Coopérative Laitière de Saint-Cyr (86)

86-Saint-Cyr (Coop Dissay)

LAITERIE COOPÉRATIVE DE SAINT-CYR [DISSAY 86G]

Dissay est une petite commune rurale qui compte de nos jours quelques 3200 habitants. Elle est située entre Poitiers et Châtellerault. Son château, que fit construire Pierre d’Amboise, évêque de Poitiers, date du XVème siècle. Une large majorité des paysans de Dissay vivaient pendant la première moitié du 19ème siècle d’une polyculture de subsistance. L’arrivée du chemin de fer en 1851, va cependant contribuer au développement de la commune, la sortant de son isolation. En 1885-1886, le phylloxéra va totalement anéantir le vignoble de la commune. Les années suivantes, l’élevage et les cultures fourragères se développent, le cheptel se compose de vaches de race normande, pie noire ou flamande.

C’est ainsi qu’en 1922, est fondée à Dissay une Laiterie Coopérative, qui sera ensuite transférée sur la commune voisine de Saint-Cyr. On y fabrique du beurre et quelques fromages. Diplôme de médaille d’or et d’argent, premier prix, à Poitiers en 1922 et 1923, diplôme de médaille d’argent à Saint-Georges en 1924, et hors concours en 1928, à Poitiers. En 1930, un nouvel atelier de fabrication est construit en moellon enduit, à charpente en bois apparente, couvert d'un toit en tuile mécanique.

86 cyr

Le lait est collecté sur les communes de Dissay et les environs. Chaque producteur livre en moyenne une centaine de litres de lait par jour, et parfois moins dans les toutes petites exploitations. Malgré le faible prix de la matière première, le lait devient petit à petit la principale source de revenu des paysans de la commune. Dans les années 1940, la laiterie se développe et prend de l’importance sur le plan local. La collecte va passer à 3,7 million de litres de lait de vache et 169.000 litres de lait de chèvre. En 1950, la collecte atteint 9,3 millions de litres de lait, pour atteindre sur l'ensemble de l'année 1965 le record de 37,5 Ml de lait. Parmi les produits phares : le lait pasteurisé, le beurre, le camembert (voir les étiquettes plus bas), le Sainte-Maure, les fromages de chèvre, et une petite production de caséine. Un corps de bâtiment abritant des bureaux est construit vers 1950, à un étage carré, en parpaing de béton, couvert d'un toit à longs pans en ciment amianté.

Vienne-115nv (Saint-Cyr) Vienne-120nv (Saint-Cyr) Vienne-123nv (Saint-Cyr) Vienne-118nv (Saint-Cyr) Vienne-119nv (Saint-Cyr)

Les Médailles & Récompenses : Médailles d’Or pour son Beurre extra fin, Paris : 1922,23,
Médaille d’Argent pour son Beurre extra fin, Paris : 1928, Médaille d’Or pour son Beurre pasteurisé, Paris : 1966, Médaille de Bronze pour son Beurre pasteurisé, Paris : 1973,
Médaille d’Or pour son Beurre AO, Paris : 1994, Médailles d’Argent pour son Camembert pasteurisé 40 %, Paris : 1922,23,67, Médaille d’Argent pour son Carré pasteurisé 45 %, Paris : 1967, Médaille de Bronze pour son Carré pasteurisé 45 %, Paris : 1969, Médaille d’Or pour son Pouligny Saint Pierre cru 50 % AO, Paris : 1993, Médaille de Bronze pour son Pouligny Saint Pierre cru 50 % AO, Paris : 1992, Médaille d’Or pour son Sainte Maure de Touraine cru 45 % AO, Paris : 2002, Médailles d’Argent pour son Sainte Maure de Touraine cru 45 % AO, Paris : 1995,99,01, Médaille de Bronze pour son Sainte Maure de Touraine cru 45 % AO, Paris : 1997,
Médaille de Bronze pour son Chabichou du Poitou cru 45 % AO, Paris : 1997, Médailles d’Or pour son Chèvre à pâte molle cru 45 %, Paris : 1994,01, Médaille d’Argent pour son Chèvre à pâte molle cru 45 %, Paris : 2002, Médailles de Bronze pour son Chèvre à pâte molle cru 45 %, Paris : 1997,98,99, Médaille d’Argent pour son Chèvre à pâte molle pasteurisé 65 %, Paris : 1998,
Médaille d’Argent pour son Chèvre à pâte molle pasteurisé 50 %, Paris : 1994, Médaille de Bronze pour son Chèvre pasteurisé 45 %, Paris : 1990, Médaille d’Or pour son Fromage frais de Chèvre pasteurisé 45 %, Paris : 1994, Médaille de Bronze pour son Fromage frais de Chèvre pasteurisé 40 %, Paris : 1998, Médaille de Bronze pour son Lait UHT de Chèvre, Paris : 1999, Médailles de Bronze pour son Lait en poudre hatmaker écrémé, Paris : 1965,66,

En 1967, un imposant château d’eau et un atelier pour la fabrication de poudre de lait, sont construits. Cinq ans plus tard, dans un souci de rationalisation et d’efficacité, un nouvel atelier est construit, prenant en compte les différentes étapes de fabrication des fromages. Rachat aussi à une date indéterminée (années 1960-70) de la fromagerie industrielle de Berthegon dans la Vienne. En 1986, la laiterie coopérative de Saint-Cyr se classe au 6e rang des producteurs français de lait UHT. En 1991, un nouveau bâtiment est construit pour la réception du lait, équipé de machines Tétra.

Serge Schéhadé [Camembert-Museum, résumé d'un historique plus complet, le 22-03-2020]

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 09/04/2020