Transports Maritimes

Image286.jpg 031A.jpg 031.jpg

En France, on a donné à tort le nom de « drakkar » aux bateaux des Vikings. Ce mot signifie « dragon » en langue scandinave mais peu de navires portaient en réalité une tête de dragon à l'avant. Ces bateaux représentaient un atout pour les Vikings : ils pouvaient transporter plusieurs dizaines d'hommes, des chevaux et du matériel. Leur fond plat permettait de remonter les fleuves facilement. Les bateaux étaient mus par les voiles ou les rameurs. Le gouvernail était constitué par une sorte de rame courte à très large pale, fixée par des attaches de cuir à l'arrière. Il était possible de le relever très rapidement pour qu'il ne racle pas le fond. La coque était constituée de planches superposées qui contribuaient à leur souplesse et à leur solidité.L'archéologue naval Ole Crumlin-Pedersen qui a fouillé les épaves de Skuldelev, dans le Golfe de Roskilde au Danemark en 1962, a établi une typologie qui fait l'unanimité. Pour clarifier, il existe deux familles principales de navires. Les langskip qui sont des navires de guerre et les kaupskip qui sont des navires de commerce : Les langskip ont pour point commun d'être pontés et d'avoir un important équipage de rameurs. Ils n'ont pas de place pour le stockage des marchandises. Ils se déplacent indifféremment à la voile ou à l'aviron. Ce sont des transports de troupes capables de remonter les rivières. Selon leur taille, ils portent différents noms : karv, snekja, dreki... Les kaupskip sont des navires de commerce, ils se déplacent à la voile et disposent d'un équipage réduit. Capables de naviguer en haute mer, ils ne sont pas pontés. Leur cale est dite ouverte. Le navire de ce type découvert à Skuldelev avait une capacité de charge de 16 tonnes. Depuis, des épaves de plusieurs autres navires de commerce ont été découvertes. Selon leur taille, on les nomme byrding ou knörr. Comme on appelait aussi les Vikings les Normands, l'histoire nous dira peut-être un jour s'ils transportaient des fromages au lait cru dans leurs cales.

gallion-01.jpg gallion-02.jpg gallion-03.jpg 

Le Galion était un navire à voiles carrés, de trois à cinq mats, avec plusieurs ponts, largement utilisé en Europe et surtout en Espagne du XVIème au XVIIIème siècle. L'usage pouvait être aussi bien commercial que militaire. L'or et autres trésors des colonies espagnoles et portugaises d'Amérique, était rapatrié en Europe à bord de ces galions. En Angleterre, au début du XVIème siècle, les anglais commencèrent à fabriquer des galions plus performants pour le combat au canon, que ceux des espagnols, avec une vitesse plus grande et une portée de canons plus lointaine. Lorsqu'un navire commercial tombait aux mains d'une puissance étrangère, il était transformé en navire de guerre. Au XVIème siècle, le camembert n'existait pas encore, mais le lien publicitaire est évident, nos fabricants de fromages exportaient dans le monde entier depuis la nuit des temps... même si ce n'est pas vrai...

caravelle-01.jpg caravelle-02.jpg caravelle03.jpg   

Gironde-14nv Gironde 12nv Jura-110nv (Rigonnaud 39h)

Les caravelles étaient des bateaux utilisés principalement par le Portugal et l'Espagne. Elles possédaient une large étrave et un château arrière haut et étroit. Gréées en deux, trois ou quatre mâts portant des voiles latines (voiles triangulaires), si elles avaient plus de deux mâts, le mât de misaine (à l'avant) portait une voile carrée. C'est avec ce genre de bateau que Christophe Colomb entreprit ses expéditions vers le continent américain, celles-ci étaient financées par les souverains d'Espagne.

arc-en-ciel-01.jpg manche-belami1.jpg aisne-100-voil01.jpg 

Somme-36nv Char mtme 141 Finistere-16nv

 

 

Ile-de-france-2a Ile-de-france-2b ile-de-france-3.jpg ile-de-france-3a.jpg  

ile-de-france-4.jpg ile-de-france-1.jpeg cantal-21.jpg Cantal-73nv

C'est en 1927, que le paquebot Île-de-France va entrer en service. Le 22 juin de cette même année, il effectue son voyage inaugural entre le Havre et New York. Aménagé dans un style Art Déco luxueux et de très bon goût, il était surnommé pendant la prohibition "the longest gangplank", car l'alcool coulait à profusion à son bord, quand il était interdit à bord des navires américains de l'époque. Sa carrière se poursuivra sans incident jusqu'en 1939 date à lquelle la guerre est déclarée.Il servira alors de transport de troupes et acheminera plus d'un demi million de soldats. A la fin de la seconde guerre mondiale, le paquebot reprendra son service civil après de profondes modifications aux chantiers de Saint-Nazaire. N'oublions pas aussi de mentionner que ce paquebot avait participé à de nombreuses opérations de sauvetage en mer.Il sera racheté en 1958, par la société japonaise Yamamoto & Co, basée à Osaka, et sera finalement saccagé pour les besoins d'un film catastrophe hollywoodien.... Pauvre France !


paquebot-le-normandie.jpg

  normandie-5.jpg

normandie-4.jpg normandie-3.jpg moreau-paris.jpg


  

depliantlefrance.jpg

 

seine-mtme-201.jpg Cantal-90nv Calvados-969nv

Seine-mtme-201bnv

Date de dernière mise à jour : 06/10/2016

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.