Les Gens de nos Campagnes

Orne-800nv (Rigaud-01) Orne-801nv (Rigaud-05) Orne-805nv (Rigaud-02) Orne-806nv (Rigaud-03) Orne-807nv (Rigaud-07)

paysannes-1.jpg paysannes-7.jpg paysannes-2.jpg paysannes-3.jpg paysannes-5.jpg     

             

     

loir-cher-112a.jpg loir-cher-112.jpg

Si la femme est certes l'avenir de l'homme, le fromage camembert, ce produit fini de la ferme, devient au début du 20ème siècle, l'espoir d'un avenir meilleur pour de nombreuses familles augeronnes, normandes et autres... Un produit a en effet trouvé sa place tout seul. Pas de campagnes publicitaires à la télévision qui n'existait pas encore, ni d'affiches géantes au coin de nos rues; Juste une étiquette ronde collée sur une boîte ronde, histoire de se différencier des autres fabricants et de se faire connaître par le consommateur. L'engouement des français est grand. Tout le monde veut son camembert. L'offre va s'adapter à la demande. Certaines familles feront fortune, d'autres vont disparaître.... Et puis la grande guerre, qui mobilise les hommes, mais les femmes sont là pour prendre le relais et elles assurent. D'autres régions s'intéressent au produit, des coopératives vont voir le jour... Nous n'allons pas résumer en quelques lignes plus d'un siècle d'industrie laitière, mais nous voulons juste nous intéresser rapidement, pour commenter ces images, à la représentation homme/femme sur nos tyrosèmes. Deux observations : la première est que la représentation de la femme est plus fréquente que celle de l'homme sur nos boîtes de fromages, et la deuxième observation pour dire que la représentation n'est pas la même. On choisira l'homme bedonnant, bonne fourchette, c'est son côté gourmand qui est mis en avant. Vous ne trouverez jamais, chers collectionneurs, une image représentant une femme disgracieuse, en surpoids comme on dit de nos jours.. Mais au contraire la finesse comme la finesse du goût des fromages montrés d'une main, et du bout des doigts. L'image de la femme porteuse de vie se doit d'être lisse. Ce sont ses qualités et non ses défauts qui intéressent le consommateur. Nous développerons avec le temps, ces idées sur le site et nous pourrions commencer à en débattre à l'intérieur du forum..

 

maugis-007.jpg maugis-008.jpg maugis-009.jpg maugis-010.jpg

   calvados-427a.jpg

 calvados-427.jpg

 

Les images folkloriques du normand en costume régional sont innombrables dans l’illustration des étiquettes apposées sur les boîtes de fromage. Voici une brève description : Le Paysan Augeron portait la casquette « à pont » en soie de lyon, la fameuse « blaude » cette blouse de coton bleue, qui apparaissait en Normandie à la fin du XVIIIème siècle et qui deviendra au XIXème siècle, un élément typique du costume masculin, portée initialement pour protéger les vêtements, avant de devenir un habit d‘apparat. Elle était faite de matières différentes comme la grosse toile, ou la toile glacée avec des boutons de nacre, ou encore en coton brodé… le pantalon était en coutil et était fabriqué surtout à Flers, Valognes, Caen ou la Ferté Macé. N’oublions pas enfin le mouchoir de cou, fabriqué en toile, en soie, où domine surtout la couleur rouge. Aux pieds c’est bien évidemment les sabots en bois…  

 

 

LE TROU NORMAND : La Normandie, terre des grands guerriers Vikings à l’appétit robuste, est riche d’une tradition culinaire à base de beurres, de crèmes, de fromages et d’un fruit la pomme à cidre, dont les arbres tapissent les terrains de grands manoirs ou de petites fermes isolées… Comprenez-le, avec le pommeau, le cidre et le calvados une coutume s’est imposée toute seule dans cette belle contrée, il s’agit du TROU NORMAND. Car, comme le dit la chanson, « En bons Normands joyeux vivants, Chantons un trou bien de chez nous, car de Domfront à Mézidon, et d’Vimoutiers à Alençon, on connaît le trou Normand, depuis fort longtemps, pour réveiller l ‘appétit quand on est rempli ». De grâce aussi, évitez-nous les sorbets soi-disant Trou Normand, Messieurs les restaurateurs. Place à la convivialité et à l’amitié. Et, quand votre voisin Normand vient vous rendre visite, souvent pour se plaindre de votre clôture mal entretenue qui menace ses vaches, ou de vos arbres qui dépassent, sortez-lui votre meilleur Calvados… Si vous n’êtes pas de là-bas, sachez que la première tournée s’appelle le pousse-café ou plus joliment une rincette; la deuxième s’appelle fort logiquement une Sur-Rincette… détendez-vous, l’ambiance devient très amicale, proposez une troisième tournée, elle s’appelle « La Gloria »… Au moment de vous dire au revoir, proposez une quatrième tournée, elle s’appelle la Déchirante ou la Consolation. Le temps passe, et même à la campagne, vous avez l’habitude de consulter votre messagerie électronique offrez à votre voisin la toute dernière tournée, mais vraiment la toute dernière, les Normands appellent celle-ci « Le coup de pied au cul »…

gros-bayeux-048.jpg orne-324.jpg  malvina-3.jpg Orne-615nv

gros-bayeux-049.jpg orne-324b.jpg  malvina-2.jpg mayenne-41.jpg

gros-bayeux-050.jpg orne-324c.jpg  malvina-1-1.jpg Orne-616nv

 

 

 

    

Deux étiquettes de la fromagerie de La Fontaine Belle-Eau, propriété de Monsieur Lesage, à Saint-Jean d'Asnières, Eure (27). Imprimerie Jombart (Asnières). Une étiquette des Ets Gautier, Lisieux, Calvados (14). On retrouve la blaude et le mouchoir de cou rouge, et sur la table, histoire de bien fixer le regard du consommateur on ne retrouve que du pain, du vin et un camembert entier dans une assiette, fraîchement entamé par notre bonhomme normand. la simplicité et l'authenticité ne sont-elles pas les vraies valeurs des gens de nos campagnes ?

Yonne-200nv (Boucheny 01) Yonne-203nv (Boucheny 01)

Date de dernière mise à jour : 12/09/2017

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.