Grassal Emile, Histoire d'une Fromagerie à Carentonne-Cottage, Bernay (Eure 27)

LAITERIE FROMAGERIE GRASSAL ÉMILE. [CARENTONNE-COTTAGE, BERNAY] [27]

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’histoire de la fromagerie Grassal est un peu particulière. C’est en tapant un jour le nom du fabricant Grassal sur Google, que j’ai découvert le site « Le Projet des Lettres de Ross Playfair » . Au début, je ne comprenais pas le choix du moteur de recherche, vu que les personnes citées étaient canadiennes, mais après quelques minutes de lecture, le lien avec le fabricant de l’Eure Emile Grassal, à Carentonne-Cottage, devenait une évidence. L’historique est certes incomplet. Nous publions quand-même les quelques informations en notre possession, avec l’espoir qu’une personne de l‘Eure, ou un membre de la famille encore vivant, nous lira et nous apportera un complément d’informations.

Ross Playfair, est né en 1886, dans une famille nombreuse de douze enfants (sept garçons et cinq filles), à Playfair, Ontario (Canada). En 1912, il va épouser Mary Ferris. Trois ans plus tard, il décide de rejoindre le King’s Own Calgary Regiment, rattaché au 50ème Régiment d’Infanterie Canadienne. En novembre 1915, le régiment arrive en Europe, au Royaume-Uni. En août 1916, Ross Playfair arrive en France, et s’installe à Rouen, QG administratif de l’armée Canadienne. Un an plus tard, en 1917, il demande sa mutation au front où il y restera jusqu’à la fin de la guerre. Son épouse Mary décide alors de le rejoindre en France. Elle y restera d’août 1917 à mai 1919, chez Ruth Grassal et sa sœur Netta, propriétaires du Carentonne-Cottage à Bernay (Photo ci-dessous).

envelope_small.jpg  

ACTE DE NAISSANCE DE NETTA MARY GRASSAL : Le mardi 08 avril 1913, à 10h30 du matin, a été dressé l ’acte de naissance de Netta Grassal, née la veille à 17h30 au domicile de ses père et mère à Bernay, hameau de Carentonne, fille de Emile Auguste Marie Grassal (1881-Saint-Gilles Croix de Vie 1945), propriétaire éleveur, âgé de 31 ans, et de Ruthie Jennings (novembre 1888-Californie avril 1988) son épouse, sans profession, âgée de 24 ans. Autre que le père et la mère, étaient présents, madame Léonie Cerfass ou Gerfass (Pas trop lisible), femme Grassal, âgée de 33 ans, domiciliée à Paris, 121 avenue du Maine, tante par alliance de l’enfant, et le docteur Roger Mesnil, qui a procédé à l’accouchement, résidant à Bernay. Netta Mary Grassal épousa à Los Angeles, le 09 septembre 1939, Monsieur Patrick Morval Dury.

grassal-27.jpg

On peut donc dire, sans trop se tromper, que Carentonne-Cottage était une auberge où l’on fabriquait aussi des fromages de camembert. Les bâtiments de la fromagerie sont visibles à l’arrière-plan sur la carte postale.

Les collectionneurs d’étiquettes de fromage se posent souvent des questions sur les choix des fabricants pour une image ou une autre au moment de passer leur commande à l’imprimeur, sans jamais trouver de réponse. Cette fois, cependant, nous avons la réponse pour l’étiquette très recherchée « Le Derby », marque produite et déposée par Emile Grassal : Matilda Batchelor, née Matilda Watkins, la maman de Ruthie, était la fille d’un célèbre jockey anglais. Sa mère est morte à sa naissance, et son père est mort dans une course de chevaux. Orpheline, Matilda vivra avec des proches de la famille, et s’occupera ensuite de l’une de ses tantes qui était mourante. À la mort de cette dernière, son oncle, un certain Jennings, la demande en mariage. Matilda accepte de l‘épouser. Le couple aura trois enfants et s’installera dans l’une des propriétés de Jennings en France (discrétion oblige). Ce Monsieur Jennings avait des chevaux dans sa propriété et était un excellent cavalier. Comme peut le constater le lecteur, le lien avec les chevaux était intimement lié à l’histoire de cette famille anglaise. Jennings décédé, il laisse à sa femme et à ses trois enfants une belle fortune. Matilda Jennings, veuve, et mère de trois enfants, va se remarier avec Emile Auguste Marie Grassal, propriétaire éleveur français, à Bernay. Le couple donnera naissance en 1913, à une fille, prénommée Netta Mary (Voir acte de naissance).

PS/ Si toutes les informations produites ici datent de la période 1914-18, il faut savoir que c’est en 1944, durant la seconde Guerre Mondiale, que Carentonne-Cottage fut complètement détruite par le délestage d’une bombe par un avion allié. La famille Grassal avait déjà vendu ce bien immobilier dans le courant des années 1930.

 

grassal-emile.jpg

En 1913, M. Grassal, éleveur à Carentonne, faisait partie des membres de la Société d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres du département de l'Eure. En 1923, au Concours International de Strasbourg, Monsieur Grassal obtient un diplôme de médaille d'or pour son camembert; En 1926, Emile Grassal participait au Concours Général Agricole de Paris, qui se tenait au Parc des Expositions de la Porte de Versailles. Il présentait son fromage de camembert.

Monsieur Bruno Sebald, dont les parents connaissaient bien les Grassal nous apporte les précisions suivantes :

J'ai été vivement intéressé par votre article concernant la famille Grassal à Carentone, ma propre famille ayant des liens amicaux de très longue date avec eux. Ma grand-mère paternelle, qui vivait à Bernay, avait connu Madame Grassal durant la Première guerre mondiale, toutes deux s'étant engagées en tant qu'infirmière bénévole. Les liens sont restés indéfectibles jusqu'à ce jour, bien que ma grand-mètre soit décédée en 1929, elle était âgée de 37 ans. Je me permets de vous adresser les précisions suivantes Netta Mary Grassal, née le 7 avril 1913 est la fille d'Emile Grassal (1881-Saint-Gilles Croix de vie 1945) et de Ruthie Jennings (novembre 1888-Californie avril 1988. Mathilda Watkins (1867-1965) était la mère de Ruthie et non de Netta Mary. Devenue veuve de M Jennings, elle ! avait épousé un M. Batchelor en seconde noce. Netta Jennings, devenue Madame Head était bien la soeur de Ruthie. Quant à Netta Mary, Madame Patrick Drury, elle vit toujours aujourd'hui en Californie et elle conserve toutes ses facultés physiques et intellectuelles. Je l'ai encore entendu récemment au téléphone et elle conserve une voix qui ne trahit nullement son grand âge.
Dans sa jeunesse, mon père, Albert Sébald (1918-1993), a passé régulièrement des vacances auprès des Grassal qui lui réservaient un accueil toujours chaleureux. Ils ont vendu la maison dans le courant des années 1930 et n'en étaient donc plus propriétaires à sa destruction en 1944.
Je vous prie d'agréer l'expression de mes incères salutations. 
Bruno Sébald

[Historique de  Serge Schéhadé, publié sur le site Camembert-Museum en octobre 2010]

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 19/08/2015

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.