Cointepas Henri (Livarot 14)

Manoir Fontaine (nv)

Manoir de Courson, propriété de Joseph Fontaine, lieu où est née Madeleine Fontaine, future épouse Henri Cointepas..

FROMAGERIE COINTEPAS HENRI.  [BOISSEY & LIVAROT 14]

Henri Cointepas est né à Vendeuvre. Dès l’âge de 24 ans il est fromager à Boissey, où il succède à Isidore Gossin, le second mari de sa mère. En 1932, il effectue son service militaire comme canonnier seconde classe au 301ème régiment d’artillerie légère tractée. En juillet 1934, il épouse Madeleine Fontaine avec qui il aura quatre filles : Henriette (née à Boissey en 1935), Mauricette (née à Livarot en 1936), Arlette (née à Morteaux-Coulibœuf en 1938) et Louisette (née à Morteaux-Coulibœuf en 1940). Henri Cointepas pratiquait aussi le tir sportif et participait à des Concours comme à celui de Saint-Julien-le-Faucon, où il figure au palmarès de 1927 et 1929.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Henri Cointepas est affecté près de Caen, à la surveillance de nuit d’un dépôt de munitions des chemins de fer. C’est là qu’il va contracter une angine de poitrine, et décéder en janvier 1940.

Madeleine et Henri Cointepas, étaient fromagers à Boissey et Livarot (Calvados). Il nous semble que Boissey servait à la fabrication, et Livarot à l’affinage. En 1935, au Concours Général Agricole de Paris, un diplôme de première médaille d’argent est attribué à M. Cointepas de Boissey, dans la catégorie Livarot.

La Fromagerie de Livarot était connue sous le nom de Fromagerie de la Planchette. Elle est construite en 1908 par M. Isidore Deparis, qui va la céder en 1928, à M. Maurice Lebailly, qui va la revendre peu de temps après à Henri Cointepas et son épouse. A la fromagerie, le terme est inapproprié, puisqu’on n’y fabriquait pas de fromages, le travail consistait à acheter des livarots blancs dans les fermes ou les marchés de la région, de les affiner puis de les revendre en espérant réaliser une belle marge. Les caves Cointepas comprenaient une maison d’habitation avec jardin sur cour, une mare, des écuries, une remise, un bucher, un saloir, un hâloir, un pressoir, et trois bâtiments servant de caves à fromages. Après la disparition des Cointepas, les caves seront reprises par Juliette et Valéry Fontaine.

Après la mort de son mari, Madeleine Fontaine Cointepas (1915-1944) ouvre une épicerie à Morteaux-Coulibœuf. En juin 1942, un peu contrainte, étant femme seule avec quatre enfants en bas-âge, elle épouse en secondes noces Maurice Bisson (jardinier). Le 16 août 1944, lors d’une série d’interminables bombardements pour libérer la Normandie, Madeleine et sa fille Mauricette âgée de huit ans sont tuées par un obus au lieu-dit « Grand-Couliboeuf » .  Henriette Cointepas (1935-2013) épousera en 1959 Roger Gallois, fabricant cidricole et éleveur à la ferme de la Couture à Heurtevent.

Sources : Le Pays d'Auge n° 3, 2014

Serge Schéhadé [Camembert-Museum, le 12 mars 2019, première publication]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 14/04/2019

Creative Commons Licence
Camembert Museum by http://www.camembert-museum.com/ is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.