Fabricants du Pays d'Auge I

Illust 469 Illust 472

AMMEVILLE : LEHONGRE JOSEPH. Avant de s'installer à Ammeville, Joseph Lehongre fabriquait du Livarot aux Autels-Saint-Bazile.Vers les années 1920, il rachète la fromagerie Poutrel -Ruffier. Son fils Robert lui succède et épouse une demoiselle Roussel, de Saint-Pierre-sur-Dives. La fromagerie ferme dans les années 1939/1945.


Illust 247 Illust-247b

BOISSEY : PIERRE LEBOURGEOIS est le premier à exploiter cette affaire puis son fils Auguste. En 1911, Léon, fils d'Auguste, construit une fromagerie, route de Livarot, toujours sur la comune de Boissey. La production est d'environ de 1000 à 2000 camemberts par jour. La production cesse dans les annèes 1940. Juliette Roussel, épousera,en secondes noces, Léon.


Calvados-924 (Rabarot-01nv)

LIEURY & MITTOIS : Albert RABAROT naît en 1862 à Champsecret (Orne). Dans les années 1880, il est  employé à la fromagerie Roussel, de Boissey, ainsi que Juliette Lemarinier, qu'il épouse le 6 juillet 1894. Le couple a, au moins, un enfant: Maurice. Suite au départ, fin 1894, de Maurice RENDU, fromager à Lieury, Albert Rabarot reprend à son compte cette fromagerie avec l'aide de son épouse Juliette, déclarée, elle aussi, fromagère. Albert a une étiquette commune, pour le graphisme, avec son propriétaire, M. Camille d'Infréville qui est déclaré comme négociant. Début des années 1900, le couple part pour Mittois, ferme de l'église, probablement celle ou était Ernest Lenoble et appartenant à Mme Heudeline. Le couple Rabarot n'exploitera que quelques années, cette fromagerie. Il ne sera plus fabriqué de fromage dans cette dernière.


Illust 270 Illust 438 a

CHAMBOIS : Louis Serey naît à Ecorches (61) le 18 octobre 1847. Il s'installe à Boissey, ferme de Chaumont, en 1874. En 1878, il épouse Octavie Desnos de Chambois (61). En 1900, leurs deux filles, Louise et Henriette, épousent Henri et Alexandre Buquet.En 1910, les Serey partent pour Chambois (61) ou ils viennent de faire construire une Fromagerie dont Henri assurera la direction et Alexandre fera bâtir une fromagerie ultra moderne à Mittois, prés de Boissey. En 1932, la ferme est vendue à R. Gaillard, fromager, Ferme de la Croix Blanche à Authou (27).


Illust 541bis  p-eveque-135.jpg 

FERVAQUES : Henri Lelièvre exploite cette fromagerie dans les annèes 1920. En 1942, Albert Lallier, son gendre, l'épaule jusqu'en 1950. Roger Lelièvre, fils d'Albert, pouisuit la fabrication jusqu'en 1972. En 1950, Albert Lallier prend à sa charge la Ferme de la Moissonnière. En 1978, il s'associe avec son fils Didier. En 2011, il passe le relais à Carole et Olivier FRANÇOISE qui continuent la fabrication  du pont-l'évêque fermier dans la pure tradition. Ne manquez pas de leur rendre visite.


Malvina-mme-01 Malvina-5

LA BRÉVIÈRE : MALVINA FRERE  (1845-1912)  Malvina Gustave FRERE, né en 1845 à Fresnay-le-Samson (61) et habitant Saint-Germain-de-Montgommery (14), se marie en 1868 à Camembert (61) avec Ludivine Gautier née en 1847 à Survie (61). Assistent à ce mariage, entre autre, le père de la mariée et Jules François, frère de la mariée, tous deux marchand de fromages.Est également présent Gustave Désiré FRERE, 32 ans, frère du  marié et habitant Saint-Germain-de-Montgommery déclaré, également, marchand de fromages.Le jeune couple s'installe à la Brévière (14) et crée une fromagerie qui se situe à quelque centaines de mètres de la mairie. Ils partent à Hottot-en-Auge, prés de Dozulé (14), vers les années 1882/1883.

La Brévière Hottot

Malvina et Ludivine continuent la fabrication de camemberts sur une ferme située prés de l'église et ce jusqu'aux années 1892/1895, date à laquelle ils partent pour Saint-Pierre-sur-Dives. La fromagerie de Hottot est reprise par le couple Edmond Seigneuret. S'il est difficile de trouver des étiquettes de fromages sur ces deux périodes, d'ailleurs en a t-il existé ?, par contre, pour ce qui est sur Saint-Pierre-sur-Dives, nous en connaissons plusieurs modèles, plus ou moins connues, qui seront d'ailleurs reprisent, entre autre, par la fromagerie Buquet de Mittois. Le couple vend son affaire, dans les années 1910, à Maxime Bazin et son épouse Juliette Roussel. Le 7 octobre 1912 Malvina décède.

Michel Lebec (le 14 mai 2014) Publié sur Camembert-Museum à partir du 23 juillet 2015


Lenoble-Mittois

LE MESNIL-DURAND & MITTOIS : LENOBLE ACHILLE cultivateur à Le Mesnil-Durand, hameau de Pontarlery, épouse le 26 janvier 1869, à Mittois, Léopoldine LAIR, dont les parents sont cultivateurs sur cette commune. Le jeune couple exploite la ferme de Pontarlery jusqu'à fin des années 1870, tout début  des années 1880. Le couple a, au moins, trois enfants: Alexandre, Marie et Charles. Alexandre sera élevé chez ses grands-parents à Mittois. En 1874, un Lenoble, de Mesnil-Durand, figure sur la liste des principaux expéditeurs de fromage à la gare de Lisieux.

Puis Achille et Léopoldine exploitent la ferme du Manoir  à Boissey pendant une dizaine d'années, jusqu'au rachat de celle-ci par Louis Bisson. Le couple Lenoble part à Mittois, vers les années 1895, date à laquelle il a dû reprendre la ferme des parents de Léopoldine. Ont-ils fabriqués du fromage à Boissey, pays aux nombreuses fromageries, avant d'aller au Manoir à Mittois ? Ce qui est sûr, c'est que le frère d'Achille, Ernest, marié à Delphine Boisne, de Mittois, est déclaré marchand de fromage sur la ferme de l'église en 1886. Achille décède à Caen, en février 1903 à l'âge de 63 ans. Léopoldine reste, encore, quelques temps à Mittois. En 1927, Alexandre Buquet construit une fromagerie moderne à cet endroit.

 

14 breviere duchene

Léonord Eugène DUCHESNE à La Brévière 

Raymond LEMONNIER La Chapelle-Haute-Grue, puis à La Brévière.

Léonor Eugène Duchesne, fils de Louis, marchand de fromage et de Anne Dupont, épouse, en 1853, Emilie Fortin fille de Jacques Adrien, propriétaire à Saint-Ouen-le-Houx. Le couple a deux filles :  Céline et Elise. Eugène Duchesne figure sur la liste des principaux expéditeurs de fromage dans l'Annuaire Normand de 1874. Le 26 novembre 1882 à la Brévière, Elise Estelle Duchesne, fille d'Eugène, marchand de fromage, et d'Emilie Fortin prend pour époux Camille, Eugène, Raymond Lemonnier né en 1852. Le jeune couple reste quelques années chez Eugène Duchesne. Il met à profit ce temps pour apprendre la fabrication du camembert. Fin des années 1885/90, le couple s'installe sur la Ferme du Vorcent (aujourd'hui, Vorcint) située sur la commune voisine de la Chapelle-Haute-Grue et y fait construire une fromagerie afin de produire des camemberts. Leur fils René naît en 1891.

Nous ne savons pas à quelle date exacte le couple part pour La Brévière, mais le 26 janvier 1901, est déposée au greffe de Lisieux, la marque Le Conquérant, par Raymond Lemonnier, fabricant à La Brévière. Est-il déja installé sur cette commune ou il a en vue de reprendre l'exploitation de son beau-père agé de 72 ans ? L'étiquette reproduit la fameuse statue équestre d'hommage au duc de Normandie et Roi d'Angleterre que l'on peut admirer à Falaise depuis 1851, soit 50 ans en 1901. Raymond Lemonnier se verra par ailleurs récompensé de nombreuses médailles dont deux en or à Bordeaux (1893) et Orléans (1894) puis d'argent à Toulouse (1897).

14 breviere lemonnier1 14 breviere lemonnier2 14 breviere lemonnier3

Son fils René lui succède. Hasard ou pas,les deux prénoms commencent par un ''R'', ce qui permet d'écouler les stocks d'étiquettes. Gilbert, fils de René, continue en faisant du Pont-l'Evêque mais en se gardant bien d'abandonner le nom de la marque Le Conquérant si porteur sur le marché hexagonal. La fromagerie fermera à la fin des années 1975. Un peu plus de 100 ans de vie fromagère de la famille Duchesne-Lemonnier prend fin.


14deboever

HENRI DEBOEVER  (La Chapelle-Haute-Grue)

Après le départ de René Lemonnier, le nouveau fermier ne produit pas de fromage. Puis en 1927, Henri DEBOEVER quitte la ferme des Vaux Pillon à Saint-Ouen-le-Houx pour le Vorcent. Henri reprend la fabrication et l'affinage de fromage mais cette fois de livarot. Il obtient une médaille de bronze en 1930 et une médaille d'argent en 1931 au Concours Général Agricole de Paris.

En 1932, Henri décède accidentellement et son fils Albert abandonne ses études pour reprendre la ferme. Il continue la fabrication jusqu'en 1935. Son fils Antoine lui succède en 1968 et achète la ferme aux Méry-Samson, propriétaires depuis 1920. Puis c'est au tour de Xavier de la quatrième génération des De Boever sur ce site, de prendre la suite.


Fromagerie CUCU-MULOIS [Heurtevent -Calvados, 14] Claude Pascal Cucu, né le 14 juillet 1840 à Heurtevent, a pour épouse Marie Elvina Lenormand, née aux Marais-la-Chapelle (prés de Falaise 14). Ils ont une fille, Catherine, née le 4 mars 1864. Ils viennent habiter sur Heurtevent vers 1877/1880 et débute la fabrication de fromage. Ils font construire, dans les années 1880/1885, un haloir. Catherine Cucu épouse, le 30 juin 1885, Ambroise Mulois, agé de 41 ans, de Heurtevent. Le couple habite chez Claude Cucu. De cette union naissent Lucien, Lucienne et Maurice. Claude Cucu décède le 27 avril 1889.

Ambroise Mulois dirige seul la ferme-fromagerie et fait construire, en 1903, un nouveau hâloir jouxtant le manoir. Les origines de cette Ferme- manoir remontent au début du XVIIe siècle. En 1896, il ni y'a pas moins de cinq employés. La Ferme Manoir sera vendue, en 1906, à la famille Seigneuret, de Mesnil-Bacley, dont les descendants habitent toujours ce Manoir. Les écuries abritent désormais un gîte très recommamdable.


Calvados-965 (JulienneGrisy-nv)

Avec cette notice, Nous allons sortir, quelque peu, du Pays d'Auge pour voir des petites fromageries situées sur son pourtour. Nous aurons l'occasion d'y revenir de temps à autre. La commune de Grisy est située, seulement, à quelques kilomètres de Saint-Pierre-sur-Dives, sur la route de Falaise. Sur les coteaux ensolleilés de cette commune, Gérard Samson y cultive les " Arpents du Soleil" et y produit d' excellent vin blanc et rouge. Il a été maintes fois sélectionné par le guide Hachettes des vins !

Fromagerie FERDINAND JULIENNE

Alors que Ferdinand Julienne, né en 1850, est déclaré  maçon à Grisy en 1886, marchand de fromages en 1891 et comme fabricant de fromages en1896. Il est aidé, pour cela, de son épouse Arseline Guille, de leur fils Léon, d'un laitier, et d'une employée. Nous n'avons plus de trace de F. Jullenne, au début des années 1900, sur cette commune..


Maubant Anatole (vieuxpont 10nv) Maubant Anatole (vieuxpont 02nv)

FROMAGERIES DE LA FAMILLE MAUBANT. [VIEUX-PONT-EN-AUGE, QUERVILLE, HIÈVILLE, ÉCAJEUL]

Victor, Prosper, Anatole Maubant, est né le 20 juin 1853 à Sainte-Marie-aux-Anglais (Calvados). Il prend pour épouse le 15 décembre 1880, à Bretteville-sur-Dives (Calvados),  Aimée, Valentine Dessillons, née en 1849 à Rots (14). Elle est déclarée fermière à Bretteville-sur Dives où elle a de la famille. Le jeune couple s’installe sur une ferme au hameau de Houlbec, commune de Vieux-Pont-en-Auge, Ils auront une fille, Berthe, en 1882 et Henri en 1888. Ils commencent la fabrication de camembert et emploient déjà trois personnes en 1881. Ils obtiennent une médaille à Paris en 1883. Ils sont déclarés en 1886 fermiers sur la ferme du Bôquet, à Vieux-Pont et font construire une fromagerie en 1901.

Maubant lecourt la quaize 01nv Maubant lecourt la quaize 04nv

En 1906, Berthe et son époux Robert Lecourt habitent et travaillent à la fromagerie du Bôquet. Anatole décède en 1915 et Valentine en 1922.

La fromagerie, probablement, après le décès d'Anatole, est reprise par Mme Veuve Emmanuel Lepetit fromagère au Lieu Rocher, également  à Vieux-Pont-en-Auge, puis son gendre Henri Bigeon. La fromagerie retrouvera un nouveau souffle quelques années après grâce à la famille Touzé dont, en dernier, Michel.

Le couple Lecourt part, en 1906, sur une ferme au hameau de Querville, commune de Quétiéville, peu de temps, avant d’aller sur la ferme de La Quaize, commune de Bretteville-sur-Dive. L'étiquette de fromage mentionnera Lecourt-Maubant. Là encore il y restera peu de temps avant d’aller s’installer sur une ferme à Le Mesnil-Mauger pour y produire, également, des camemberts.

Maubant Henri (Querville 01nv) Maubant André (Ecajeul 03nv) Maubant Jules (Hieville 01nv)

Henri Maubant, prend pour épouse Germaine Serey, fille d’Aldonce, née le 20/09/1894 à Bretteville-Sur-Dives. Ils vont, eux aussi, à la Ferme de La Quaize avant d’aller s’installer à Querville où ils fabriquent des camemberts.

Jules Maubant, frère d’Anatole, est né le 23 octobre 1859 à Sainte-Marie-aux-Anglais. Ils ont, également, un autre frère Edmond né en 1860 mais qui, à priori, ne sera pas fromager ? On retrouve Jules Maubant et son épouse, Augustine CLEMENCE, fromagers à Hiéville de la fin du 19ème siècle jusque dans années 1910. Le couple a trois enfants dont Robert, né en 1889. Son fils, André né en 1914 sera, quelques temps, fromager après la guerre de 1945 sur la commune d'Ecajeul (Calvados).


 

 

Date de dernière mise à jour : 03/12/2017

Licence Creative Commons
Camembert Museum de Serge Schéhadé est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.
Basé(e) sur une oeuvre à www.camembert-museum.com.