La Famille FROMAGE.

Mrfromage

Une Famille Incontournable : Les FROMAGE.

Le nom des '' Fromage'' dériverait de '' FOURMAGE'' ou '' FORMAGE'', c'est à dire ''Forme des moules à fromage. Ces noms de Fourmage et Formage disparaîtront vers le milieu du XVIIIe siècle pour devenir '' Fromage''.
Cette famille du Pays d'Auge dont les racines se situent aux alentours de Sainte-Marguerite-de -Viette, se distingua particulièrement dans..l'activité fromagère.
 
En 1623, à Sainte-marguerite-de-Viette, un certain ''Fourmage'' est le parrain de Colette Fourmage. Quand on consulte les archives de cette commune ainsi que celles des communes environnantes comme Vieux-Pont-en-Auge, Mesnil-Durand, Montpinçon, Montviette, Ammeville on trouve bon nombre de personnes portant le nom de '' Fromage'' dont deux fromagers bien connus, Louis, Michel, Alcide et leurs descendants.
L'auteur n'a pas trouvé de lien direct entre ces trois personnes.

Louis Fromage, Saint-Cyr-la-Rosière -Orne-

Louis est né en 1729 sur la paroisse de Mesnil-Imbert, commune rattachée au Renouard en 1840 et où l'on trouve, au XVIIIe siècle, bon nombre de Formage, Fourmage et Fromage. Il se marie avec Anne Lemoine et a, au moins, quatre enfants, Marie-Madeleine, Louis-Gabriel, Pierre-Denis et André, tous nés à Montpinçon (14).
Louis et Anne partent pour Saint-Cyr-la-Rosière, dans l'Orne, au début des années 1770 où ils résident primitiment chez un prêtre qui serait un membre de leur famille. Ils vont développer la première industrie fromagère. Le pays est riche et le lait de bonne qualité. Ils décident alors de reproduire la recette de leur région d'origine. Leurs débuts sont laborieux mais rapidement le produit se vend bien et il leur faut s'agrandir. Une laiterie neuve voit le jour, le presbytère où ils travaillaient étant devenu trop exigu. Les ventes s'envolent, le Perche ne leur suffit plus. Ils rachètent des fermes pour y mettre des employés et des gardiens.
 
Leur fils, Pierre Fromage prend pour épouse, le mardi 18 octobre 1791, à Saint-Cyr-la-Rosière, Marie-France Baril et ils ont, en 1793, un fils prénommé Pierre. Pierre et Marie-Françoise vendent leur production dans les grandes villes et même à l'étranger car la Cour  a mis leur production à l'honneur. Ils créent un premier dépôt, en 1820, 7 rue Richelieu à Paris, puis deux autres. Ils possédent deux fabriques à Saint-Cyr-la-Rosière et à Bellavilliers, communes situées prés de Béllême (Orne). Leur petit-fils Pierre se marie abvec Joséphine Vacher et ils ont six enfants dont Alexis-Lucien en 1821 et Alphonse en 1830.  Alphonse devient marchand de fromage en 1866. Nous ignrons ce que sont devenus ses autres fréres et soeurs.
Alexis, quant à lui a repris la succession. Ces fromages jouissent d'une grande réputation à Paris d'autant qu'ils bénéficient d'une publicité amusante:
Véritable fromage de M. Fromage.
Installée avec ses recettes depuis la fin du XVIIIe siècle dans le Perche, cette famille d'agriculteurs-transformateurs est originaire du Pays-d'Auge ce qui explique, sans doute, la parenté de ses produits avec le livarot.

Illust-249DevauxNV Roussel-Ednv

boissey-roussel-1.jpg Image175.jpg

Michel Fromage puis ROUSSEL à Boissey -Calvados -
 
Habitant Saint-Martin-de-Fresnay (14) et excerçant la profession de maréchal-ferrant, épouse en seconde noces, le 18 mai 1805, Monique Lautour, fille d'un cultivateur aisé et s'installent à Boissey. De cette union naîtront Rose en 1807 et Emilie en 1809. 
On suppose que Monique Lautour savait déja fabriquer des fromages de livarot car, au décès de son père, lors de l'inventaire des biens, il fut retrouvé deux dalles à fromage. Il est probable qu'elle commence, vers 1808, fabrication et affinage, au hameau de la Houssaye, à Boissey. Elle décède en 1832.
Le 8 octobbre 1833, Emilie Fromage épouse Prosper Roussel. Ils auront quatre enfants : Edouard en 1834, Augustine en 1836, Edmond en 1840 et Léopoldine en 1845. Michel Fromage meurt en 1845, puis Prosper Roussel en 1854. Émilie décède en 1877, à Vaudeloges (14) où elle s'est retirée chez sa fille Léopoldine, épouse Ruffier.
Le 7 janvier 1866, Edmond Roussel épouse à Ammeville (14), Florine Desvaux et le couple rachète la fromagerie. Ils apportent chacun 1000 francs à la communauté. Ils auront trois enfants: Léon en 1868, Angèle née en 1875 et Gaston en 1878. A l'origine E. Roussel produit des livarots. Au fil des années 1870, il opte pour le camembert, plus lucratif. En 1874, il obtient une médaille d'or au Concours Général Agricole de Paris. Dans les années 1880, la production journalière de la fromagerie dépasse les 1 700 unités.
En 1889, Léon Roussel hérite de l'affaire familiale qu'il développe jusqu'à son décés en 1935, non sans avoir été honoré de deux médailles d'or à l'exposition universelle de Paris en 1900.
Léon a deux filles: Marguerite et Juliette

Famillefromage-1nv     Famillefromage-3nv

Juliette Roussel, qui a eu pour premier mari, Maxime Bazin, fromager à Saint-Pierre-sur-Dives, épouse, après le décès de celui-ci, Léon Lebourgeois...fromager à Boissey ! Elle continue l'exploitation de la fromagerie jusqu'en 1957. Faute de successeur les équipements et la marque de la fromagerie sont néanmoins rachetés par Alexandre Buquet, entre autre, fromager à Mittois (14). 
Nous verrons, plus tard, la renaissance de cette fromagerie  en 1981 grâce à Denis Thébault.
Léopoldine Roussel et son mari Elmire Ruffier quittent Vaudeloges, en 1889, pour s'installer dans le Manoir de Quétiéville, appartenant à Edmond Roussel, frére de Léopoldine. Là, Elmire devient fabricant de camembert. Le couple a trois enfants, dont Cancia, née en 1878, qui prendra la succession. En 1901, Cancia épouse son cousin, Gaston Roussel, fils d'Edmond Roussel. Ils fabriquent des camemberts jusqu'en 1920.

Fromage-Alcide

 

Alcide Fromage  Saint-Michel-de-Livet  - Calvados -

En 1901, Alcide Fromage (1850 - 1925) construit une fromagerie de camembert , à Saint-Michel-de-Livet (14) qu'il agrandira vers 1910. Allié à Louise Peuvey, ils ont eu quatre enfants : Gaston qui se marie avec Marie-Angèle Sauvalle de Saint-Ouen-le-Houx; André avec Irène Izoard de Saint-Michel-de-Livet, Ernest avec Germaine Anglement de Montviette et Marguerite avec Georges Bisson de Livarot.

 

 

Calvados-713nv      Fromage-e-06      Fromage-g-09

Ernest Fromage succéde à son père, devient père d'un petit Robert, mais décède peu de temps aprés la première guerre mondiale. Germaine, qui venait de passer quatre ans à faire fonctionner seule la fromagerie, se retrouve à nouveau seule. En 1923, elle se remarie avec Fernand Pied d'Aignel dont elle a une fille, Arlette. Le couple continue la fabrication. La malchance s'acharne encore sur Germaine car Fernand décède en 1925. Malgré tout, elle continue courageusement la fabrication de camemberts jusqu'à la fermeture de la fromagerie en 1943.

Robert Fromage, prisonnier pendant la seconde guerre mondiale reprendra finalement la fromagerie. Il fabriquera, peu de temps, du livarot puis se consacrera au pont-l'évêque  jusqu'en 1955. Il vend son affaire aux Bonniol qui exploiteront la fromagerie jusqu'en 1962.

André Fromage, peu aprés son mariage avec Irène Izoard, ouvre une fromagerie de camemberts, en face l'église de Saint-Michel-de-Livet. En 1914, il est mobilisé et c'est son épouse,Irène, qui s'occuppe de la ferme et de la fromagerie. Trois gardiennes trayent les 70 vaches. A son retour, en 1918, André reprend son métier et en vient à faire des tournées auprés de ses voisins, à partir de 1920. Il cesse toute activité en 1935. Sur certaines de ses étiquettes ne figurait pas son nom  mais simplement son prénom. On peux noter que la famille Fromage, habitant un Saint-Michel l'a largement utilisé sur ces étiquettes.

Gaston Fromage, lui crée sa fromagerie sur une ancienne ferme dont les origines remontent au XVe et XVIe siècle sur la commune de Mesnil-Bacley (14). Gaston se marie en 1908 avec Marie-Angèle Sauvalle.La fromagerie est dirigée par Marie-Angèle et Gaston, quant à lui, s'occuppe des autres activités de la ferme : cidre, calvados et du négoce de porc. La fromagerie cesse toute activité en 1927.

Marguerite Fromage prendra pour époux Georges Bisson, fromager à Livarot (14)  dont nous aurons l'occasion de retracer l'histoire, bien remplie, de cette famille fromagère.

Michel Lebec le 11 août 2014 [Camembert-Museum le 25 juillet 2015]

 

Date de dernière mise à jour : 07/09/2015

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.