Fromagerie Maurice Commenchail (Domfront 61)

Saint-Front-1nv (Commenchail 14820) Saint-Front-2nv (Commenchail 14821)

COMMENCHAIL MAURICE [DOMFRONT, LA CHAPELLE-AU-MOINE 61] par Gérard Clouet.

Il s'en est fallu de peu que ce modeste fromager disparaisse des mémoires. Cela tient à un message internet d'un lecteur suite à un article paru en 2016 dans un journal local du domfrontais. Maurice Commenchail est né en 1894 à Quettetot (50). Son épouse Louise Bihel est originaire de Bricquebec (50). En 1904, domestique au moment du conseil de révision préalable à l'incorporation, il est dispensé de service militaire.

Le couple marié en 1909 est employé du 10 juillet 1911 au 22 décembre 1911 en tant que fromagers par la laiterie Lanquetot à Orbec (14) qui leur produit un certificat : « Les soussignés certifient avoir employé les époux Commenchail comme fromagers du 10 juillet à ce jour. Nous avons eu satisfaction de leur travail et ils quittent libres de tout engagement. E. Lanquetot et fils et Cie. 22 octobre 1911. »*1 Malgré une pathologie cardiaque Maurice Commenchail est mobilisé en décembre 1914 et il est maintenu dans le service armé avant d'être définitivement réformé en décembre 1917.

Entre temps son fils Henri naît en 1916 à Bricquebec (Manche).

Commenchail-M (St Front nv)Probablement peu après la fin de la première guerre la famille Commenchail arrive dans l'Orne. En effet, en 1920, Maurice est employé à la fromagerie de Berjou. Peu après le couple s’installe sur une ferme au hameau de « La Hélisière » sur la commune de La Chapelle-au-Moine. En 1921, ils y sont recensés tous les trois et Maurice déclare exercer la profession de fabricant de fromage. C'est dans cette commune que leur second fils Lucien naît en 1922 .

Le recensement de 1926 fait apparaître qu'ils ont quitté La Chapelle-au-Moine sans qu'on puisse ensuite les localiser tous les quatre avant 1931 date à laquelle ils figurent sur celui de la commune de Domfront à « La Renaudière » en tant que cultivateurs. Alors que l'annuaire du lait de cette année 1931 les donne encore comme installés à La Chapelle-au-Moine. En 1936, ils sont toujours à Domfront mais sur une autre ferme à « La Lambertière » où Maurice, ainsi que sa femme et ses fils exercent le métier de fromager. En 1929 il est cité dans un annuaire à La Chapelle-au-Moine.

Le couple fabrique des camemberts avec le lait produit sur la ferme et celui acheté aux agriculteurs voisins. Henri (1916-2009) part la journée entière pour effectuer les livraisons en vélo dans les épiceries de la contrée. Les deux étiquettes utilisées sont des passe-partout sans nom d'imprimeur.

Veuf peu avant le début des années 1940, Maurice Commenchail continue un temps à fabriquer des fromages. Son fils Henri entre comme mouleur à l'usine Luchaire de Messei (61) et au moment de son mariage en 1940 avec Marie-Louise Perchemal employée dans le même établissement que lui . Son père Maurice Commenchail réside à nouveau à « La Hélizière » sur la commune de la Chapelle au Moine où il est journalier. Profession qu'il exerce encore en 1946. Il y décède en décembre 1948.

Sources : *1 Archives famille Commenchail, Entretien avec Commenchail Marie Louise 2016.

Gérard Clouet [Camembert-Museum, première publication, le 25 mars 2020]

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 16/04/2020