations. En 1972, plusieurs laiteries d’Indre et Loire vont rejoindre la Clamat. En 1979, fusion avec deux laiteries de Maine et Loire (Brion et Vernoil).Ces différentes usines fabriquaient du camembert sous de nombreuses marques, la principale étant « Maître Queux » ainsi que des fromages de type Hollande (Edam, Mimolette, Gouda) avec comme marque principale « Ludedam ». Signalons aussi, que l’usine du Lude eut la chance de ne pas interrompre sa production pendant les deux guerres et qu’elle employait jusqu’à 240 salariés. Les années les plus prospères se situent entre 1982 et 1988, résultat probablement des fusions acquisitions des années 1970. La Clamat fait partie du groupe laitier coopératif Sodiaal depuis 1989.

En 1993, la Clamat est intégrée dans le groupe Cedilac. Du 1er janvier 1999 au 1er septembre 2007, c’est Monsieur Jean-Louis Yvernaud en exerce la direction. Son successeur, Bernard Auffray, devra assumer la fermeture définitive de cette usine, moteur de la vie locale, elle aura lieu le 30 juin 2014.

Serge Schéhadé [Camembert-Museum, le 05 février 2011] [Mise à jour le 19 juin 2015]

 

 

Date de dernière mise à jour : 19/06/2015

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.