Des Oiseaux & des Ailes 3

Martin88-53nv (Mesange 53) Martin88-50nv (Mesange 50) Martin88 -56nv (Mesange 56) Manche-420 (Coll Terrier)

LA MÉSANGE : Dès les premières années du xxe siècle, dans son livre les Auxiliaires, consacré aux « animaux qui, vivant en dehors de nos soins, nous viennent en aide par leur guerre aux larves, aux insectes et aux divers mangeurs qui finiraient par rester maîtres de nos récoltes », le grand entomologiste Jean-Henri Casimir Fabre (1823-1915) a fait figurer les mésanges en bonne place. Grâce à des chercheurs comme lui, les passereaux utiles ont pu bénéficier d'une législation interdisant tout acte de nature à leur nuire. En France, le premier décret sur la protection d'espèces d'oiseaux date du 12 décembre 1905. Les mésanges sont de réelles auxiliaires de l'agriculture et de la sylviculture, singulièrement lors de la nidification. Elles peuvent alors détruire une insigne quantité d'insectes. Ainsi, un couple de mésanges charbonnières ayant en charge une nichée moyenne de neuf petits doit-il fournir entre 270 et 630 becquées par jour, qui peuvent comporter plus de 1 800 chenilles et insectes. Sur l'ensemble du séjour au nid, cela peut représenter jusqu'à 15 000 proies, auxquelles s'ajoutent celles capturées pour la nourriture des adultes eux-mêmes. Là où les densités de nicheurs sont élevées, les seules mésanges charbonnières parviennent à détruire plus de 150 000 insectes, larves et chenilles pour une surface de 10 ha. L'ornithologue russe Konstantin Blagosklonov indique également qu'une mésange nonnette peut consommer en un jour 38 chenilles de bombyx, soit 21,4 g, soit 183 % du poids de l'oiseau. De tels chiffres permettent de comprendre pourquoi certains pays, dont la Russie ont élaboré de vastes programmes favorisant les mésanges et d'autres insectivores. À cette fin, des nichoirs ont été posés, destinés à fixer leurs populations et à leur permettre d'atteindre un fort taux de croissance démographique. Une ancienne initiative écologique efficace, sans les écologistes et leurs débats interminables....

Courtisols-59 (Roitelet 59nv) Courtisols-58 (Roitelet-58nv) 76safr-56nv (Canehan 56)

Courtisols-50 (Roitelet 50nv) Brienne-59 (Roitelet 59nv) Courtisols-55 (Roitelet-55nv) Brienne-65 (Roitelet 65nv)

76safr 60nv canehan 60 1 76safr-60nv (Canehan 60) 75safr-75bnv (Roitelet-75b) 75Safr-75anv (Roitelet 75)

LE ROITELET : Un jour il y eut une grande dispute entre l'aigle et le roitelet. Vous direz que la dispute était étrange et devait être inégale, car entre un oiseau aussi puissant et aussi terrible que l'aigle et un tout petit roitelet de rien du tout, on pourrait penser que la lutte serait bientôt terminée. Voici quel était l'objet de leur contestation. Ils avaient parié à qui volerait le plus haut. Tous les oiseaux du royaume d'oisellerie devaient assister au tournoi ; le vainqueur devait être proclamé roi. Vous pensez si l'aigle se mit à rire en se présentant pour lutter avec le roitelet. Mais le roitelet, lui ne riait pas ; il était même tout à fait sérieux.On donne le signal : un, deux, trois ! Les deux rivaux partent ensemble, mais d'une façon différente. L'aigle s'était envolé en faisant de grands cercles suivant sa coutume ; quant au roitelet, il était monté tout droit dans les airs.
Lorsque l'aigle fut arrivé à sa hauteur, le petit roitelet, qui se sentait fatigué et qui allait être distancé par l'aigle, se posa tout bonnement sur son dos. Les plumes de l'aigle sont si épaisses, sa peau si dure, et de plus le roitelet est si petit, si petit, si léger, que l'aigle ne sentit rien du tout. Cependant l'aigle continue à voler de toutes ses forces ; il atteint des hauteurs inaccessibles, si bien qu'il finit à son tour par être fatigué et qu'il crie : "Ah ça ! où es-tu, petit roitelet ? Je pense que tu es à trois mille pieds au-dessous de moi et que tu as renoncé à la lutte ?
- Mais non, mon ami, répondit le roitelet. Je suis juste au-dessus de toi." Et c'était la vérité. L'aigle, trop las pour continuer, dut s'avouer vaincu, et céder pour une année son tour de royauté au roitelet, qui fut, comme son nom l'indique, le plus petit roi que les oiseaux aient eu. (Arsène ALEXANDRE)

Alouette-1nv

L'ALOUETTE : Je n’ai jamais vu d’alouette et je me lève inutilement avec l’aurore.  L’alouette n’est pas un oiseau de la terre. Depuis ce matin, je foule les mottes et les herbes sèches. Des bandes de moineaux gris ou de chardonnerets peints à vif flottent sur les haies d’épines. Le geai passe la revue des arbres dans un costume officiel. Une caille rase des luzernes et trace au cordeau la ligne droite de son vol. Derrière le berger qui tricote mieux qu’une femme, les moutons se suivent et se ressemblent. Et tout s’imprègne d’une lumière si neuve que le corbeau, qui ne présage rien de bon, fait sourire. Mais écoutez comme j’écoute. Entendez-vous quelque part, là-haut, piler dans une coupe d’or des morceaux de cristal ? Qui peut me dire où l’alouette chante ? Si je regarde en l’air, le soleil brûle mes yeux. Il me faut renoncer à la voir. L’alouette vit au ciel, et c’est le seul oiseau du ciel qui chante jusqu’à nous. (Jules Renard, Histoires Naturelles.)

TrepoBong-20 (Pigeons 20nv) TrepoBong-24 (pigeons 24nv) Vienne-456nv (copDange 56) Vienne-453nv (copDange 53)

Charente-652nv (Chasseneuil 52) Charente-650nv (Chasseneuil 50)

Demarest-13nv (pigeon 13) Demarest-11 (pigeon 11nv) Demarest-49 (Huillé-52nv)

LES PIGEONS : Qu’ils fassent sur la maison un bruit de tambour voilé ;Qu’ils sortent de l’ombre, culbutent, éclatent au soleil et rentrent dans l’ombre ; Que leur col fugitif vive et meure comme l’opale au doigt ; Qu’ils s’endorment, le soir, dans la forêt, si pressés que la plus haute branche du chêne menace de rompre sous cette charge de fruits peints ; Que ces deux-là échangent des saluts frénétiques et brusquement, l’un à l’autre, se convulsent ; Que celui-ci revienne d’exil, avec une lettre, et vole comme la pensée de notre amie lointaine (Ah ! un gage !) ; Tous ces pigeons ; qui d’abord amusent, finissent par ennuyer. Ils ne sauraient tenir en place et les voyages ne les forment point. Ils restent toute la vie un peu niais. Ils s’obstinent à croire qu’on fait les enfants par le bec. Et c’est insupportable à la longue, cette manie héréditaire d’avoir toujours dans la gorge quelque chose qui ne passe pas. LES DEUX PIGEONS — Viens, mon grrros… viens, mon grrros… viens, mon grrros…

Colombe-85nv (jdarc 85) Colombe-80nv (jdarc 80) Mthemoselle-121 (Parroy 121nv) S-Marne-003nv (Colombe 77a)

LA COLOMBE : Dans l'iconographie chrétienne, la colombe représente le Saint-Esprit. Cette colombe parle aussi de l'histoire de l'arche de Noé que raconte la Bible. Elle rapporte cette feuille d'olivier pour « dire » que le niveau de l'eau a baissé. C'est donc la fin « du cauchemar ». La colombe est aussi un symbole de paix car elle a emmené la branche d'olivier à Noé (personnage biblique) dieu a dirigé la colombe vers le jardin d'Éden. La colombe de la Paix, c'est aussi une affiche réalisée en 1949 par Picasso.

Perdrix-02nv (Royale 02) Perdrix-01nv (Royale 01)

Souterrain-40nv (Herpes 40) Souterrain-43nv (Herpes-43) Souterrain-45nv (Herpes 45)

Dommange-01 (bouvreuil 1nv)

Date de dernière mise à jour : 14/10/2018

Creative Commons Licence
Camembert Museum by http://www.camembert-museum.com/ is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.