Transports Aériens

Avion-004 Avion-005 Avion-005A

Les années 1940, cartes de rationnement et marché noir... Les échanges commerciaux sont interrompus, la France est occupée par les allemands, des gens souffrent au quotidien, un quota très strict est attribué à chaque citoyen français, pour se nourrir et se vêtir. Les cartes de rationnement font leur apparition dès le 1er juillet 1941 pour le textile. Ces cartes permettent d'acheter chez les commerçants les produits disponibles si on a de quoi les payer, Les femmes enceintes et les enfants en bas âge ont droit à des quantités plus importantes. Le marché noir prospère, les B.O.F. aussi…

avion-28a.jpg Avion-28b Avion-28c

«Beurres, œufs, fromages» était l’ancien sigle du commerce de ces produits. Il désignait aussi bien le grossiste des Halles que le détaillant crémier. Son sens devient péjoratif pendant l’occupation, période où les cartes de rationnement sont très recherchées au marché noir. Par extension, BOF désignera une personne s'enrichissant grâce au marché noir pendant ces années. Le marché noir c’est souvent quelques œufs ou fromages échangés contre une paire de chaussures, mais c’est aussi des fortunes bâties sur la pénurie, et la misère. Le geste symbolique de ce pilote larguant ses fromages au dessus d’une ville, pourrait être interprété comme un message d’espoir, signifiant « je vous annonce une bonne nouvelle, c’est la fin des vaches maigres, mes camemberts sont maintenant disponibles à nouveau dans votre ville ».

lozere-21-1.jpg Lozere-22

André Chainat sur son OISEAU BLEU c’est 4438 heures de vol, dix citations, et onze victoires : Il était le camarade de combat de Guynemer, Nungesser, Fonck, et Védrines…il volait sur un Spad baptisé «l’Oiseau Bleu». Le 1° mars 1916, Il abat son premier avion au-dessus de Douaumont. Il enchaîne ensuite sur Verdun, la Somme et le Pas-de-Calais. Onze victoires homologuées (dix avions. dont deux avec Guynemer et Heurtaux et un ballon Drachen), avant d'être rappelé à l'arrière pour la mise au point d'un carburateur de son invention. En moins d'un an, cette fulgurante et brillante carrière de pilote de chasse lui vaut d'être nommé " As’, d'être cité à l'ordre de l'Armée, de recevoir du président Poincaré, la croix de chevalier de la Légion d'Honneur et d'être blessé grièvement au cours d'une de ses dernières missions réussies. Promu adjudant en 1918, il participe à la campagne du Maroc, d’où il revient avec quatre citations. Chainat est alors affecté à Saint-Avold, à la formation des pilotes, et au commandement de la division «Morane-Saulnier». En mai 1940, il reprend la chasse en Tunisie, capitaine du groupe III/6, il est cité en ces termes à l’ordre de la division : «As de la dernière guerre, animé d’une foi exemplaire pour les jeunes et payant de sa personne. Le 25 mai, chef d’une patrouille triple, n’a pas hésité à attaquer une formation de vingt quatre bombardiers ennemis protégés par dix huit Messerschmitt, malgré que son avion ai été sérieusement atteint par les balles de son adversaire, a ramené sa patrouille au terrain». Mis en congé, il est rappelé en 1945 et quitte l’armée en 1946, après 4438 heures de vol, avec le grade de commandant et après avoir été élevé à la dignité de grand Officier de la Légion d’Honneur. Avec un tel palmarès, je crois que même de nos jours, n'importe quel industriel serait heureux d'exploiter l'image d'un grand héros français comme Chainat pour la promotion de ses produits

Avion-serie-02a Avion-serie-02b Avion-serie-02c

Chamberlain-01 Rendu-maurice-l'aviateur-10 Les-aviateurs-01 Les-aviateurs-02

Avion-523nv (hteMarne-52)

Mereo- 01nv (Avion-14Met) Mereo-05nv (Avion-14Met)

hotesse-010 hotesse-011 hotesse-012 hotesse-013.jpg

Au fil des années, les uniformes des hôtesses de l'air ont évolué au rythme de la mode : Au milieu des années 1950, l'uniforme des hôtesses de l'air d'Air France se compose d'une jupe droite, d'une courte veste cintrée et d'un chemisier blanc. L'ensemble était porté avec des chaussures à talons aiguilles, des gants blancs, ainsi que des bérets siglés de l'hippocampe Air France. De grands couturiers français signèrent les uniformes de la compagnie aérienne comme Christian Dior, Nina Ricci, Carven, ou Balenciaga. Profitez de leur beau sourire lors de votre prochain voyage, car comme nos charmantes speakerines de la télé elles disparaîtront du paysage des compagnies aériennes un jour ou l'autre...

hutin-avion-1.jpeg hutin-avion-2.jpeg hutin-avion-3.jpeg hutin-avion-4.jpeg

LE CONCORDE : Un avion mythique, une commercialisation chaotique : Il était la fierté des français et des britanniques, des prouesses techniques incomparables, un avion civil supersonique, qui pouvait relier Paris à new-York en 3h30, pour la «modique» somme de 46000 francs soit 7960 € l’aller-retour. Son point faible, une consommation importante de kérosène. Le choc pétrolier de 1973, va compromettre son avenir commercial. L’histoire du bel oiseau au nez pointu, commence dans les années 1950, lorsque la recherche aéronautique va s’orienter vers la conception d’un avion supersonique civil aux performances d’un avion militaire. En octobre 1962, le français «Sud-Aviation» et l’anglais «British Aircraft Corporation» présentent leur projet commun, qui sera accepté par les gouvernements respectifs.

Le Vol d'essai : Dimanche 2 mars 1969. Après sept années de travail acharné, l'avion supersonique se prépare à réaliser son premier vol, et à ainsi faire taire les oiseaux de mauvais augure qui prédisent un fiasco. Pour l'instant, il n'est pas encore question de franchir le mur du son, d'atteindre Mach 2 ou même de relier Paris à New York en trois heures et demie avec 100 passagers à son bord. Alors que le programme a été lancé en 1962, il s'agit seulement de voler, de montrer à la France et au reste du monde que le rêve de transporter des voyageurs à une vitesse dépassant celle du son est possible..n "Shadok contrit, picorant son impatience", voilà à quoi ressemble le Concorde – Concorde tout court pour les puristes – pour René Mauriès, le rédacteur en chef de la Dépèche du Midi, posté en bord de piste à la mi-journée. Avec près de 400 autres journalistes, il guette depuis 7 heures du matin les moindres signes d'un décollage imminent. Même Jacqueline Auriol, la première femme pilote d'essai française et première Européenne à avoir franchi le mur du son, joue les consultantes, installée dans les gradins. Dans les hangars, les ingénieurs anglais qui ont fait le déplacement n'en croient pas leurs yeux. Un véritable brouillard  Londonien enveloppe Toulouse, accompagné d'un vent d'autan. Impossible de décoller dans ces conditions. Pourtant, sur et autour de la piste, tout est prêt. Le trafic commercial est suspendu pour la journée ; les vols privés, eux, le sont déjà depuis trois jours. Deux appareils se tiennent prêts à décoller pour accompagner le supersonique : un Gloster Meteor, chargé de surveiller des anomalies extérieures, et un autre avion embarquant des caméras pour immortaliser l'événement. Deux hélicoptères de secours sont également en stand-by, pour intervenir en cas de problème. Un énième retard pour cet avion, dont la France entière attend l'envol devant sa télé ou son poste de radio. Après un premier compte à rebours arrêté en raison d'un plafond nuageux trop bas, tous vont manger à 14 heures, dans un restaurant de Saint-Martin-du-Touch. Le repas est léger, et sans vin, pour une fois. Collectivement, les quatre hommes, profitant d'une fenêtre météo, finissent par prendre la décision de décoller..... C'est un succès.

En 1969, les soviétiques présentent au public leur avion supersonique, un Tupolev 144, qui ressemble bizarrement au Concorde. Quatre ans plus tard, en 1973, au Salon du Bourget à Paris, l’avion s’écrase lors d’une démonstration de vol faisant 14 morts. Le Concorde ne se porte pas mieux pour autant. Il est accusé de pollution sonore et atmosphérique, les cours du pétrole flambent, c’est le début d’une mort annoncée

58b-Nievre-05 (saintpere 01nv) 58b-Nievre-10 (Saintpere 10nv)

L'hélico Arrive, distribution grratuite de fromages : L'Alouette est un oiseau qui peut s"élever très haut dans le ciel. D'ailleurs l'alouette des champs est appelée par nos amis anglais skylark. Le non de l'hélicoptère ALOUETTE, conçu et réalisé par l'aéronautique française, convient parfaitement à cet appareil capable de s'élever à très haute altitude, le 13 juin 1958, un hélicoptère Alouette II avait réussi à monter jusqu'à 11000 mètres, un record mondial que cet appareil allait conserver pendant 13 ans.

 

 
 
 
 

Date de dernière mise à jour : 06/03/2019

Creative Commons Licence
Camembert Museum by http://www.camembert-museum.com/ is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.