Blanchon Fromageries (Vimoutiers 61)

Fauvetiere-1

Le Manoir de la Fauvetière et la marque de camembert la Fauvette, un visuel  et un nom que l'on retrouve très souvent sur les étiquettes de fromages produites pour la famille BLANCHON de Vimoutiers, une histoire racontée par Michel Lebec.....

FROMAGERIES DE LA FAMILLE BLANCHON À VIMOUTIERS 61

Blanchon Daniel Vimoutiers* Désiré Daniel Blanchon, né en 1842 à Lisores (14) prend pour épouse, en 1865, Julie Boulay habitant la commune des Autels-Saint-Bazile (14). De cette union naît, sur cette commune, Gustave Désiré Dominique le 18 octobre 1866 et Maurice Léon le14 mars 1888 sur la ferme de La Gosselinaie à Vimoutiers. En 1901, Daniel, son épouse et leur fils, Maurice, sont installés au 6 rue de Lisieux avec deux employés. Ils sont fabricants de livarot. L’affaire sera reprise par Maurice.

Blanchon acte de mariage

Gustave né en 1866, cultivateur à Vimoutiers, se marie, à Montviette (14) le 2 janvier 1894 avec Clémentine Marie Elisa Decaux, née le 27 juillet 1874 à Heurtevent (14), fille de Paul Alphonse et de Bouffard Angélina. Les ‘’Blanchon’’ sont cousins avec les ’’ Leboucher’’ fromagers à Montviette et dont nous retrouvons les descendants à Livarot.

Leur fille, Cécile Marie Angélina, naît le 3 décembre 1894 qui se mariera avec Ernest Alexis Alexandre Fontaine. Gustave est déclaré, en 1894, fabricant de fromage au 46 rue du Pont-Vautier et obtient, en 1896, un diplôme d’honneur pour son camembert. Mais deux ans plus tard en 1898, Gustave Blanchon est confronté à un grave problème lié à la qualité de ses produits. Il constate que le beurre et le camembert qu’il fabrique n’ont plus la même qualité. Des reproches lui sont faits par des clients, ce qui l’oblige à vendre moins cher et à expédier ses fromages sans mention de nom ni de marque. Il va alors surveiller de très près sa fabrication, et arriver à la conclusion que le lait livré par certains cultivateurs était falsifié. Les fraudeurs furent sévérement condamnés. En 1901 il a cinq employés. Désigné comme titulaire à la Cour d’Assises de l’Orne en 1905.

Blanchon lavalouLe 17 juillet 1907, un acte de séparation de biens est signé à Argentan, entre Gustave Blanchon et son épouse née Decaux. Quelques mois plus tard, en décembre 1907, Il propose de céder son matériel de fromagerie à Jean Lavalou, fromager au Bourg-Saint-Léonard (61), dans la mesure, écrit-il, où il a cessé son activité fromagère pour ne se consacrer qu’à ses fermes de Vimoutiers et de Sainte-Colombe (Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe 61). En 1911, il n’est plus recensé rue du Pont-Vautier. Mobilisé pendant la Grande Guerre, il était capitaine à l’Etat-Major de la 5ème armée. Clémentine décède le 30 mai 1916.

Gustave se remarie le 27 janvier 1920 avec Aline Duval, veuve de Cyril Année, fromager à Vimoutiers. Une étiquette ‘’La Fauvette ‘’ est créée au nom de Gustave Blanchon, reprenant la marque de son épouse, mais à son nom, en fabricant, cette fois, du livarot.

Orne 359nv Blanchon 28nv (vimoutiers 28) Blanchon-21nv (Vimoutiers 21) Blanchon-30nv (Vimoutiers 30)

Blanchon-40nv (Vimoutiers 40) Decaux-01nv (vimoutiers) Blanchon-44nv (Vimoutiers 44) Blanchon-35nv (Vimoutiers 35)

En 1928, les fabricants de livarot veulent s’organiser et défendre leur métier. La famille Blanchon prend la tête de ce mouvement. Ainsi, peut-on lire dans le Journal de l’Orne daté d’avril 1928 « Les fromagers fabricants de livarot, viennent comme leurs collègues fabricants de Pont-l’Evêque, de décider la création, dans le cadre du Syndicat de la Marque d'origine « Pays d'Auge », d'une section fiomagère «Livarot ». Les buts poursuivis seront tout d'abord de donner au consommateur l'absolue garantie que les fromages vendus sous la vignette syndicale, sont impeccables à tous points de vue — tant pour l'origine Pays d'Auge que pour la qualité — celle de Livarots extras.. . de vrais Livarots de luxe.. . En outre, la section mènera une propagande active en faveur des produits de ses adhérents par tous moyens : expositions, concours , tracts , etc. , etc. . Elle prendra , enfin, en mains la défense des intérêts de ses adhérents pour tout ce qui touche à l'exercice de leur profession . La Chambre syndicale a été nommée le lundi 9 Avril dernier, lors de son Assemblée constitutive tenue à Vimoutiers , sous la présidence du sénateur Dentu. Ont été nommés : MM. Gustave Blanchon, Maurice Blanchon, Fontaine, Blanchon, Fleury, Forest & Leconte de Vimoutiers ; Jourdain, Graindorge , Lebailly, de Livarot ; Madeleine, de Saint-Mîchel-de-Livet. Il a ensuite été procédé à l'élection du Bureau ainsi constitué pour 1928. Président, M. Fleury; vice-présidents : MM. Gustave Blanchon et Jourdain; secrétaire-trésorier, M. Jeanjean de Lisieux Notons, pour terminer, que toute demande d'adhésion à la section doit être faite au Siège de la « Section Fromagère Livarot » 61 rue Pont Mortain à Lisieux. Il décède le 16 janvier 1933.

En 1920, Cécile Marie Angélina prend pour époux Alexis Fontaine né le 13 août 1892 à Champosoult (61). Il est le fils d’Arthur Isidore et de Marie Anna Perrine. La fromagerie Fontaine-Blanchon est créée au N°54 rue du Pont Vautier puis au N° 30 vers 1936 puis au 63, dit L’embranchement. Le couple a trois enfants : Gabrielle née le 24 mars 1922, Jean le 4 avril 1923 et Christiane le 12 novembre 1924 qui se mariera avec Bernard Maubant né à Bretteville-sur-Dives (14) fils d’Henri et de Germaine Serey de Biéville (Querville) (14), le 1er juin 1950. Deux grandes familles fromagères s’unissent !

Après avoir secondé ses parents à partir des années 1942/43, Gabrielle, dite Gaby, reprend la succession de la fromagerie dans les années 1950. C’était une femme de très grande valeur, honnête et cultivée qui, entre autre, dans la grande musique. Il lui arrivait de jouer sur l’orgue Cavaillé-Coll à l’église de Vimoutiers. Celui-ci a été entièrement restauré en 2019. Elle reprendra, en location, la fromagerie Dauvin ayant pour enseigne ‘’Laiterie de Vimoutiers’’, et anciennement M. Fleury, en 1956 pour l’acheter en 1959. Elle sera la dernière fromagerie de Vimoutiers.

Blanchon Maurice Léon Vimoutiers* Maurice, fils de Désiré et de Julie Boulay est né le 14 mars 1888 à Vimoutiers (61) Il se marie en 1914, à Ticheville (61) avec Blanche Leroy. De cette union naît Marcel Maurice Albert le 24 janvier 1915. Rappelé le 3 août 1914, Maurice a une conduite héroïque durant la guerre qui lui vaut la Croix de Guerre, étoile d’Argent en 1917. Lors d’une permission de 10 jours pendant les fêtes de Noël 1918, Maurice va accidentellement se brûler à l’acide sulfurique qu’il utilise dans sa fromagerie pour l ‘analyse du lait. Il rentre à Vimoutiers le 25 mars 1919. Alors qu’il est veuf de Blanche, Maurice se remarie le 24 février 1920, à Vimoutiers, avec Hélène Bissey.

Blanchon-50nv (Vimoutiers 50) Blanchon-53nv (Vimoutiers 53) Orne-357Anv Blanchon-60nv (Vimoutiers 60)

Au Concours Général Agricole de Paris de 1935, Maurice est récompensé d’une médaille d’argent pour son livarot.Le 07 octobre 1935, le Comité d’Action Paysanne se réunissait salle des fêtes à Vimoutiers sous la présidence de M. Hubert Laniel, conseiller d’arrondissement, maire du Sap, entouré de Monsieur Vigan, maire de Canapville, Fortier, maire de Champosoult, Fleuriot maire du Renouard, Droulin, maire de Ticheville et de Maurice Blanchon conseiller municipal de Vimoutiers. Environ 120 cultivateurs de la région étaient présents. Un ordre du jour fut adopté dont les trois principaux points étaient (1) la revalorisation des produits agricoles (2) la baisse des droits sur l’alcool, (3) Ordre aux percepteurs d’accorder aux cultivateurs des délais pour le paiement de leurs impôts. On remarquera enfin que plusieurs des maires présents étaient aussi des fabricants de fromage. En 1937, il était président du Syndicat Général des Agriculteurs du Pays d’Auge (section de l’Orne) et membre du Syndicat d’Elevage et de Contrôle Laitier. Le 12 mai 1939, est officiellement constitué le « Syndicat des Affineurs du Véritable Livarot » avec pour siège social la mairie de Livarot. Y sont inscrits : Desjardins de Sainte-Marguerite-de-Viette, Fontaine-Blanchon de Vimoutiers, Guillou de Notre-Dame de Fresnay, Graindorge de Livarot et Maurice Blanchon de Vimoutiers. Maurice décède 10 avril 1945 à Vimoutiers.

Blanchon Marcel Vimoutiers* Marcel, fils de Maurice, se marie, à Orville le 14 mai 1938, avec Madeleine Desprez. La fromagerie cesse toute activité aux environs de 1940. Marcel décède le 5 février 1978 à Alençon (61)

Michel Lebec (Camembert-Museum, 08/06/2020)

 

 

Date de dernière mise à jour : 19/07/2020