De Coudenhove Raoul (Randonnai 61)

Pierrotphenix-1 (Randonai-01nv) Pierrotphenix-4 (Randonai-04nv) Pierrotphenix-7 (Randonai-07nv)

De Coudenhove Raoul, RANDONNAI-La Cour Crestot. par Gérard Clouet.

Voilà un destin peu ordinaire que celui de ce fromager de la cour Crestot à Randonnai (61) !

Raoul est un des quatre enfants du baron Eugène de Coudenhove et de Marie-Thérèse d'Esclaibes . Né le 02 avril 1875 à Lantenay (21) , il s'engage dans la cavalerie. Il est réformé à la suite d'une chute de cheval. Il se marie en 1900 à Maxeville (54) avec Marguerite O'Kerrins Hyde comtesse d'Hurst. Après un passage au Havre où naît en 1901 leur fille aînée Chantal , le couple s'installe à Guernesey pour la culture des tomates et donne naissance entre 1903 et 1909 à  trois autres enfants. Il réside à Green House dans la Gardenia Vale. Il quitte cette île anglo-normande vers 1920 pour  Evreux et Randonnai dans l'Orne où en1921 il y est recensé avec sa femme et sa fille aînée en tant qu'agriculteur à La Cour Crestot.

Il décide de créer une fromagerie et passe une annonce dans le Journal de l'Orne en 1923 : « On demande personne connaissant la fabrication de camembert (homme ou femme). On emploierait un ménage. S’adresser à Baron de Coudenhove, La Cour Crestot, Randonnai, Orne »*1 Il est donc logique qu'il soit recensé en tant que laitier en 1926, avec son épouse et  seulement trois de ses enfants ayant perdu en 1909 son fils cadet décédé à Maxeville à 5 ans. Il emploie deux fromagers. Les fromages produits sur la ferme sont vendus sous 3 étiquettes différentes : « Le Phénix de Normandie », « La Laiterie saint Joseph » ou « La Laiterie de la vallée de l'Avre ». Mais la réussite n'est pas au rendez-vous et l'affaire est déclarée en faillite  à la fin de 1928 et liquidée en avril 1929. Les biens sont vendus pour apurer la dette auprès des créanciers, dont Philomin Durand  agriculteur à Beaulieu, une commune voisine,  non payé pour sa fourniture de lait des mois d' octobre, novembre et décembre 1928*2 .

Il quitte la Normandie et devient exploitant agricole en Algérie où il décède en 1949 à Chebli au nord-est de Blida.  Sa fille aînée Chantal (1901-1938) entre dans les ordres religieux, Edouard (1907-1964) se marie en Algérie en 1939 et décède à Ouagadougou au Burkina Faso, Raymond (1908-1973) quitte l'Algérie et s' installe à Gardenia Vale à Guernesey avant de revenir sur le continent où il meurt à Saint Laurent en Brionnais (71).

Comment ne pas évoquer à l'occasion le destin du frère aîné de Raoul, le baron Henry de Coudenhove (1878-1941)  ou plus particulièrement de sa femme Louise de Pillot de Chenecy de Cologny (1881-1963) plus connue sous le nom de Louise de Coligny. Divorcée en 1912, c'est elle qui est l'inspiratrice des « Poèmes à Lou » de Guillaume Apollinaire (1880-1918) qu'elle rencontre en 1914. Leur liaison est entretenue au travers d' une abondante correspondance qui se poursuit malgré leur rupture en 1915. Elle fait publier en 1947 en Suisse 76 poèmes et bouts rimés extraits des lettres que lui avait adressées Apollinaire.

"Sans nouvelles de toi je suis désespéré, Que fais-tu ? Je voudrais une lettre demain.

Le jour s'est assombri, qu'il devienne doré. Et tristement, ma Lou, je te baise la main"

Sources : *1 Communication Serge Schéhadé 2018   *2 cessation paiement AD 61 17 UP 144  *3 Poèmes à Lou

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 06/04/2018

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.