Etiquettes sans Frontières

etiq-sans-frontieres-0005.jpg etiquettes-sans-frontieres.jpg etiquettes-sans-frontieres-1.jpg etiquettes-sans-frontieres-2.jpg etiquettes-sans-frontieres-3.jpg

LES BELLES ÉTRANGÈRES... DES ÉTIQUETTES SANS FRONTIÈRES [Michel Coudeyre]

La France étant la patrie incontestée des fromages on pourrait penser tout naturellement que les collectionneurs d’étiquettes y sont aussi les plus nombreux et possèdent les collections les plus importantes. La réalité est quelque peu différente. Si les plus belles et les plus nombreuses sont françaises, beaucoup de pays producteurs impriment ou ont imprimé des étiquettes dignes d’intérêt; il en est de même des collectionneurs présents dans de nombreux pays. Dans son numéro 107 daté d’avril 1991, le CTF communique les résultats d’une enquête menée par le club tchèque des collectionneurs, le Klub Sberatelu Kuriosit, club créé en 1965, qui regroupait alors près de mille adhérents toutes collections confondues, les collectionneurs d’étiquettes de fromage y étaient environ 150.

etiquettes-sans-frontieres-4.jpg etiquettes-sans-frontieres-5.jpg etiquettes-sans-frontieres-6.jpg etiquettes-sans-frontieres-7.jpg etiquettes-sans-frontieres-8.jpg

etiq-sans-frontieres-0004.jpg etiq-sans-frontieres-0003.jpg etiq-sans-frontieres-0002.jpg etiq-sans-frontieres-0001.jpg etiq-sans-frontieres.jpg

Cette enquête concernait les plus grosses collections européennes d’étiquettes de fromage, les résultats sont édifiants, en voici les 5 premiers dans l’ordre: Boltshauser Heinz de Suisse, 118 246 étiquettes; Likler Ladislav de Tchécoslovaquie, 117 112 étiquettes; Kanok Milan de Tchécoslovaquie, 93 874 étiquettes; Van Kempen Mathias de Hollande, 80 048 étiquettes; Tomka Miroslaw, de Tchécoslovaquie, 73 515 étiquettes. Le premier français, Monsieur René Haricot n’arrive qu’en 7ème position avec 63 680 étiquettes. Certes, la quantité ne fait pas la qualité mais on aurait tort de négliger de telles collections. Toujours dans le bulletin du CTF mais cette fois dans le numéro 60 daté d’octobre 1975, une autre enquête nous apprenait que le collectionneur tchèque Likler Ladislav (aujourd’hui le plus gros collectionneur d’étiquettes au monde) possédait à cette date plus de 13 000 étiquettes françaises et à titre d’exemple 155 d’Australie ou encore 7 824 de Suisse. Les étiquettes évoquées dans cette première enquête provenaient de 62 pays. L’isolement à cette époque des pays de l’est, l’impossibilité pour leurs habitants de voyager autrement que par étiquettes interposées, explique certainement cet engouement. Les fromageries et les imprimeries françaises sollicitées par les collectionneurs étaient plus enclines à satisfaire les collectionneurs étrangers plutôt que français qui eux pouvaient se les procurer en achetant leur fromage. C’est ainsi que Monsieur Marcel Auclert, président du CTF en exercice à cette époque lors d’un voyage à Prague, a pu découvrir dans les collections tchèques de nombreux tyrosèmes français qui lui étaient inconnus.

etiquettes-sans-frontieres-9.jpg etiquettes-sans-frontieres-11.jpg etiquettes-sans-frontieres-10.jpg etiquettes-sans-frontieres-12.jpg etiquettes-sans-frontieres-13.jpg

etiquettes-sans-frontieres-14.jpg etiquettes-sans-frontieres-15.jpg etiquettes-sans-frontieres-16.jpg etiquettes-sans-frontieres-17.jpg etiquettes-sans-frontieres-18.jpg

etiquettes-sans-frontieres-19.jpg etiquettes-sans-frontieres-21.jpg etiquettes-sans-frontieres-22.jpg etiquettes-sans-frontieres-23.jpg etiquettes-sans-frontieres-24.jpg

L’adjonction d’ingrédients et d’aromates divers et variés aux pâtes de fromage fondu a permis d’en concevoir des gammes souvent pléthoriques et par voie de conséquence de multiplier les étiquettes les représentant. Ajouté à cela, que chaque gamme est déclinée dans autant de langues présentes dans chaque pays concerné, additionnée de celles destinées à l’export. Les fromages présentés en parts, 6, 8 ou plus ne font qu’aggraver cette situation. Chaque modèle original se voit ainsi représenté pratiquement à l’infini. Ces étiquettes répétitives amoindrissent sensiblement l’intérêt d’une collection. Par ailleurs, beaucoup d’étiquettes, surtout celles des pays de l’est de l’Europe ont été longtemps desservies par une impression médiocre et par un papier de mauvaise qualité. Tout cela n’a guère contribué à engendrer l’enthousiasme des collectionneurs français. Cependant, certaines de ces étiquettes méritent, vous en jugerez, de retenir notre attention. Je ne peux vous montrer, sauf exception, que des étiquettes postérieures aux deux guerres; les plus anciennes nous auraient certainement apporté un éclairage bien différent.

etiquettes-sans-frontieres-25.jpg etiquettes-sans-frontieres-26.jpg etiquettes-sans-frontieres-27.jpg etiquettes-sans-frontieres-28.jpg etiquettes-sans-frontieres-29.jpg 

Avant de céder la place aux images, je ne peux résister au plaisir de retranscrire un article du journal l’Aurore dont un extrait a été publié toujours dans le bulletin n°60 du CTF et que je vous laisse savourer: «À Berlin – et sans doute autre part en Allemagne – publiait le journal, passe actuellement dans les cinémas un film publicitaire. Y sont notamment vantées les qualités gastronomiques des Brie de Bavière, des Camembert de Bavière… Les dernières images à paraître sur l’écran sont celles d’une bien jolie personne qui s’adressant directement aux spectateurs, leur conseille: Méfiez vous des imitations françaises !...». On peut supposer que dans ce film publicitaire l’ironie était sous-jacente et que l’agressivité commerciale s’engouffrait dans une faille de la législation, l’appellation d’origine ne concernant alors ni le Brie ni le Camembert. La France est une terre d’accueil et Camembert Muséum ayant pour vocation de recueillir et de diffuser toute information susceptible d’enrichir les connaissances des collectionneurs, je vous convie à parcourir cet échantillonnage d’étiquettes sans frontières, de quoi remettre en cause quelques-uns de nos préjugés.

etiquettes-sans-frontieres-30.jpg etiquettes-sans-frontieres-31.jpg etiquettes-sans-frontieres-32.jpg etiquettes-sans-frontieres-33.jpg etiquettes-sans-frontieres-34.jpg

etiquettes-sans-frontieres-35.jpg etiquettes-sans-frontieres-36.jpg etiquettes-sans-frontieres-37.jpg etiquettes-sans-frontieres-38.jpg etiquettes-sans-frontieres-39.jpg

etiquettes-sans-frontieres-44.jpg etiquettes-sans-frontieres-40.jpg etiquettes-sans-frontieres-43.jpg etiquettes-sans-frontieres-41.jpg etiquettes-sans-frontieres-45.jpg

etiquettes-sans-frontieres-46.jpg etiquettes-sans-frontieres-47.jpg etiquettes-sans-frontieres-48.jpg etiquettes-sans-frontieres-49.jpg etiquettes-sans-frontieres-50.jpg

Michel Coudeyre [Camembert-Museum, janvier 2012]

[Bulletins du CTF n° 60 et 107] [Klub sběratelů kuriozit  P.O. BOX 85, 162 00 Prague 6, Czech Republic]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 23/03/2012

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.