Hergault Paul (Domfront 61)

HERGAULT PAUL   [DOMFRONT 61] par Gérard Clouet

La seule trace connue de l'activité fromagère de Paul Hergault est une affiche publicitaire éditée après 1905 par l'imprimerie Haby Lemarié de Flers. À ce jour aucune étiquette de cette petite fromagerie familiale ne semble figurer au sein des collections des tyrosémiophiles. Paul Hergault (1869-1933), effectue son service militaire en tant que cavalier au 5ème régiment de chasseurs à Rambouillet de novembre 1890 à septembre 1893. Libéré, il épouse en 1895   Céline Grippon (1876-1970), originaire comme lui de Lonlay L'Abbaye (61). Ils exploitent une ferme à Lonlay L'Abbaye au lieu-dit « LeTertre ». C'est là que naissent leurs deux premiers enfants : Marie (1897-1918), et René (1898-1918).

Le couple quitte Lonlay L'abbaye pour Domfront (61) au cours de l'année 1899 sans que l'on connaisse précisément le lieu de leur nouvelle installation. Il produit sur sa ferme des camemberts puisque l'affiche publicitaire évoquée auparavant mentionne des récompenses remportées lors de concours agricoles locaux : à Juvigny sous Andaines en 1902, à La Ferté-Macé en 1903 et à Passais la Conception en 1904.

Domfront Saint Front-1nv

En 1907, l'année de la naissance de leur troisième enfant Léon, ils sont installés à la ferme de « La Foutelaie » à Domfront (61). C'est là que naît également Lucienne, en 1909. Même si Paul Hergault se déclare cultivateur lors de ces naissances il poursuit néanmoins la fabrication de camembert comme l'atteste l'affiche évoquée auparavant.

Le recensement de 1911 confirme leur présence dans ce lieu-dit. Pourtant cette même année, la famille Hergault quitte Domfront et loue une ferme à Fierville La Campagne dans le Calvados.

Selon les souvenirs familiaux, Paul Hergault a ensuite poursuivi une activité de fabrication de camembert pendant une période de trois années à Magny-La-Campagne. La première guerre mondiale va entraver cette activité : En effet, bien qu'il ait 46 ans, Paul Hergault est rappelé à l'armée le 19 avril 1915. Il est affecté au 31ième Régiment d'Artillerie puis versé au 26ième RA en novembre 1916. En février 1917 il est « détaché comme propriétaire exploitant à Fierville la Campagne », avant d'être définitivement libéré de toute obligation militaire en novembre 1918. Son fils René est incorporé en mai 1917 au 36ème RI de Caen. Il décède à l'hôpital de Falaise le 20 octobre 1918 des suites de la grippe espagnole. Sa sœur Marie est elle aussi victime de cette pandémie à quelques semaines d'intervalle.

Paul Hergault revient à son métier d'agriculteur en faisant valoir une ferme appartenant à la comtesse Dudouët de Graville. Il décède des suites d'un coup pied de cheval en 1933.

Sources : Entretien avec Jean Hergault 2017. Recensements de population, registres militaires, registres d'État-civil.

Recherches et rédaction Gérard CLOUET 2016-2017. [Camembert-Museum le 28-02-2018]

Date de dernière mise à jour : 08/03/2018

Creative Commons Licence
Camembert Museum by http://www.camembert-museum.com/ is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.