Cappiello Leonetto

cappiello-atelier-paris.jpg

C''est en 1898, que Leonetto Cappiello, un jeune italien de 23 ans, né à Livourne, décide de poser ses valises à Paris. C'est l'époque où la capitale accueille les artistes du monde entier, leur offrant un environnement favorable pour exprimer leur talent. Séduit par le charme des Parisiennes et leur spiritualité, Cappiello, décide de les croquer, et ses dessins sont très vite publiés dans LE RIRE, un hebdomadaire humoristique à grand succès de l'époque. Sa carrière de dessinateur humoriste est lancée. Il collabore à de nombreux journaux comme l'Assiette au Beurre, Le Sourire, ou le Cri de Paris. Un an plus tard, il publie un album "Nos Actrices, Portraits Synthétiques". Sa carrière d'affichiste démarre aussi, elle se poursuivra jusqu'aux années 1930. Parmi ses affiches les plus célèbres, on peut citer : "Cachou Lajaunie" en 1900, le "Chocolat Klaus" en 1905, "Thermogène" en 1909, les vins d'apéritif "Cinzano" en 1910, "Bouillon Kub" en 1911, les fameux ¨Papier à Cigarette JOB" en 1912, les moutardes "Savora" en 1930, un apéritif français "Dubonnet" en 1932, et enfin l'affiche qui nous intéresse particulièrement sur ce site, celle du beurre "Gautier" en 1933.

gautier-pub-1.jpg

Qu’il est difficile de résumer en quelques lignes, l’histoire d’une institution centenaire comme la beurrerie Gautier de Lisieux. Quatre générations de beurriers se sont succédés à la tête de cette entreprise familiale entre 1870 et 1980 : Pierre-Louis et son frère Armand Gautier, Paul Gautier, l’entrepreneur de la famille, et enfin Pierre Gautier. Après les années de négoce en beurre l’entreprise passe à la fabrication. Les quantités de lait collecté dans l’ensemble du Pays d’Auge augmentant, on investit alors en rachetant une fromagerie et en fabriquant du camembert, c’est-ce qu’on appelle l’esprit d’entreprendre : travailler pour assurer le bien-être de sa famille, créer des emplois et participer ainsi à l’essor d’une région et d’un pays. Mais, contrairement à une idée reçue, nos fromagers ne se contentaient pas d’apposer sur leurs boites à fromage ou leurs affiches publicitaires le buste de leur vache préférée ou le portrait de leur fils ainé, ou de leur ferme, transformée par la magie d’un illustrateur zélé, en imposant manoir normand. Prenons l’exemple des Etablissements Gautier à Lisieux :

 

Cappielloleoneto (beurre gautier1)

En 1933, Paul Gautier va demander au célébre affichiste Leonetto Cappiello, travaillant à cette époque en exclusivité pour l'éditeur parisien Devambez, de concevoir une affiche publicitaire pour les beurres Gautier. C'est l'époque où Cappiello est déjà au sommet de son art. L'artiste a déjà fait ses preuves et a travaillé pour les grands noms de l'industrie alimentaire et des marques prestigieuses comme les chocolats Klaus ou Poulain, les apéritifs Cinzano ou Dubonnet, Campari, les cafés Martin, Savora, les automobiles Peugeot, le Bouillon Kub, et j'en passe.... Cappiello reprendra le concept de la table pique-nique, réalisé quelques années plus tôt pour la moutarde Savora. On retrouve la nappe blanche, l'idée de gourmandise et de plaisir, et le bonhomme normand, assis sur le bord d'une table, la gourmandise ne peut attendre de trouver une chaise, il tartine une belle tranche de pain de campagne avec le grand beurre de Normandie Gautier. Une belle affiche était née. Ce personnage deviendra le "logo" de la marque pendant plusieurs decennies.

Date de dernière mise à jour : 03/12/2017

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.