Laiterie de Ressons-Sur-Matz (60)

60-Ressons-sur-Matz (Moulin)

LAITERIE DE RESSONS-SUR-MATZ.   [RESSONS-SUR-MATZ 60]

Laiterie industrielle installée après la Première Guerre mondiale sur le site d'un ancien moulin à farine existant en 1830 et appartenant à M. Gueudet (Voir CP plus haut). Ce moulin sera entièrement détruit par les bombardements de 1918. En 1920 naît sur ce site la coopérative de laiterie beurrerie et fromagerie de la vallée du Matz, une société civile à personnel et capital variables, conformément à la loi du 05 août 1920, destinée à écouler la production de lait qui n'était plus absorbée par la fabrication du fromage de Rollot, fabriqué principalement à la limite de la Somme et de l’Oise. La conciergerie, en pierre de taille enduite de ciment, couverte d’une toiture en ardoise, est située à gauche de l'entrée du personnel, est, en dépit de quelques transformations, le seul témoin de cette époque.

Vers 1930, la coopérative en plein essor, étend sa zone de ramassage de lait sur le département de la Somme pour atteindre 30.000 litres de lait par jour. Ce développement contraint l'entreprise à construire de nouveaux bâtiments industriels en 1938 et après 1945. Les grands ateliers couverts en shed, le bâtiment administratif à l'entrée et le château d’eau qui portait la date de 1938 correspondent à cette seconde campagne. C'est toutefois au cours du dernier quart du 20e siècle que les transformations les plus radicales sont opérées

A noter qu’en 1962, la laiterie employait plus de 50 salariés, et qu’en 1983, l'effectif de l'entreprise était passé à  370 salariés. Cette même année la Laiterie Coopérative de la Vallée du Matz change de dénomination sociale pour s’appeler ELNOR. Plusieurs récompenses au Concours Général Agricole de Paris : Médaille de Bronze pour son Yaourt nature en 1964, & Médaille d’Argent pour son Yaourt aromatisé Fraise, en 1964, Médaille d’Argent pour son Yaourt aux fruits Framboise en 1965Médaille de Bronze pour son Yaourt aux fruits Fraise en 1965Médaille d’Argent pour son Lait aromatisé emprésuré Chocolat en 1965, Médaille d’Argent pour son Fromage frais pasteurisé 40 % en 1968.

60-Ressons-sur-Matz (Usine)

La société est ensuite intégrée en 1990 au groupe Sodial, auquel appartient également Yoplait. A cette date un nouveau hall de dépotage est construit sur les plans du cabinet d'architecture Arval, de Crépy-en-Valois et permet au site de traiter quotidiennement 800.000 litres de lait. Vers 1995, des équipements complémentaires sont encore réalisés, comme les ateliers de conditionnement, la station d'épuration des eaux, la chaufferie et le magasin d'expédition de marchandises, mais c’est aussi à cette époque des mouvements de grève qui éclatent, pour cause de mauvaises conditions de travail. L’usine est divisée en trois unités : Elnor pour la collecte du lait, Yoplait pour la fabrication de yaourts et Candia pour celle de briques de lait.

L'usine cesse son activité en 2006. Manque à gagner pour la commune de Ressons plus de 2,7 millions d’euros annuellement. En 2013, la municipalité continuait à rechercher des solutions pour la requalification de la friche industrielle Yoplait.

Ref : Synthèse des documents de l'Inventaire de Picardie, et journal Le Parisien du 24 juin 2006.

Serge Schéhadé [Camembert-Museum le 09 mai 2017]

 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 21/05/2017

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.