Arnaud Fromagerie (Poligny 39)

Caves-juraflore

FROMAGERIES ARNAUD. [POLIGNY 39]

Poligny, Un Peu d’Histoire…
Friant Hyacinthe (1865-1934) était une grande figure de la fromagerie comtoise. Il fut Professeur à l’école de laiterie de Mamirolle, dans le Doubs, en 1890, Directeur de l’école de laiterie de Poligny de 1893 à 1934, fondateur de la première fruitière d’emmental à Gillois (Jura), ce grand technicien rédigera de nombreux rapports sur la fromagerie, destinés au Conseil Général, ainsi que des conseils pour l’amélioration de la qualité des comtés. Il publiera aussi en 1899, un manuel « Le Gruyère ». Sur le plan local, il occupera tout au long de sa vie, de nombreuses fonctions. De nos jours, le lycée de Poligny porte son nom.
En 1900, la production de Comté de l’arrondissement de Poligny s’élevait à 2.886.740 kilos. Pour Hyacinthe Friant, « ces chiffres montrent clairement que l’arrondissement de Poligny occupe la première place, non seulement dans le Jura, mais encore en France, sous le rapport de la qualité et de la valeur commerciale.

Jules ARNAUD, Fromager-Vigneron.
À cette même époque, Jules ARNAUD, fromager & vigneron à Poligny, hésite entre ses deux activités. En 1907, avec l’ouverture de la crémerie sur la place de Poligny, et sous l’impulsion de son épouse, née Vagne, son choix va s’affirmer. Ses deux fils Charles, né en 1912 et Jules né en 1914, viendront dès l’âge de 14 ans lui prêter main forte. Avec la première camionnette Citroën B12, puis la Citroën C4, les tournées sur Lyon, Belfort ou Paris, deviendront plus régulières. Cependant, les frères Arnaud constatent à quel point il est difficile de se frayer une place sur les marchés.

Fromageries Arnaud (Art1991b)Le Cinéma Le Flore…
Conscient de la nécessité de créer une marque, c’est au cours d’une livraison à Paris, en passant devant le cinéma Le Flore, boulevard Barbès, que Charles Arnaud eut l’idée de Juraflore. En 1937, il déposa sa première marque à l’I.N.P.I. En 1938, 60 tonnes de Comté furent commercialisées. Puis, en septembre 1939, mobilisation pour Charles, et en juin 1940, le débordement allemand le fait captif avec son unité. Son frère n’a qu’une idée en tête, « le sortir de là ». À l’affût de la moindre information, il apprend successivement son lieu d’internement et son prochain départ pour l’Allemagne. Il a alors tôt fait de rejoindre Compiègne pour épier le va-et-vient du front Stalag n°1. En quelques semaines, il échafaude la stratégie de l’évasion qui s’effectue, non sans péripéties, fin novembre 1940.
De retour en zone libre, l’analyse de la situation n’est pas brillante. La longue et sombre parenthèse se perpétue. L’occupation, le rationnement avec l’attribution de 4 meules de comté par mois. Il faut attendre 1949, et le retour de la liberté du commerce pour que les deux frères reprennent avec passion leur activité. En 1954, ils font déjà 400 tonnes. En septembre de l’année suivante, Charles ARNAUD épouse Bernadette Bailly-Maître, fille du fromager Marcel-Bailly Maître, elle connait toutes les vicissitudes de ce métier, mais elle aussi est gagnée par la passion pour le Comté. Ses deux frères René et Jean se rallièrent également au Comté, l’un pour la commercialisation, l’autre comme chef de cave.

Les Contrebandiers du Mont Noir…
Aussi loin que l’on puisse remonter dans l’arbre généalogique on retrouve des fromagers. Alpagiste, roulier du Grand-Vaux ou rebiqueur l’hiver,tous furent fromagers. Le point d’attache de ces générations fut et est encore, la ferme du Mont Noir, « La Cressonnière ». De là, un certain La Bique (Conf : « Histoire de la Bique » par Numa Magnin), Narcisse Bailly-Maître, grand oncle de Bernadette, partait pour réaliser de nombreuses activités. Parfait montagnon, connaissant chaque sentier, on lui doit aussi en grande partie la réputation des contrebandiers du Mont Noir.

Camion juraflore

Première Grande Cave…
C’est en 1960, que Charles et Jules Arnaud créent les premières caves à Comté, 6000 places. Les anciennes caves à vin étaient devenues trop petites et inadaptées. Au même moment, Marcel Bailly-Maître, exerce son métier de fromager à Fraroz, où le jeune Jean-Charles, fils de Charles et Bernadette, passe l’essentiel de son enfance. A La force d’un travail acharné, Charles et Jules Arnaud vont réaliser une progression fulgurante :
1245 tonnes en 1961.

Un an d’âge….
Dans la nouvelle unité, les automates sont au service des produits et des hommes. 7 jours sur 7, nuit et jour, ils prodiguent méticuleusement les soins adaptés au lent cycle de vie  du comté. Pendant ce temps, d’autres automates régulent et enregistrent les paramètres d’affinage, alors que d’autres encore permettent le transfert desmeules ou des tablards. Certaines caves ont été construites spécialement pour des affinages d’un an. Mois après mois, finesse de pâte et de goût s’affirment pour offrir un bouquet de saveurs aux consommateurs de Juraflore. Prêt à consommer, parfaitement naturel, source d’équilibre et de plaisir, le comté extra, avec son millénaire d’histoire, est bien adapté au goût du consommateur actuel.

Histoire-legende-3

De la meule aux portions de 25 grammes.
S’appuyant sur une équipe commerciale parfaitement structurée, des études pour l’élaboration de nouveaux conditionnements ont été réalisées. L’objectif n’était évidemment pas de venir grossir le nombre déjà trop important des ateliers de préemballage français. Au contraire, l’objectif était de créer de nouveaux types de conditionnements, pratiques et parfaitement adaptés aux nouveaux modes de consommation.  [Extrait d'un article de presse de 1991]

De Nombreuses Récompenses au Concours Général Agricole de Paris depuis 1976 :

1976, Médaille d’Or pour son Comté cru 45 %, Paris. 1976,1977 Médailles d’Argent pour son Comté cru 45 %, Paris. 1976, Médaille de Bronze pour son Comté cru 45 %, Paris.
Médailles d’Or pour son Comté cru 32 % AOP, Paris : 2013,14,15,
Médaille d’Argent pour son Comté cru 32 % AOP, Paris : 2013,14,15,
Médaille de Bronze pour son Comté cru 32 % AOP, Paris : 2013,14,15,
Médailles d’Or pour son Comté cru 45 % AOP, Paris : 2012,
Médailles d’Argent pour son Comté cru 45 % AOP, Paris : 2012,
Médailles de Bronze pour son Comté cru 45 % AOP, Paris : 2012,
Médailles d’Or pour son Comté cru 45 % AO, Paris : 1979,82,86,88,89,90,91,92,96,97,98,99,00,01,02,03,05,06,07,08,09,10,11,
Médailles d’Argent pour son Comté cru 45 % AO, Paris : 1982,84,85,86,87,89,90,91,92,93,02,04,05,06,07,08,09,10,
Médailles de Bronze pour son Comté cru 45 % AO, Paris : 1979,80,81,82,83,85,86,87,89,90,91,92,93,94,95,97,99,01,04,05,06,07,08,09,10,11,
Médaille d’Or pour son Gruyère cru 45 %, Paris : 2003,
Médaille d’Or pour son Vacherin Mont d’Or cru 45 % AOP, Paris : 2012,
Médaille d’Argent pour son Mont d’Or du Haut Doubs cru 45 % AOP, Paris : 2014,
Médailles d’Or pour son Vacherin Mont d’Or cru 45 % AO, Paris : 1994,99,00,04,05,06,
Médailles d’Argent pour son Vacherin Mont d’Or cru 45 % AO, Paris : 1989,93,95,98,01,03,07,
Médailles de Bronze pour son Vacherin Mont d’Or cru 45 % AO, Paris : 1988,00,04,05,

Médailles d’Or pour son Morbier cru 45 %, Paris : 1996,97,98,00,
Médailles d’Argent pour son Morbier cru 45 %, Paris : 1988,01,10,
Médailles de Bronze pour son Morbier cru 45 %, Paris : 1989,96,98,
Médailles d’Argent pour son Morbier cru 45 % AO, Paris : 2008,09,
Médaille de Bronze pour son Morbier cru 45 % AO, Paris : 2007,
Médaille d’Argent pour son Morbier cru 27 % AOP, Paris : 2013,
Médaille de Bronze pour son Morbier cru 45 % AOP, Paris : 2012,
Médaille d‘Or pour son Beaufort cru 48 % AO, Paris : 1993,
Médaille d’Or pour son Bleu de Septmoncel cru 50 % AO, Paris : 2006,
Médailles d’Argent pour son Bleu de Septmoncel cru 50 % AO, Paris : 1999,00,05,
Médailles de Bronze pour son Bleu de Septmoncel cru 50 % AO, Paris : 2000,2006.
Médaille d’Argent pour son Bleu de Gex Haut Jura cru 24 % AOP, Paris : 2014.
Médaille d’Argent pour sa Pâte molle à croûte lavée crue 24 %, Paris : 2015.
Médaille de Bronze pour sa Pâte molle à croûte lavée crue 45 %, Paris : 2005.
 

 


 

 

 

Date de dernière mise à jour : 18/06/2015

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.