Thème Floral

marguerite-01-1.jpg marguerite-02.jpg marguerite-03.jpg marguerite-05.jpg

Tout le monde sait qu’un bouquet de fleurs savamment composé, est porteur d’un message à celui qui le reçoit. Pour notre part, nous allons vous offrir sur cette page, une multitude de fleurs de notre collection. Pas nécessairement les plus anciennes, mais celles que nous trouvons les plus belles. Et, comme nous privilégions les séries, l’idée de bouquet floral sera vraisemblablement bien présente. Les fleurs sont un cadeau de la nature à l’homme, un fromage c’est tout le savoir-faire d’un fabricant offert au consommateur, un produit fini, presque parfait. Rappelons aussi que le langage des fleurs a évolué avec les civilisations et les cultures et que la couleur de la fleur est aussi d’une grande importance. La couleur blanche est synonyme de pureté, le rouge c’est l’amour et la passion, et la couleur bleue rappelle l’amitié.... Qui dit fleurs, pense aussi à des senteurs et à des odeurs inoubliables, même si l’odeur d’une rose n’est pas comparable à celle d’un Pont-l’Evêque ou d’un camembert bien fait. Le lien olfactif n’est donc pas négligeable.

marguerite-12.jpg marguerite-10.jpg marguerite-11.jpg

marguerite-22.jpg 

Le langage de la marguerite : Je t’aime, un peu, beaucoup... Aujourd’hui encore, on effeuille la marguerite pour connaître ses sentiments ! Au Moyen-age, la marguerite était censée révéler la réalité de l"amour, selon qu’elle était portée en couronne par la dame ou sur le bouclier par le chevalier. Sa simplicité et sa blancheur lui donnent une valeur d’innocence...

jonquilles-01.jpeg jonquilles-02.jpg jonquilles-03.jpg jonquilles-04.jpeg jonquilles-04.jpg

Cette magnifique fleur de la famille des narcisses est sauvage, mais on peut souvent la trouver dans les jardins. Elle pousse dans les prés, les sous-bois, elle est symbole de renaissance puisqu’elle pousse au début du printemps et dans le langage des fleurs elle signifie langueur d’amour et désir. Tous ceux qui habitent la campagne, apprécient ses promenades du dimanche, après le repas, au mois de mars ou d’avril, dans les bois pour cueillir des jonquilles...Finissons avec un extrait d’un poème signé William Wordsworth intitulé « les jonquilles »... « Car souvent, quand je m’allonge dans mon lit, l’esprit rêveur ou pensif, elles viennent illuminer ma vie intérieure, qui est la béatitude de la solitude, et mon cœur alors, s’emplit de plaisir et danse avec les jonquilles » ...

trefle-02.jpg trefle-01.jpg

Trefle-09 Tr fle 07 paris-122.jpg image468.jpg Indreloire A81 (Crozes 01nv)

LE TRÈFLE est tout d’abord l’emblème de l’Irlande. Selon la légende, c’est au cours d’un sermon resté célèbre, que Saint Patrick se servit d’un trèfle pour expliquer le mystère de la trinité, et cela lui permit d’expliquer comment un seul dieu pouvait être présent en trois personnes. L’image plut aux Irlandais, et depuis, cette fleur est associée à Saint Patrick, patron de l’Irlande. C’est aussi l’extrême rareté du trèfle à quatre feuilles, qui le rendit sacré aux yeux des druides, adorateurs du soleil, qui vivaient dans l’ancienne Angleterre (-200 AV-JC). La possession de cette fleur éloignait les démons. Sachez aussi que la magie utilisait des feuilles de trèfle pour composer des filtres d’amour...

bleuet-10.jpg bleuet-09.jpg bleuet-11.jpg bleuet-11a.jpg

LE BLEUET est cette fleur symbole d’humilité et de timidité. On peut l’offrir à une femme d’une grande humilité et celui qui l’offre dévoile en même temps sa propre timidité. Avant d’obtenir la couleur à laquelle il doit son nom, le bleuet reste blanc durant deux bonnes semaines, ensuite il rougit et en mûrissant devient bleu. Autrefois, la jeune fille à marier portait la fleur dans ses cheveux, quant au jeune homme cherchant l’âme sœur, il la portait à sa boutonnière. De nos jours, ils iront tous les deux sur le "Net", à raconter pendant des semaines ou des mois, leur vie passée à une multitude d'inconnus, sans aucune garantie de résultat. C'est vrai qu'il vaut mieux des fois être seul, que mal accompagné....

eglantine-01.jpg eglantine-02.jpg eglantine-03.jpg eglantine-04.jpg

Sur un buisson foncé luisait une églantine, Mélancolique fleur sans parfum, ni rayons, Qui n’arrête que rarement les papillons. « Regardez cette rose ! et comme elle est jolie ! » M’écriai-je... « Toujours, fit-il, votre folie De voir de la beauté quand il n’y en a pas ; Ce n’est rien, c’est une églantine. » Mais, tout bas, Car je ne voulais pas qu’elle puisse m’entendre : « Nul bouquet ne la veut, nul parc ne vient la prendre ; Elle est seule, elle peut se croire sans beauté... Alors, moi, tu comprends, j’ai voulu la flatter ! » [Rosemonde Gérard, l’Arc-En-Ciel, 1926]

 muguet-doubs-1.jpg muguet-doubs-2.jpg muguet-doubs-3.jpg muguet-doubs-4.jpg

Le Muguet : Comme le veut la tradition, le muguet est la fleur que l’on offre à ses proches et amis à l’occasion du 1er mai. Associée depuis 1907 à la Fête du travail, la tradition du muguet date de la Renaissance. Cette plante était utilisée jusqu’alors en médecine et en parfumerie, puis est devenue une fleur porte-bonheur lorsque ses brins comportaient chacun treize fleurs. C’est Charles IX qui allait populariser sa culture, qui se développe surtout de nos jours dans la région Nantaise. Cette fleur est source d’inspiration de nombreux textes à la gloire de l’amour et du bonheur « Il est revenu le temps du muguet comme un vieil ami retrouvé. Il est revenu flâner le long des quais, jusqu’au banc où je t’attendais, et j’ai vu refleurir l’éclat de ton sourire, aujourd’hui plus beau que jamais. Le temps du muguet ne dure jamais plus longtemps que le mois de mai »…

coquelicot-06a.jpg  coquelicot-13.jpg coquelicot-12.jpg

coquelicot-09.jpg

 coquelicot-10-1.jpg  2-sevres-148.jpg

2 sevres 246nv 2 sevres 247nv

LE COQUELICOT : J’aime la fragilité de cette fleur, j’aime la retrouver éparpillée dans mon jardin et sur des petits chemins de campagne. J’aime l’effet de masse qu’elle produit… Voir un champ de coquelicots est un régal pour les yeux. J’aime son côté sauvage et rebelle. C’est l’une des fleurs que j’aime le plus mais que je ne cueille jamais… Par respect. Dans le langage des fleurs, le coquelicot incarne très justement l’ardeur fragile. J’ai découvert aussi un très beau poème écrit en 1915, par un militaire canadien : John McCrae. La traduction française est l’œuvre du Major Jean Parisot, historien militaire, écrivain et généalogiste canadien. Ma fleur préférée devient alors synonyme de sacrifice et de liberté : «À vous jeunes désabusés, À vous de porter l’oriflamme, et de garder au fond de l’âme, le goût de vivre en liberté. Acceptez le défi, sinon, les coquelicots se faneront au champ d’honneur».

genets-d-or-1.jpg genets-d-or-2.jpg

LES GENÊTS D’OR : La légende raconte qu'en 1128 Geoffroy V, dit "le Bel", comte d'Anjou et du Maine, chevauchait dans une lande près de la ville du Mans, lorsqu'il aperçut une licorne à tête de femme et vêtue d'un manteau d'or au milieu d'un champ de genêts. Bouleversé par cette apparition, il choisit de faire de cette plante son emblème et d'en planter sur ses terres, d'où l'origine du surnom « Plantagenêt », qui est à l'origine d'une dynastie princière particulièrement importante au moyen-âge, les Plantagenêt, dont les membres furent comtes d’Anjou et du Maine, puis par mariage roi d‘Angleterre, ducs de Normandie, et finalement ducs d’Aquitaine. Les noms de famille Genest, Genetet, Gineste, ou bien encore Ginestet proviennent de l'appellation de cette plante. [Source Wikipédia]


 

 

 

 

 

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.