Histoire de la Laiterie Fromagerie Georges Bisson à Livarot dans le Calvados.

Bisson georges publicite

C'est la fromagerie qui a marqué et façonné l'histoire économique et sociale de Livarot (14).

Georges Bisson est né en 1874, à Sainte Marguerite De Viette, de Désiré Bisson et Amanda Dauphin. Il fit des études au lycée de Caen, mais dès l'âge de 18 ans, il va débuter dans l'industrie laitière et fromagère, auprès de son père Désiré. Quelques années plus tard, Georges Bisson va épouser Mlle Marguerite Fromage, née en 1880, et qui était la fille d'Alcide Fromage, une famille de fromagers de Saint-Michel de Livet. J'ignore si la motivation première du jeune Georges était l'amour, mais ces alliances entre familles, exerçant le même métier, étaient courantes et nécessaires pour assurer la pérennité d'une entreprise et son essor.

Le couple donnera naissance à trois filles : Thérèse (née en 1903), Marguerite-Marie (née en 1906), qui épousera Monsieur Bernard Leboucher, autre figure industrielle connue du Pays-d'Auge, et Paule (née en 1921), devenue par alliance Madame Le Baron.

demeure-bisson-g.jpg bisson-g-14.jpg

En 1902, Georges Bisson fait construire sur un grand terrain acquis par son père à l'entrée de Livarot, une nouvelle fromagerie et une demeure à usage de logement. Notons que la dite fromagerie était très bien située en bordure de la rivière la Vie, et à quelques mètres seulement de la voie ferrée et de la gare de Livarot, inaugurée en 1881. La fabrication va débuter en 1907.

bisson-2b.jpg Bisson-2.jpg Bisson-1.jpg bisson-2a.jpg

Bisson-5.jpg Bisson-5B Bisson-3.jpg Bisson-4.jpg  

Nous voilà en 1911. Le modeste logement patronal est démoli, et à sa place va surgir un très beau manoir de style normand, qui prendra le nom de Manoir de L'Isle, entouré de beaux arbres et d'un immense jardin [VOIR PHOTO PLUS HAUT] [existe toujours en 2015].

En 1912, une remise et des écuries sont construites. Le maître des lieux étant un passionné de chevaux. Mais il était aussi un homme qui s'impliquait pour sa ville et qui était localement très fortement enraciné. Il sera élu conseiller d'arrondissement et maire de livarot de 1919 à 1938. Une place porte son nom. [Voir la liste des maires de Livarot].

Nous sommes en 1914. C'est la guerre et la mobilisation est générale. Georges Bisson va lui aussi accomplir son devoir de défense de la nation. C'était selon plusieurs témoignages, un grand homme et une vraie figure augeronne, apprécié de tous. Aux environs de cette même année (1914), la famille Bisson va racheter la fromagerie de Monsieur Maurice Marc Mignot, située au lieu-dit « Le Rouy » au Mesnil-Bacley, et construite depuis à peine quatre ans (Nous ignorons les raisons de cette transaction). Cette nouvelle usine sera affectée à la production de Camemberts et de livarots. L'usine cessera sa production et fermera ses portes vers 1926.

L'usine principale, celle du Manoir de l'Isle, qui fabriquait exclusivement du livarot à ses débuts, produisait à la fin des années 1920, environ 4000 fromages camemberts/jour, ce qui était loin d'être négligeable à cette époque. En mars 1924, dans l’après-midi, un violent incendie se déclare dans la porcherie qui abrite une centaine de bêtes. Le sinistre ne peut être enrayé, malgré l’intervention des pompiers de Livarot. Les dégâts sont estimés à 35000 francs de l’époque, mais les porcs sont sauvés.
Au milieu des années 1930, pour Georges Bisson, la retraite n'est plus bien loin. C'est pourquoi, en 1936, naîtra la « Sarl Etablissements Georges Bisson », constituée par Georges Buisson, Pierre Louis Leboucher et Bernard Leboucher (gendre).

Georges Bisson décédera deux ans plus tard en 1938.

En 1950, la SARL des Ets Bisson, se porte acquéreur de la fromagerie de Monsieur Ernest Pottier au Mesnil-Bacley. La production augmente certes, mais l'âge d'or des petites fromageries normandes familiales semble déjà s'éloigner. La fromagerie sera dirigée par Monsieur Bernard Leboucher, gendre de M. Bisson, jusqu'en 1970.
C'est l'heure des regroupements. La grande majorité des petites fromageries disparaissent du paysage normand. Le groupe Besnier de Laval (Lactalis), rachète la fromagerie Bisson. L'activité sur le site sera maintenue pendant 13 ans, un record dirions-nous... Et puis, fermeture définitive des portes en 1983. Environ 35 personnes vont perdre leur emploi. Une partie des bâtiments sera détruite, une autre servira de musée (Le Musée du Fer), qui fermera ses portes quelques années plus tard. La mémoire de la famille Bisson reste cependant toujours vivante dans le cœur des Livarotais.

bisson-13.jpg Bisson-7.jpg Bisson-6.jpg Bisson-10.jpg

Bisson-9nv Bisson-15nv Bisson-16nv Bisson-18nv

Informations Complémentaires :
-Paule, la fille cadette de Georges Bisson, née en 1921 au manoir de l'Isle, était pensionnaire à l'Institut Notre-Dame d'Orbec; elle retournait auprès de ses parents, au Manoir, une fois par mois, et raconte que Mme Bisson mère, aimait organiser de grands repas familiaux, où étaient invités aussi notables et industriels fromagers de la région. Les réceptions se déroulaient au Manoir, dans la grande salle à manger.

-En 1941, Monsieur Leboucher Bernard, directeur de la fromagerie Bisson constatait que des fromages ainsi que du beurre disparaissaient de l’usine. Or le 25 mai 1941, les ouvriers découvrirent le coupable, un ancien employé qui connaissait les lieux, avec une musette pleine de fromages.
 

Liste des maires de Livarot :
1888-1892 Neuville Paul Rioult Vicomte de             1892-1896 Cochon Pierre
1896-1897 Petit Pierre.                                         1897-1898 Sonnet Edouard
1898-1900 Fleuriot Georges                                  1901-1904 Lemaréchal Charles
1904-1919 Dalencon Désiré                                   1919-1938 Bisson Georges
1938-1945 Lescène Marcel                                    1945-1947 Neuville Paul Rioult Marquis de
1947-1953 Lescène Marcel                                    1953-1968 Timmerman Gustave
1968-1977 Neuville Joseph Rioult Marquis de         1977-1983 Prado Annick
1983-1992 Lacagne Jean-Pierre                            1993-1998 Tréhet Pierre
1998-2008 Louis Jeannine

Les Récompenses au Concours Général Agricole de Paris :
Médaille d’Or pour son gros Livarot au lait cru 40 %, Paris : 1976,
Médaille d’Argent pour son gros Livarot au lait cru 40 %, Paris : 1978,
Médaille de Bronze pour son gros Livarot au lait cru 40 %, Paris : 1977,
Médailles d’Argent pour son gros Livarot au lait cru 40 % AO, Paris : 1980,81,
Médaille d’Argent pour son petit Livarot au lait cru 40 % AO, Paris : 1982,
Médaille d’Argent pour son demi Livarot au lait cru 40 % AO, Paris : 1980,
Médaille d’Argent pour son Camembert au lait cru 45 %, Paris : 1976,
Médaille de Bronze pour son Camembert Pasteurisé 45 %, Paris : 1981,
Médaille de Bronze pour son Beurre pasteurisé salé, Paris : 1980,

 

bisson-25.jpg   affiche-bisson-14.jpg 14-Bisson g 2

 

Document Cahier des Archives Départementales du Calvados, arbre réalisé par Sébastien Gilles, collège Fernand Léger (Livarot).

 

Bisson-buvardnv

LES OBSÈQUES DE M. BISSON, MAIRE DE LIVAROT.

C’est par plusieurs milliers de personnes qu'il nous faut évaluer la foule qui assista hier matin aux obsèques de M. Georges Bisson, industriel et maire de Livarot, décédé des suites d'une courte mais cruelle maladie, à l'âge de 63 ans.
La raison de cette affluence exceptionnelle, nous la trouvons dans le court mais combien émouvant discours prononcé lors de la levée du corps à la maison d'habitation de M. Bisson, par l'aimable adjoint. M. Lescène. Lorsque le clergé, composé de M. le chanoine Basnel. curé-doyen de Livarot. entouré de MM. les abbés Hue, chapelain épiscopal; Ménager, curé de Montviette; Le Marquis, curé de Ste-Marguerite-Viette, Suville, professeur au petit séminaire de Caen; Couret, ancien vicaire; Rebourg, nouveau vicaire MM. les abbés Fromage, parents du défunts, etc. de nombreux enfants de chœur et chantres étaient arrivés.
Monsieur Lascène prit la parole. En quelques mots, s'excusant, avec beaucoup d'émotion, d'enfreindre les désirs du défunt d'avoir des obsèques simples et sans discours, il tint, se faisant l'interprète de tout le Conseil, à dire un adieu émouvant à celui qui fut pendant 34 ans conseiller municipal et pendant 19 ans maire de Livarot.
Rappelant ce que furent sa bienveillance, sa générosité, sa loyauté, il lui dit un dernier merci pour tout ce qu'il fit sans ostentation pour les enfants des écoles, pour les vieillards de l'hospice et pour tous les habitants de la commune. A la famille de M. Bisson, M. Lescène présenta les condoléances de toute la population. Tous les habitants de Livarot étaient venus, en même temps, dire un dernier adieu à leur maire et donner à ceux qui restent un peu de réconfort.

photo-georges-bisson.jpgPuis, le cortège se mit en route vers l'église. En tête marchait la musique municipale, suivie de la Société des Trompettes et de la société de gymnastique La Jeanne-d'Arc », de la compagnie des sapeurs-pompiers, avec leur chef, le capitaine Beauchamp. et des délégations des Anciens Combattants, des écoles publiques et libres de la ville, les Médaillés de Verdun, de la Société de secours mutuels « La Solidarité » des frères des écoles chrétiennes. etc.
Derrière le clergé venait le corbillard, entouré de nombreux drapeaux. De la maison à l'église, les coins du drap étaient tenus par MM. Giraud; Tambareau, conseiller d'arrondissement Boileau, notaire, conseiller municipal de Lisieux; Dentu, sénateur du département de l'Orne;  Bernheim, Bottier, Longuemare et Petit. Le cierge était porté par M. François, domestique de M. Bisson.

Derrière le corbillard, le deuil était conduit par Mme veuve Bisson, Mmes et MM. Pierre et Bernard Leboucher, Mlle Bisson, toute la famille, le Conseil municipal, ayant à sa tête M. Lescène, adjoint, et M. Leroy, secrétaire de Mairie.
Enfin, venaient les nombreuses personnalités présentes. Nous avons noté : MM. Boivin-Champeaux, le comte d'Harcourt, sénateurs; Laniel. Blaisot, députés: SCamaroni. chef de cabinet de M le Préfet du Calvados, représentant ce dernier; de Colbert; Laplace. conseiller général; Lanquetot, conseiller d'arrondissement; Faquet. président du Conseil 'Administration; Vivant, directeur de la Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel du Centre de la Normandie: le capitaine Guillemain, commandant les brigades de gendarmerie de Lisieux; le maréchal des logis chef Maillard. commandant la brigade de gendarmerie de Livarot;
MM. Lhomme, compositeur de musique; Petit, conseiller honoraire à la Cour d'Appel de Paris; Le Tourner d'Uson; Lemperrière, adjoint au maire de Caen: Mousset. maire de Saint-
Pierre-sur-Dives; Graffet, maire de Mesnil-Bacley; Courtonne. maire de Saint-Germain-Montgommery; Sallen, maire de Sainte-Foy-de-Montgommery; Fontaine, maire d'Orbec; Chalopin, maire de Mesnil-Durand; Hommais, maire de Sainte-Marguerite-de-Viette; Lemoine. maire de Saint-Ouen-Ie-Houx; Leprince. maire de Heurtevent; Ouin. maire de Tortisambert: Lelièvre. maire de Fervaques: Aubry. maire de Vieux-Pont; Doye. maire de Saint-Michel-de-Livet Gourmy. maire des Hôtels-Saint-Bazile: Marie, maire de Montpinçon; Cercet. maire de La Cambe. etc.

La messe fut célébrée par M. l'abbé Fromage, vicaire à Saint-Pierre-de-Lisieux, parent du défunt. Au chœur avaient pris place M. le Doven, MM. les nombreux prêtres présents. Pendant l'office, les chants furent exécutés par les enfants de chœur que dirigeait M. l'abbé Coeuret. A l'issue de la messe, le corps fut conduit au cimetière. Les cordons du poële étaient tenus par MM. Pilate, le marquis de Neuville, Faguet, Blaisot, Lanquetot. Beaudouin. Laniel et Lescene.
Aux très nombreuses marques de sympathie que la famille a reçues en cette pénible circonstance. L’Ouest-Eclair joint l'expression de ses plus sincères condoléances.

Bibliographie :
-Archives Départementales du Calvados « La Révolution agro-industrielle dans le canton de Livarot XIXe-XXe siècles.
-Lecherbonnier Yannick, Notice inventaire général (1992).
-Jacob Philippe « Les Grandes Heures Des Laitiers en Normandie »

Remerciements : À tous nos amis Livarotais ainsi qu'à la mairie de Livarot (Maire Jeannine Louis) pour son aide précieuse en 2002.

Serge Schéhadé [Camembert-Museum, mise en ligne le 27 avril 2011]

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 23/06/2017

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.