Fouré Achille (Montsecret 61)

FROMAGERIE FOURÉ ACHILLE [LE BOURG, MONTSECRET] par Gérard Clouet.

Parfois la découverte de l'existence d'un fromager tient du hasard. Il en est ainsi d'Achille Fouré. Jusqu'à présent il était apparemment inconnu du monde des tyrosémiophiles et aucune étiquette ne semble figurer dans les collections. Tout est parti d'un échange fugace le lundi de Pâques à la porte du musée du camembert de Vimoutiers laissant entendre qu' à Champsecret un dénommé Achille Fouré avait été fabricant de fromage.*Aussitôt cette information reçue, une recherche rapide dans les recensements de population de Champsecret a permis d'identifier une personne correspondant à ce patronyme. Ainsi, Achille Fouré est né au bourg de Champsecret en 1877 d'Auguste Fouré fabricant de toile et de Baratte Azeline occupée au ménage selon la formule classiquement usitée à cette époque. Auguste va ensuite changer de métier pour devenir cultivateur en 1881, négociant en 1886, puis grainetier à partir de 1896.

Au moment de son incorporation en novembre 1898 au 14ième Hussard stationné à Alençon, Achille déclare être agriculteur, confirmant ainsi l'indication du recensement de 1896.Promu brigadier en 1899, il est libéré au terme de ses trois années de service militaire en septembre 1901 et « se retire » à Champsecret. Le recensement de 1906 le trouve au coté de son père exerçant lui aussi le métier de grainetier. Il lui succède en 1906, se marie à Briouze en 1909 avec Germaine Gallot. En 1911 il est toujours grainetier. Lors de la première guerre mondiale, à 38 ans il est rappelé dans l'infanterie en avril 1915 et versé en service armé en février 1916. Les 153ième RI auquel il est affecté est engagé entre février et avril 1916 dans les batailles autour de Verdun. Achille Fouré est gravement blessé le 13 avril au Mort Homme lors des combats pour défendre la rive gauche de la Meuse. Il est réformé en août 1916 et retourne , décoré de la croix de guerre, auprès de sa femme et de ses filles Raymonde ( 1911) et Odette ( 1914) à Champsecret. Une troisième fille naît en 1918.

En 1921 il est toujours recensé en tant que grainetier. Mais ce n'est plus le cas en 1926 puisqu'il indique être agriculteur. Jusqu'à cette date aucune information ne laisse de fait à penser qu'il a fabriqué du fromage. Ce n'est qu'à l'occasion d'une annonce parue dans le quotidien parisien L'Intransigeant du 5 juin 1931 qu'une telle information se fait jour*2  : A vendre à l'amiable, centre de Normandie, BELLE FERME, FROMAGERIE, 33ha, maison de maîtres, libre à volonté Achille Fourré, propriétaire, Champsecret (Orne). À cette époque Champsecret compte déjà trois fromageries prospères: celle de Benoît Rigaud qui a acheté en 1924 la fromagerie de La Vente à Eugénie Barré*3, celle du Grand Douet appartenant à la famille Bigeon Masseron*3 et un dernière à Bellevue appartenant à la famille Langlois.

Dans ce contexte il a probablement été tentant pour un agriculteur de se lancer à son tour dans une voie qui apparaissait prometteuse , mais cependant sur la commune la concurrence a dû être rude et elle a probablement conduit assez rapidement à chercher à se défaire de cette activité. Quoi qu'il en soit c'est la seule information écrite qui indique que Achille Fouré a fabriqué du fromage dans sa ferme au bourg de Champsecret, même si cette activité a été éphémère.Il en a été ainsi à Carrouges pour Louis Pichon entre 1907 et 1911*3 Par la suite les recensements de 1931, 1936 et 1946 indiquent que la profession exercée par la famille Fouré est celle d'agriculteur.
Achille décède le 3 décembre 1956 à Domfront à presque 80 ans.

Sources : *1 communication personnelle Serge Schéhadé avril 2018 *2 recherches Serge Schéhadé avril 2018 *3 voir articles du même auteur.

Gérard Clouet [Camembert-Museum, le 16 avril 2020]