Fromagerie Lehagre Louis & Cie (Charchigné 53)

Charchigné-usine-001 Charchigné-usine-002

Vues extérieures des bâtiments de l'ancienne usine Lehagre à Charchigné.

En 1927, Monsieur Louis Lehagre voulait s’installer en Mayenne, patrie du fromage Port-Salut. Le hasard lui fait trouver des locaux disponibles à Charchigné, dans le nord de la Mayenne. Il fonde la S.A.R.L. L. LEHAGRE & CIE avec plusieurs mandataires en B.O.F. des Halles de Paris. M. Lehagre est cogérant avec Monsieur Doinet.
L’entreprise se met à collecter le lait dans un rayon de 15 à 20 kilomètres et le transforme en port-salut, qui est vendu sur Paris, par l’intermédiaire des actionnaires.
En 1930, un pasteurisateur est acheté, mais la technique de pasteurisation, difficile à mettre au point, ne sera adoptée que très progressivement. On lance une fabrication de fromage fondu appelée « Crème de Port-Salut » bien qu’une récompense soit obtenue au concours Général Agricole de Paris, cette fabrication n’est pas poursuivie. En cette même année, on crée une fromagerie de camemberts à la Chapelle Moche, appelée aujourd’hui la Chapelle d’Andaine, dans l’Orne.

Atelier ecremage charchigne 2

Vue de l'atelier d'écrémage et de pasteurisation de la laiterie de Charchigné, au début des années 1930

Monsieur Louis Lehagre décède en 1938; son fils André lui succède comme cogérant avec Monsieur Doinet. En 1939, la collecte dépasse les 3 millions de litres, entièrement transformés en port-salut et l’effectif atteint 50 personnes.
Les années de guerre et d’occupation sont très difficiles, comme dans toutes les entreprises, l’activité est considérablement réduite. A la libération l’entreprise collecte du lait,de la crème, du beurre fermier et des œufs.
Il faudra attendre 1953 pour retrouver à peu près l’activité de 1938 ; avec une collecte de ….
Et fabrique de 240 tonnes de fromage et 200 tonnes de beurre. Suite à procès intenté par les moines de l’Abbaye d’Entrammes, l’appellation « Port-salut » est désormais interdite, les fromages sont alors vendus sous le nom de Saint-Paulin.
En cette année 1953, les actionnaires d’origine se retirent; la société Barthélemy prend alors une participation majoritaire, M. Ranson devient Co-gérant avec Monsieur Lehagre.

Charchigné-53-001 Charchigne 53 002 Charchigné 53 003 Charchigné 53-004

Charchigné 53 011 Charchigné 53 012 Charchigné 53 026 Charchigné 53 010

Charchigné-53-013 Charchigné 53 016 Charchigné 53 027 Charchigne 53 021

En 1956, un contrat de 3 ans est signé avec la société SAVIOLA de Parme pour une fabrication à façon de fromage de type parmesan. En 1960, la collecte atteint 6,5 millions de litres de lait et la fabrication de Saint-Paulin est de 500 tonnes; l’excédent de lait est transformé en caséine ou revendu.
En 1963, commence un nouveau chapitre dans l’histoire de la laiterie de Charchigné : La société Préval prend le contrôle de l’ensemble des laiteries du groupe Barthélemy, et devient ainsi actionnaire exclusif de la laiterie de Charchigné, qui est maintenant un établissement du Groupe Préval. Mr Robert Lehagre, fils d’André, devient le directeur. La collecte croit rapidement, de 14 millions de litres en 1963, elle passe à 30 millions en 1970. Les fabrications sont diversifiées : au Saint-Paulin on ajoute le Cheddar, le Valmaine, et on installe un concentrateur de sérum. En 1969, les fabrications de l’ensemble des fromages atteignent 2000 tonnes.

Doc-lait-archives-laval-037-1 Doc-lait-archives-laval-040-1 Doc-lait-archives-laval-043-1

Doc lait archives laval 044 1 Doc-lait-archives-laval-045 Doc-lait-archives-laval-048

En 1973, nouvel épisode : Préval qui cherche à se concentrer sur la Normandie, cède à la société Besnier l’usine de Charchigné, qui évolue désormais au sein de cet important groupe. Dans un premier temps, les fabrications de Saint-Paulin sont fortement développées pour arriver à 4500 tonnes par an, puis en 1985, les fabrications sont regroupées, celle de Saint-Paulin ira à l’usine de Margut, et Charchigné recevra la fabrication d’emmental de l’usine de Vesaignes.
Besnier construit alors, près de l’ancienne, une nouvelle et importante fromagerie ultra-moderne, elle deviendra avec 45.000 tonnes en 2006, la plus grande fromagerie de France en emmental. Ainsi se continue l’aventure de la laiterie de Charchigné…

[Tous nos remerciements à Monsieur Michel Moisan, pour cet historique, extrait de son livre "Histoire de l'Industrie Laitière en Bretagne" aux éditions Coop Breizh 2008]

 

Lehagre-fact-53

Informations complémentaires apportées par le Camembert-Museum : La société Louis Lehagre & Cie était au milieu des années 1940, une société à responsabilité limitée au capital de 300.000 francs. Au milieu des années 1950, selon une facture datée du 09 janvier 1953, la S.A.R.L. avait changé de dimension, son capital passant alors à 3.635.000 francs. Monsieur André Lehagre était à cette même époque, avec M. Gallou, vice-président du Syndicat des Transformateurs de lait et de Crème de la Mayenne. Impliquée dans la vie locale, la famille Lehagre, Louis, André et Robert, dirigeront à tour de rôle, de 1928, à mars 2001 la mairie  de Charchigné.
Voici quelques récompenses obtenues par la société Lehagre et ses successeurs au Concours Général Agricole de Paris : 1967 Médaille d’Or, Saint-Paulin pasteurisé 45 pct. 1968 & 1971 Médaille de bronze, Saint-Paulin pasteurisé 45 pct. 1968 Médaille de bronze, Saint-Paulin pasteurisé 40 pct. 1970 Médaille de bronze, carré pasteurisé 50 pct; 2014 Médaille de Bronze, emmental pasteurisé 45 pct.

Nouvelle usine à Charchigné (53)
-------------------------------------------------------------
En 1985, la société fromagère de Charchigné, appartenant au groupe Lactalis va commencer l’exploitation d’une nouvelle usine, la plus importante fromagerie européenne pour la fabrication de l’emmental. Des bâtiments flambants neufs sont construits à quelques centaines de mètres seulement de l’ancienne usine Lehagre devenue vétuste. la superficie couverte est de 7000 mètres carrés, l’usine emploie 91 salariés. La première année la production est de 4000 tonnes. C’est véritablement pour le groupe le début d’une grande aventure EMMENTAL, qui était précédemment  fabriqué à l’usine Claudel-Roustang de Vesaignes, en Haute-Marne. Gilbert Micheli, maître fromager, va prendre la direction de cette nouvelle unité Mayennaise.
En 1992, la production de l’emmental Président passe à 26000 tonnes.
En 2002, avec son atelier de conditionnement, le site passe à une production de 32000 tonnes. Des travaux sont entrepris et la superficie couverte passe à 17000 mètres carrés, avec un effectif de 325 salariés.
En 2006, la production atteint les 45000 tonnes annuellement.
L’usine tourne 7 jours sur 7 en 3 équipes de 8 heures par jour. Les 500 habitants de Charchigné regardent tous les jours passer les citernes chargées de lait vers la laiterie, et les camions frigorifiques qui repartent de l’usine chargés de meules d’emmental « Président ».
[Informations extraites de la revue Contact n° 56]

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 12/11/2017

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.