Léon Husson, Peintre lorrain & Illustrateur publicitaire.

001_modifie-4.jpg

« Husson est le peintre du mouvement ». (l’Est Républicain, 02 juin 1950)… « Un peintre remarquable, avec une technique sans défaillance ; beaucoup de lumière… » (l’Echo de Nancy, 1939). Peintre lorrain, illustrateur publicitaire, Léon Husson est né en 1898, à Circourt-sur-Mouzon, dans les Vosges. Sur ce site, nous mettrons surtout l’accent sur son métier d’illustrateur publicitaire, et sa collaboration avec l’imprimeur Nancéen Victor Idoux. 

Leon-Husson-Autoportrait_.jpg Leon-Husson-Photo_.jpg

Autoportrait de Léon Husson, dessin à l'encre, 1941.

Léon Husson a appris le dessin tout seul dès l’âge de 10 ans, en copiant des images rapportées à la maison par son père, coloriste chez Pellerin à Epinal. Puis, il se mit à dessiner tout ce qui le touchait de près comme son chat, la famille, les fermes avec leurs vaches et leurs chevaux, le village. A 13 ans, il entre en apprentissage chez Pierson à Vaucouleurs, en tant que « peintre-décorateur sur statues religieuses ». De 1913 jusqu’au début de la Guerre, il travaillera à Toul, en tant que peintre en bâtiment. En 1917 (avril), le jeune homme est mobilisé dans l’infanterie et blessé à Senones, il perd l’index de sa main droite (gênant pour un dessinateur).Il servira son pays jusqu’en 1920. Cet accident, ne l’empêchera pas de continuer à dessiner pendant ces années de guerre, la vie dans les tranchées, les combats, et de réaliser spontanément des portraits de soldats comme lui… De retour dans la vie civile, il décide de se perfectionner en suivant des cours de dessin par correspondance, reprend son métier de peintre en bâtiment et ce jusqu’à cette rencontre fructueuse avec l’imprimeur Victor Idoux.

   vosges-074.jpg

bazile-03.jpg Humbert-1.jpeg meuse-400a.jpg Humbert-12.jpeg sandt-bure-4.jpeg

La Rencontre d’un dessinateur et d’un imprimeur : C’est en 1921, que Victor Idoux, dessinateur en publicité, va fonder sa propre maison « Art et Publicité ». Deux ans plus tard, il rachète une importante imprimerie à Saint-Nicolas de Port. Les commandes affluent et le succès est au rendez-vous. Il recrute alors trois dessinateurs sortis de l’Ecole des Beaux-arts, et un quatrième sorti de nulle part , un artiste autodidacte, légèrement handicapé, il s’appelle Léon Husson. Le candidat Husson se présente longuement, puis sort d’une grande valise des études, des croquis, des dessins, qu’il montre à l’imprimeur. Ce dernier semble apprécier, mais par prudence, lui demande de s’installer à une table avec crayons et pinceaux, et d’imaginer un projet d’étiquette, pour une boîte de fromage. En voici le résultat, c’est probablement la toute première étiquette de fromage dessinée et imaginée par Léon Husson pour montrer son savoir-faire à son futur patron :

Fromage PETIT MOUZON avec au bord la corniche rocheuse de Circourt, un ruisseau, une fillette en costume lorrain au premier plan, tenant une vache au bout d'une corde, et au fond une ferme vosgienne et des sapins.Husson est engagé, une longue collaboration et une amitié sincère va lier ces deux hommes pendant de longues années. A noter que la marque "Petit Mouzon" fut déposée par un fabricant des Vosges qui n'appose pas son nom sur l'étiquette. L'imprimeur était bien évidemment Idoux et Léon Husson, le concepteur.

Le Dessinateur Publicitaire : En 1923, Léon Husson prend donc ses fonctions au sein de l’atelier « Art et Publicité » à Nancy. Il apprend la technique de la lithographie, et pendant soixante ans (1923-1983), Il va produire une œuvre publicitaire géante, tant qualitativement que quantitativement : Travail publicitaire pour des revues et des journaux, des réclames pour des magasins, des spectacles en tout genre, des catalogues publicitaires, des cartes de vœux, des images à colorier et à découper, des images récompenses pour des élèves modèles, des affiches, des étiquettes pour des confitures, pour la mirabelle de Nancy, pour la bière Amos, des eaux gazeuses, du nougat et enfin la création de plus de 500 modèles d’étiquettes de fromages, jamais ou très rarement signées, étant toutes la propriété de l‘imprimeur.…

006_modifie-1.jpg             007_modifie-1.jpg

Dans son livre « Léon Husson, Peintre de la Lorraine 1898-1983 » Roland Conilleau nous décrit de façon truculente la rencontre entre Idoux et Léon Husson. A lire absolument. Un grand merci à Michelle Mangin à Nancy, pour ses documents et son aide spontanée.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 21/02/2015

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.