Didier Petyt, Laiterie, Fromagerie-Ecole de Friardel, & Vicomte Roger Du Merle, (Orbec-en-Auge) (14).

14 laiterie de friardel 1 dumerle didier petyt orbec en auge 1

FROMAGERIE-ÉCOLE DIDIER PETYT.  [ORBEC-EN-AUGE 14 ]

À l’origine, il y avait au lieu-dit Moulin de Friardel, un moulin à blé, appartenant à un certain Pipon, puis une filature de laine, construite vers 1842. Entretemps, le Moulin de Friardel et ses dépendances sont vendus par Pipon à Lebourg le 19 avril 1849. La même filature est équipée en 1869 d’une machine à vapeur. Dix ans plus tard, les bâtiments de la filature sont convertis en usine de passementerie. À cette occasion, les nouveaux propriétaires feront construire un hangar industriel, un magasin, ainsi qu’une remise.

Calvados 358 (Dumerle 1nv) Calvados 359 (Dumerle 2nv) Calvados 360 (Dumerle 3nv) Calvados 361 (Dumerle 4nv)

La troisième transformation du moulin de Friardel aura lieu vers 1911, quand le vicomte Du Merle, résidant au château de la Vespière, (construit en 1823), avec l’aide de Monsieur Alexandre Oléron, vont décider de créer sur la propriété une fromagerie. Cependant, cette même année un violent incendie dévastait un bâtiment renfermant 8000 bottes de foin, les dégâts couverts par une assurance étaient estimés à 9000 francs de l’époque. Le vicomte achetait le lait dans les villages voisins, ainsi que chez Mme Veuve Toutain à Saint-Aubin de Bonneval, car les 25 vaches laitières de M. Du Merle ne suffisaient pas pour rentabiliser l’affaire. Il existait aussi sur cette propriété une porcherie, ainsi qu’une cidrerie. En 1927, un accident tragique survint à la fromagerie Du Merle, lorsqu’un jeune électricien qui installait une dynamo à la laiterie, se fit déchiqueter par une courroie de transmission qui se mit soudainement en marche. En 1928, Raymond Chéron et Baptiste Lenouaille, tous deux âgés de 22 ans étaient employés de la fromagerie Du Merle.

14 laiterie de friardel 3 dumerle didier petyt orbec en auge

En comparant les deux cartes postales, on remarquera l'importante extension des bâtiments de la fromagerie, après la reprise de Friardel en 1929 par Didier Petyt.

En 1929, Monsieur Didier Petyt, ingénieur agricole E.N.A.G. rachète la laiterie de Friardel au Vicomte Roger Du Merle, comme le rapporte le journal Le Lexovien du 27 novembre 1929 : Etude de M° Jean Laporte, notaire à Orbec. VENTE de Fonds de Commerce DEUXIÈME INSERTON Suivant acte reçu par M° Laporte, notaire à Orbec les deux et quatre Novembre mil neuf cent vingt-neuf, enregistré à Orbec le 9 du même mois, folio 57, numéro 396,

Monsieur Roger-Gabriel-Joseph-Xavier Vicomte DU MERLE, propriétaire et industriel, et Madame Antoinette-Jehanne-Marthe-BLANCHE De PAUNIAT, son épouse, demeurant ensemble à Friardel, ont vendu à Monsieur Didier-Jean-Charles-Théophile PETYT, ingénieur agricole, et Madame Marguerite-Jeanne ROBARD, son épouse, demeurant ensemble au Sap, un établissement industriel et commercial de laiterie, beurrerie, fromagerie et dérivés, connu sous le nom de « Fromagerie de Friardel », exploité à Friardel. Les oppositions, s'il y a lieu, devront être faites dans les dix jours de la présente insertion et seront reçues à Orbec, en l'étude de M° Laporte, notaire, domicile élu. L'insertion au Bulletin Officiel des Ventes et cessions de fonds de commerce a eu lieu dans Le numéro du vingt novembre mil neuf cent vingt-neuf. Pour deuxième insertion. LAPORTE.

Petyt 02anv Petyt 02bnv Petyt 02cnv Petyt 02dnv

Parmi les fabrications de la laiterie de Friardel, dirigée par M. Petyt : les fromages de Camembert (Marque CAMEMBERT DES AMATEURS, DIDIER-PETYT, LE POMMIER), le Pont-l’évêque, le Double-crème, les beurres centrifuges, ainsi que de la crème pasteurisée homogénéisée. Monsieur Petyt sera aussi probablement le premier fabricant-laitier de cette région, à collecter le lait chez ses voisins en citerne.

Fixation du Prix du Lait : Le 1er septembre 1936, les principales fromageries utilisatrices de lait, dont celle de M. Didier-Petyt établissaient un nouveau barème de prix pour l’achat du lait aux producteurs du Pays-d ’Auge. Voici l’annonce parue dans la presse (Le Lexovien, 1936) : Avis Important  AUX PRODUCTEURS DE LAIT du Pays d'Auge. LES UTILISATEURS DE LAIT, dont les noms et adresses suivent : Mme Vve BAUDOIN et FILS, à St-Ouen-du-Mesnil-Oger, BUQUET-SEREY, à Boissey, par St-Pierre-sur-Dives; DEVILLE et FILS, à Fontaine-la-Louvet, par Thiberville; Etablissements Georges BISSON, à Livarot; Etablissements GODEFROY, 3, rue Albouy à Paris; Etablissements SAFFREY FRÈRES, 29, bd. Sainte-Anne à Lisieux; FLEURY, Fils à Vimoutiers ; GARNAVAULT, à Saint-Jacques-de-Lisieux; GRAFFET à Le Mesnil-Bacley; HÉBERT, à Putot-en-Auge, par Dozulé; HOCHET, à Beaumont-en-Auge; LANQUETOT, Maurice, à St-Martin-de-Bienfaite et Orbiquet ; LE BARON-DUTAC, à Corbon; LEBOURGEOIS, à Boissey, par St-Pierre-sur-Dives; LEPETIT, Henri, à St-Maclou et Cléville; LEPETIT. Joseph, à Brette-ville-sur-Dives; MESLON-HARDY, à Magny-le-Freule, par Mézidon; OUIN, à Lessard-Ie-Chéne, par St-Julien-Ie-Faucon; POTTIER, à Le Mesnil-Bacley; PETYT-DIDIER, à Friardel, par Orbec; ROUSSEL, à Boissey, par St-Pierre-sur-Dives; SOCIÉTÉ DES FERMIERS RÉUNIS, à Saint-Jean-de-Livet, par St-Martin-de-la-Lieue; SOCIETE NESTLÉ à Lisieux ; VERGER, à Reux, par Pont-l'Evéque, ont l'honneur d'informer leur fidèle Clientèle de Fournisseurs de lait du Pays-d’Auge qu’ils appliqueront, À partir du PREMIER SEPTEMBRE 1936, un nouveau barème d'achat de lait. Ce barème sera remis par leurs soins à tout Producteur de Lait du Pays d'Auge qui leur en fera la demande. Tous les producteurs de lait du Pays d'Auge seront donc, s'ils le désirent, amplement informés, et en temps utile, des conditions d'achat du lait que leur proposent les Utilisateurs de Lait, ci-dessus désignés. Il est donc bien entendu que tout producteur de lait qui livrera à partir du PREMIER SEPTEMBRE 1936, tout ou partie de sa production de lait à l'un des utilisateurs, ci-dessus désignés, sera réputé connaître exactement et accepter, sans réserves, les conditions d'achat, de livraison et de paiement énumérées au nouveau Barème d'achat, dont la mise en application, à partir du PREMIER SEPTEMBRE 1936, est formellement annoncée et publiée par la présente insertion.

Petyt 01anv Petyt 01bnv Petyt 03nv Petyt 04nv

Faits Divers : En 1941, un employé indélicat, Henri Breton allait dérober 96 fromages de la laiterie de Friardel et les vendre à Mme Vivié à la Folletière-Abenon. (Presse locale, Le Bonhomme Normand du 31 janvier 1941).

En décembre 1942, Monsieur Petyt obtient l’agrément du ministère de l’Agriculture pour ouvrir et diriger une école d’industrie laitière, qui sera installée dans l’enceinte de sa fromagerie. Deux promotions de fabricants seulement sortiront de cette école, soit 24 élèves. Une amicale des anciens de Friardel existait toujours encore il y’a quelques années. Cette école fermera ses portes après le débarquement allié de juin 1944.

Les Récompenses obtenues au Concours Général Agricole de Paris par les trois propriétaires successifs de la Fromagerie de Friardel : 1913 & 1914, Médaille d’Argent (Camembert). 1930, Médaille de Bronze (Beurre Extra-Fin & Camembert). 1933, Médailles d’Argent (Beurre Extra-Fin, Camembert, Pont-l’Evêque).1951, Médailles d’Argent (Camembert au lait cru 45pct & 50pct de matière grasse). 1968, Médaille de Bronze (Camembert Cru 45pct). 1980 & 1981, Médailles d’Argent (Camembert cru 45pct). 1982, Médaille d’Or (Camembert cru 45pct). 1985, Médaille d’Or Camembert cru AO 45pct). 1986, Médaille d’Argent (Camembert 45pct). 1988, Médaille d’Or (Camembert cru 45pct). 1989, Médaille de Bronze (Camembert cru AO 45pct)

En 1952, Didier Petyt va vendre sa fromagerie à la société Pierre Lanquetot, qui va continuer à y fabriquer des fromages pendant 40 ans, jusqu’à la fermeture définitive en 1991.

Serge Schéhadé [Camembert-Museum, publié le 12 juillet 2016)

 

Date de dernière mise à jour : 02/10/2016

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.