Ordres Religieux.

Les Capucins sont ces religieux dont le groupe constitue l’une des trois tranches actuelles de la famille franciscaine. Cette congrégation remonte au 16ème siècle; elle est due à l’initiative d’un jeune observant : Matthieu De Basci. Prétendant restaurer la vie Franciscaine primitive jusque dans la manière de se vêtir, les premiers « Frères Mineurs de la vie Erémitique » attirèrent immédiatement l’attention par la forme originale de leur capuce qui était long et pointu. Le sobriquet populaire de cappucini devint rapidement, dans le milieu du 16ème siècle, leur nom officiel.

capu-001.jpg capu-002.jpg capu-003.jpg capu-004.jpg capu-005.jpg

Charente 254dnv Charente 254env Charente-254c Charente-254b

charente-254.jpg

capucin-04.jpg capucin-03.jpg capucin-02.jpg capucin-01.jpg Capucin 06nv

Cap006 Cap006b

Capucin 05bnv Capucin 05anv Capucin 05cnv

005-33.jpg 004-37.jpg 006-39.jpg 007-29.jpg 008-27.jpg


Les Célestins : Ordre religieux qui doit son nom à son fondateur Pierre de Moron, qui deviendra le Pape Célestin V en 1294. Leur premier monastère fut établi dans les Abruzzes, en Italie. Cet ordre suivait avec de légères différences la règle de Saint-Benoît. C’est le pape Urbain IV qui va autoriser cette fondation en l’agrégeant à l’ordre des Bénédictins. En France, c’est Philippe le Bel qui les autorise à s’installer en 1300. Les premiers prieurés furent établis dans les forêts d’Orléans et de Compiègne. Dans la capitale, les Célestins s’installèrent dans l’ancien couvent des Carmes en 1352.

026-10.jpg 027-8.jpg 028-5.jpg 029-7.jpg 030-7.jpg


Les Dominicains : Vers 1200, la plupart des institutions monastiques paraissent repliées sur elles-mêmes. Un besoin de renouveau spirituel se ressent aussi bien au sein de l'Église que parmi les couches populaires de la société. C'est dans ce contexte qu'apparait l' ordre dominicain qui se caractérise par une lutte sans relâche contre l'hérésie cathare ainsi que par un mode de vie apostolique. Son fondateur est Dominique de Guzman ou Saint Dominique. L'ordre est approuvé en 1215 par le pape Innocent III avec pour mission de prêcher et de convertir les hérétiques.

gourm-6.jpg dominicain-1.jpg dominicain-3.jpg


Les Bénédictins : Ordre fondé en 529 par Saint-Benoît de Nursie (480-547). L’ordre de Saint-Benoit est plus connu sous le nom d’ordre des Bénédictains. Les membres de l’ordre suivent bien évidemment la règle de Saint-Benoît. Le modèle est la famille dont l’abbé est le père et les autres religieux des frères. Huit fois par jour la communauté se rassemble pour prier en commun, les moines s’adonnent au travail manuel et vivent du travail de leurs mains. Pour approfondir le sujet aller sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_de_Saint-Beno%C3%AEt#Habillement L’habit est en général de couleur noire, et s’appelle le scapulaire, du latin scapula. Ce vêtement couvre les épaules, le dos et la poitrine avec un capuchon pour les hommes. Ce même vêtement est porté par les Dominicains, les Carmes et les Carmélites depuis 1251.

benedictin-01.jpg benedictin-02.jpg benedictin-03.jpg 

Manche 235nv Manche 237nv


Les Trappistes : Au XVIIe siècle, les cisterciens de l’abbaye de Notre-Dame-de-la-Trappe, décident d’appliquer des règles très rigoureuses, instituées par Armand de Rancé. Ces moines seront connus sous le nom de moines TRAPPISTES. Rancé instaure silence perpétuel, pauvreté et austérité, qui vont aboutir à des excès tels que l’abandon à leur sort des moines malades. La période révolutionnaire, un exil en Suisse, la suppression des monastères trappistes par Napoléon vont menacer l’existence même de l’Ordre. À la faveur de la Restauration, les monastères se reconstituent et connaissent une période d’expansion. Aujourd’hui, la plupart des cisterciens de France sont des trappistes ; ils se répartissent entre seize monastères de moines et quinze monastères de moniales. Dans l’Orne, pas loin de Ste-Gauburge (voir étiquette), se trouve l’Abbaye de Soligny-La-Trappe, fondée en 1122. Les trappistes sont réputés pour leurs excellentes bières et  délicieux fromages, avec des marques fort appréciées par les connaisseurs. Lier l’image du trappiste à celle de la bière ou du fromage, est pour une fois, de très bon goût…. Pour découvrir l'Abbaye de la trappe : http://www.latrappe.fr/

Ste gauburge 15 (trappiste 15nv) Ste gauburge 14 (trappiste 14nv)


 

 

 

Date de dernière mise à jour : 10/04/2016

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.