Hutin Jean. (Bovée-sur-Barboure 55)

bb3a.jpeg

FROMAGERIE HUTIN JEAN. [BOVÉE-SUR-BARBOURE 55] [PAR BERNARD WAGNER] 

La famille Hutin est arrivée à Bovée au 17ème siècle. Il s’agissait de laboureurs et de cultivateurs. C’est ici que commence la saga d'une grande famille d'industriels laitiers. Louis Auguste Henri Hutin, est né en 1860, son épouse, de son nom de jeune fille Caroline Gillard est née en 1859. (Voir historique Hutin à Lacroix-Sur-Meuse).C’est en 1886, que Caroline Hutin va créer la fromagerie de Bovée sur Barboure. Malgré une activité intense liée aux travaux de la fromagerie, Caroline Hutin donnera naissance à 13 enfants. Marie, l’aînée, décédera dès l’âge de 28 ans. Quatre autres décéderont en bas âge. Les huit autres, imprégnés de la fibre maternelle, auront tous un esprit d’initiative très développé, comme Alice, jeune femme très pieuse, qui allait fonder et présider à Lourdes, La Fraternité Catholique des Malades, Paul, issu de la Résistance, qui sera élu député du Morbihan, et fondateur du grand quotidien Ouest-France. (Voir historique de la fromagerie de Cléry-le-Petit, dans la Meuse). Les six autres enfants auront directement ou par alliance, des activités dans l’Industrie Laitière de l’Est de la France. 

bb1.jpeg bb5.jpeg bb4.jpeg

Le ramassage du lait : Au début, le ramassage du lait se faisait uniquement sur Bovée. Tôt le matin, la carriole de la maison Hutin passait et ramassait le lait destiné à la fabrication du brie fermier au lait cru, vendu aux Halles de Paris. Le succès commercial aidant, la carriole pousse jusqu’aux villages de Reffroy, Marson sur Barboure, Boviolles, Méligny le Petit, ainsi que Méligny le Grand. On estime les quantités de lait collecté entre 8000 et 10000 litres par jour. A partir des années 1940, c’est entre 300 et 400 bries fermiers de 2,5 kilos, qui étaient fabriqués chaque jour, par une douzaine d’employés. 

Après le décès de Louis Auguste Henri Hutin en 1932, victime d’une attaque cérébrale alors qu’il cultivait son champs, et après le décès de son épouse Caroline le 10 février 1936, à Bovée-sur-Barboure, c’est le plus jeune fils de la famille qui va reprendre la fromagerie : Jean Hutin (1903-1965). Il épousera Mlle Simone Courot (1910-2000), et dirigera la fromagerie jusqu’en 1956. 

bov-e-1912-fromagerie-gauche-c-t-de-l-glise.jpeg

La maison familiale est ravagée et détruite à 90 pct par un orage en 1954. Pour faire face, un élevage de porcs est crée, avec une annexe à Bannoncourt pour une reproduction en plein air, et une nouvelle fromagerie est construite. La famille Hutin s’installe alors à Euville. Après Jean Hutin, ce sont ses fils Jean-François et Bernard qui reprennent la direction de la fromagerie de Bovée. Face à l’arrivée des supermarchés, les clients les délaissent, les marges diminuent, des traites reviennent impayées. La fromagerie Hutin demande conseil et soutien aux fromageries Jaillon, de Pagny La Blanche Côte, ainsi qu’aux Ets Martin-collet.  

En 1981, des restructurations et rachats signent l’arrêt définitif de la fromagerie de Bovée. Les familles Hutin et Roustang cèdent les terrains et installations vacantes à une association de réinsertion «Le Chemin de Vie». Cependant, l’extension de leurs activités sur le territoire, va engendrer son transfert dans des locaux plus adaptés à Lérouville. En 2010, après la démolition de la fromagerie, seul le cimetière témoigne encore du passage de la famille Hutin, présente depuis trois siècles. 

Tous nos remerciements à M & Mme Gilles Boucard pour leur aimable participation.

Enfin, voici pour terminer quelques images supplémentaires de la fromagerie de Bovée-sur-Barboure, que nous continuerons à enrichir au fur et à mesure de nos découvertes, échanges et achats:

bb6.jpeg bb7.jpeg bb8.jpeg bb9.jpeg bb10.jpeg

bb3.jpeg

meuse-417.jpeg 

Bernard Wagner [Camembert-Museum, le 08 septembre 2012]

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 11/01/2017

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.