Thème du Sport

image852a.jpg image851a.jpg image848.jpg image852b.jpg image849a.jpg

image849b.jpg image851b.jpg image848.jpg image850b.jpg image850a.jpg

En 1957, le Tour de France cycliste, passait par Valognes dans la Manche. À cette occasion, les établissements Grillard commandaient à l'imprimerie Lerévérend une série d'étiquettes sur le thème du sport. un tirage limité à 5000 exemplaires seulement. Des étiquettes que de  nombreux collectionneurs aimeraient ajouter à leur collection ! pour l'instant je dois me contenter de ces photocopies adressées par un ami collectionneur !

   rugby-06.jpg rugby-02-1.jpg rugby-05.jpg

Pyr-Atlque-94nv Pyr-Atlque-95nv

Rugby : Chaque année, l’équipe victorieuse du championnat de France de rugby à XV, reçoit le "Bouclier de Brennus". Ce trophée, créé en 1892, pour la première finale du championnat, doit son nom à Charles Brennus, son créateur et cofondateur de la Fédération Française de Rugby. Le bouclier fut dessiné par Pierre de Coubertin. Chaque nom du vainqueur, ainsi que l’année, sont marqués sur le bouclier.

char-mtme-111.jpg football-01.jpeg football-02.jpg football-03.jpg football-04.jpg

Football : Le Stade de Reims fut créé le 18 juin 1931, pour succéder à la Société Sportive du Parc Pommery. En 1939, beaucoup de joueurs partent sous les drapeaux, mais la Fédération organise quand-même un championnat à trois zones. En 1945, après la guerre, le championnat de France se professionnalise, la Fédération accepte l’entrée du Stade de Reims dans la compétition... Commence alors la grande époque, celle qui va marquer les esprits, celle qui va voir l’arrivée de grands joueurs comme Raymond Kopa ou Just Fontaine, entraînés par Albert Batteux. En 1949, c’est enfin le sacre, les Stadistes remportent le Championnat de France et vont écrire les plus belles pages de l’histoire de leur club, épaulés par leurs supporters et ce jusqu’à la moitié des années 1960. A la lecture du livre de Pascal & Catherine Caqueret « l’Histoire du Fromage au Pays des Vins de Champagne », on apprend qu’aucun joueur n’a servi de modèle à ces étiquettes, mais qu’un vrai ballon de football était offert aux consommateurs qui rapportaient un certain nombre de l’étiquette en question...
(A lire : Stade de Reims, une Histoire sans fin par Pascal Grégoire-Boutreau et Tony Verbicaro).

cavalier-rouge2.jpg cavalier-rouge1.jpg

Équitation et Jeux Olympiques : Trois belles disciplines équestres sont disputées aux Jeux Olympiques. Chacune d’entre elles comporte des épreuves individuelles et par équipe : Le saut d'obstacles est le plus connu et le plus facile à suivre. Le cheval et le cavalier doivent effectuer un parcours comprenant une quinzaine d'obstacles, parmi lesquels des barres triples, des oxers, des fossés et des murs. Les pénalités interviennent lorsque les sauts ne sont pas exécutés dans le bon ordre, lorsqu'un cheval refuse de sauter ou renverse une des barres, ou bien lorsque les limites de temps imparti sont dépassées. Pour l’épreuve de dressage, le cheval doit exécuter des mouvements bien précis, ordonnés par son cavalier. L'épreuve comprend trois manches. Dans les deux premières, le cheval et le cavalier effectuent un enchaînement de figures imposées, tels que des passages, des pirouettes et des piaffers, au pas, au trot et au galop. Dans la troisième manche, dite reprise libre, les chevaux exécutent des chorégraphies individuelles sur un accompagnement musical. Enfin, le concours complet, combine les deux disciplines ci-dessus, auxquelles s'ajoute une troisième compétition de parcours de fond. Le score est calculé en fonction d'une série de tableaux évaluant la performance de chaque jour. Un cheval français a cependant laissé une trace indélébile dans l’histoire du sport équestre il s’agit bien évidemment de JAPPELOUP.

indre-et-loire-52.jpg

Les Etablissements Mallet, étaient situés dans l’Orne. Et comme vous le savez, ce département est le pays du cheval. De nombreux haras y sont installés, comme le fameux Haras National des Pins, voulu par Louis XIV, et surnommé le Versailles du cheval. C’est en 1714, que le Roi confia à son grand écuyer François Gédéon de Garsault le soin de trouver des terres favorables à la production de chevaux. Le choix va se porter sur le Buisson d’Exmes, près d’Argentan, avant de s’étendre à la Seigneurie du Pin. Le 02 avril 1715, l’ordre est donné de transférer l’ancien haras royal de Saint-Léger, vers le Buisson d’Exmes. Comme il semblerait que ces images représentent un concours hippique, rappelons que l’Orne est spécialisée dans le cheval de course, le galop venant en deuxième position et le cheval de sport occupant la troisième place.

Pelote-basque-01

LA PELOTE BASQUE est un vrai sport issu du jeu de paume. Un sport très répandu dans le sud-ouest de la France, particulièrement au Pays basque où les gens s’identifient à cette discipline sportive, qui a ses vedettes et ses champions, comme dans beaucoup de sports professionnels. La pelote basque peut se pratiquer à main nue, c’est le jeu le plus dur, on en portant la Chistera, un gant prolongé par un panier de forme courbe et allongée, dont l’extrémité arrondie est appelée Punta, qui signifie la pointe. Plusieurs essences sont nécessaires à la fabrication du chistera comme le châtaignier, le frêne ou le hêtre ainsi que l’osier. Sans vouloir transformer ce site tyrosémiophile en guide touristique, je ne peux m’empêcher de recommander à tous d’assister au moins une fois à l’un de ces tournois du côté de Biarritz, Bayonne etc... Les rencontres sont annoncées dans la presse locale.

scarpel-disco-1.jpg

Le Scarpel : Le disque fait partie des sports de lancer avec le poids, le javelot et le marteau. Ce disque est circulaire avec jante en métal pesant au minimum 2 kilos pour les messieurs et 1 kilo pour les dames. Il est lancé d’une seule main d’un cercle de 2m50 de diamètre. L’athlète doit commencer son jet d’une position stationnaire, et la distance parcourue par le disque est immédiatement mesurée après le jet. Scarpel signifie ici : Société Coopérative Agricole de Produits d’Elevage.

Maillot-Coureur eure-044.jpg

Cyclisme : Quand j’étais plus jeune (je le suis encore mais un peu moins), le Tour de France avait une importance particulière pour mon père, qui de ce fait accaparait la télévision familiale. j’ai alors commencé à suivre le Tour un peu malgré moi… Beaucoup d’admiration alors pour des coureurs comme Jacques Anquetil, Eddy Merckx ou Bernard Hinault et une attention plus particulière aux étapes les plus difficiles de montagne, dans les Alpes ou les Pyrénées… Mais avec le temps, et toutes les tricheries liées au dopage, le rêve a disparu, même si j’ose encore espérer que certains athlètes refusent de se doper. Pour en savoir plus sur l’histoire du Tour de France cycliste et les Maillots jaunes, un site très complet : http://www.memoire-du-cyclisme.eu/

 vienne-67.jpg

Autos 33nv Autos 31nv

COURSES AUTOMOBILES : C’est dans le dernier quart du 19ème siècle que débutent en France les premières épreuves de courses automobiles. En 1887, les épreuves étaient plus proches du défilé (Neuilly à Versailles) et de la randonnée comme celle organisée par le quotidien « le Petit Journal » entre Paris et Rouen en 1894, que des vrais courses comme nous les connaissons de nos jours. En 1895, une course Paris-Bordeaux-Paris est organisée avec 22 concurrents au départ, et neuf seulement à l’arrivée. Emile Levassor remportera l’épreuve en 48 heures et 48 minutes; mais il était hors compétition car sa voiture était une deux places alors que le règlement stipulait un minimum de quatre places avec autant de passagers que de places. Le premier Grand Prix de France sur un circuit eut lieu au Mans en 1906. Les courses les plus connues de nos jours et les plus prestigieuses sont les courses de Formule 1. [Source Wikipédia]

   

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.